Le succès commercial de l’iPhone, origines et conséquences

Le succès commercial de l'iPhone, origines et conséquences

L’iPhone d’Apple est sans doute le téléphone le plus connu au monde. Stratégies commerciales et médiatiques parfaites ayant mené à une véritable frénésie autour du produit. On peut légitimement se demander si c’est le produit en lui-même et ses qualités intrinsèques qui en ont fait le téléphone immanquable ou si cet enthousiasme est tout simplement né d’une stratégie bien menée.

Retour sur le produit et son histoire

C’est en 2002, en Californie que débute l’histoire de l’iPhone. Le développement du téléphone a nécessité 5 ans de travail. En effet, le système d’exploitation de MAC OS X a été redéveloppé pour être adapté au téléphone. Steve Jobs qualifiait ce téléphone d’ « iPod dans un téléphone mobile ».

Les dépenses d’Apple pour le développement de ce mobile sont estimées à 150 millions de dollars.

Les avantages de la première version de l’iPhone résidaient dans son côté High-tech, sa simplicité et son intuitivité. Le système d’exploitation était parfaitement optimisé. Par ailleurs, son écran tactile et sa fluidité ont sans aucun doute contribué à son succès.

Néanmoins la première version de l’iPhone était clairement limité : absence de 3G, de puce GPS, impossibilité d’envoyer des MMS, opérateur unique par pays.

Des faiblesses qu’a su combler Apple avec les versions suivantes.

Il demeure une question : Comment l’iPhone, un portable limité bien que novateur a t-il pu avoir un tel succès dès sa sortie ?

Des campagnes marketing et de communication parfaitement menées

Lors du lancement de l’iPhone, Apple s’est donné les moyens de faire rêver.

Lancement de l'Iphone : parfait

Lancement de l

Pour ce faire, Apple disposait d’un moyen infaillible : la création d’un événement mémorable impliquant la presse. Prenons l’exemple de la France, l’iPhone a été lancé le 28 novembre 2007 dans la boutique Orange des Champs Élysées.

Un buzz créé par Apple qui a clairement fonctionné : dès sa sortie, tous les médias l’ont évoqué et le matraquage publicitaire a contribué à l’ancrer dans les esprits des futurs consommateurs.

La presse a en effet joué un rôle important dans la success storie de l’iPhone. La plupart des médias (journaux, webzines, chaînes de télévision, radios)… sont tombés sous le charme du téléphone, relatant ainsi leur enthousiasme à leurs lecteurs, téléspectateurs, auditeurs…

Pour cultiver cet enthousiasme, la marque de Steve Jobs a su donner des rendez-vous réguliers à la presse spécialisée notamment au cours de ses Keynotes. Ménager le suspense et garder la presse tout comme les consommateurs en haleine a été l’un des points forts de la campagne marketing d’Apple.

Aux Etats-Unis, le week-end de sa sortie, 500 000 iPhone ont été vendus. En France, on comptabilise 30 000 téléphones vendus 5 jours après sa sortie.

Une marque prestigieuse

Apple est à l’origine d’inventions ayant révolutionné les usages. Notons notamment qu’Apple a inventé la souris. Bien que l’iPhone ne soit pas révolutionnaire en termes de technologies, les adeptes de la pomme et les curieux ont été tentés par le produit.

Apple est une marque reconnue à l’international, la qualité et l’originalité de ses produits en font son succès. Chers à l’achat, ils ont une bonne durée de vie.

Notons par ailleurs que la majorité des acheteurs de l’iPhone sont des possesseurs d’iPod. Possesseurs déjà convaincu et ne considérant que très peu les caractéristiques techniques du produit.

Par ailleurs, les marques se sont empressées de développer des applications accessibles sur le mobile. Un encensement autour du mobile d’Apple qui a fortement contribué à son succès puisque les marques elles-mêmes se le sont approprié. Notons les grands groupes de presse (le monde, le parisiens), les sites e-commerces (Amazon, Nike)… et l’exemple de BMW qui a lancé un jeu gratuit autour de la mini.

CHat sur Iphone :)

Chat sur Iphone :)

Un gadget user-friendly

Le succès de l’iPhone repose en grande partie sur les facilités d’utilisation qu’il offre. Les applications deviennent accessibles à tous, nombre d’entre elles sont disponibles gratuitement et d’un simple clic. Ce téléphone fut le premier à ravir aussi bien les développeurs que les néophytes intéressés par les nouvelles technologies et son côté « High Tech en toute simplicité ».

Par ailleurs, le téléphone de la marque à la pomme a également séduit les personnes qui n’étaient pas spécialement attirées par les mobiles. Sa simplicité et son intuitivité le rendent user-friendly. L’iPhone : un mobile entièrement tactile n’effrayant plus les plus réticents.

Plus qu’un gadget technologique, l’iPhone représente un réel objet d’usage quotidien, précurseur d’une mobilité connectée qui n’a de cesse de croître.
Récemment l’iPhone 3 est sorti, déchainant autant d’envie que ces prédécesseurs. Plus besoin de communiquer sur ce nouvel iPhone puisque tout le monde en parlait avant même la déclaration officielle d’Apple.

Semblant combler toutes ses lacunes du passé, l’iPhone 3 est d’ores et déjà en rupture de stock chez les opérateurs français, et ce, moins de deux mois après sa sortie.

Stratégie de pénurie… ou pas ?

On lit beaucoup de choses sur une pénurie organisée d’iPhone. Cette année, comme l’année dernière, nos revendeurs se trouvent en rupture de stock, alors stratégie ou pas stratégie ?

Rappelons que cette stratégie a été celle adopté par les consoles de jeux afin d’éviter toute dévaluation du prix (Playstation 2 par exemple). Les résultats de ce type de stratégies sont de trois ordres :

  • Une attention toute particulière des médias qui commentent un lancement au « compte goutte ».
  • Une inquiétude des adeptes qui cherchent à se procurer les rares produits disponibles.
  • L’engouement du public rassure les distributeurs qui revoient à la hausse leurs commandes.

Peter Oppenheimer, directeur financier chez Apple avait expliqué la pénurie d’iPhone de l’année dernière par deux facteurs principaux : une sous-estimation de la demande restée soutenue et une grande proportion d’acheteurs débloquant le téléphone.

Ces deux facteurs expliqueraient donc la première pénurie d’iPhone, qui a finalement profité à Apple… Alors pourquoi une seconde pénurie ?

On peut se demander si Apple ne fait pas le choix de cette seconde pénurie, tirant les conséquences de sa première expérience et en profitant pour sacraliser d’autant plus son téléphone… Vous devez attendre 2 mois pour avoir votre iPhone ? Et alors, achèterez-vous Androïd pour autant ?… Non ! Voilà ce qu’à peut être déduit Apple de sa première pénurie.
Dans la série suspense made by Apple, on parle de l’arrivée d’une tablet mac (sources du Financial times), une rumeur qui n’a pour le moment pas été confirmée par Apple. Selon le quotidien, sa sortie est prévue pour noël… Cette tablette tactile disposerait d’un écran de 10 pouces et aurait comme objectif affiché de développer le marché des « Tablet PC ».



2 commentaires

  1. avatar

    Wm

    13 septembre 2009 at 11:03

    Pour contourner le problème de ses batteries défectueuses, est-il judicieux de parler de « ventes d’iPhones qui explosent »?

  2. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    14 septembre 2009 at 10:00

    Excellent :)

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>