Julien Pacull, planneur stratégique chez Buzzman

Julien Pacull, planneur stratégique chez Buzzman

Selon Julien Pacull, planneur stratégique chez Buzzman, le planneur est « Un mec cool qui est curieux de tout et qui réfléchit beaucoup ».  Il est « la personne en charge d’élaborer la future stratégie de communication de la marque. » afin « d’analyser le brief client, ses enjeux, ses problématiques, et de mettre ces éléments en perspective avec la cible requise afin d’en tirer une stratégie cohérente et engageante. »

Quels sont les avantages ce ce job en or ? Les qualités humaines pour l’exercer ? Les méthodes à suivre pour développer les marques pérennes en surfant sur les tendances actuelles ? Réponses en exclusivité par notre interviewé.

Planneur stratégique, un métier en or ?

Je dirais que le plus gros avantage de notre métier est d’être au tout début de la “chaîne d’élaboration de la communication“ de la marque. C’est le planneur qui va donner l’impulsion qui serra ensuite décuplée en création. Nous sommes les architectes de la rampe de lancement de la fusée. Un travail de l’ombre un peu, mais tellement passionnant.

Quelles qualités sont requises pour l’exercer ?

Je pense que la plus grande qualité d’un planneur stratégique est son ouverture d’esprit et sa faculté à tout le temps se questionner sur les choses qu’il voit /découvre /entend.

C’est une des parties les plus importantes de notre métier. Se questionner.

Qui est la marque ? Quelles sont ses valeurs ? Quel est son message ? Que veux dire ce message pour la cible ? Comment se comporte la cible ? Y a t il un autre moyen de faire passer ce message ?

Il y a un côté sociologique qui est vraiment important dans notre métier, c’est-à-dire comprendre les gens auxquels on s’adresse, se mettre à leur place, répondre à leurs problèmes/objectifs.

Enfin, je pense qu’il est important de cultiver son côté un peu « rebelle ». C’est la volonté de bousculer l’ordre des choses, c’est la faculté d’arriver à faire un pas de côté pour ainsi élaborer une stratégie qui, à la fois répond aux enjeux de la marque, mais la différencie catégoriquement des autres.

Pour résumer, je vois notre métier, passionnant qui demande beaucoup de réflexion, d’instinct et de curiosité, comme un savant mix entre marketing, sociologie et feeling.

Sur quelles problématiques de planning stratégique travaillez-vous à l’agence ?

Tout un tas. Cela dépend des briefs que nous recevons. Un jour cela peut être un brief sur un chocolat, l’autre sur une banque, et le jour d’après sur un shampoing.

Notre métier requiert surtout une bonne faculté à jongler entre les briefs et les univers de marques.

Avec quels interlocuteurs en interne les résolvez-vous ?

En général chez nous, le planning travaille en vase communicant avec le commercial.

Le commercial est en contact permanent avec le client, donc c’est la personne qui est la plus susceptible de nous donner des informations ou des éléments importants pour l’écriture du brief. Ensuite, le planneur va se charger d’élaborer la stratégie. Chez Buzzman, nous concevons le planning stratégique comme un système de pensée ouvert, et non unilatéral, c’est pourquoi entre planneurs nous échangeons beaucoup afin de nourrir mutuellement nos stratégies, ou du moins nos réflexions.

Quelles sont les tendances, modes de vie clés du moment ?

Le digital a dynamité le monde dans lequel nous vivions avant.

Il a profondément changé notre façon de consommer, de communiquer, de nous divertir.

Mais il a aussi obligé notre métier à s’adapter. Le digital a rééquilibré le rapport de force entre les marques et les consommateurs. Le consommateur n’est plus qu’un porte monnaie auquel on vend un énième produit dont il n’a pas besoin, mais il est bien devenu un « ami », auquel on doit s’adresser de manière radicalement différente, afin d’établir cette fameuse relation de confiance si chère aux marques.

Quelles sont les méthodes de travail d’un planneur stratégique ? Quels outils utilisez-vous pour faire votre veille ?

Beaucoup de veille en effet. Il faut se tenir au courant d’a peut près tout se qu’il se passe dans notre métier, en tout cas en terme de création afin de nourrir, mais surtout d’éviter de reproduire la même chose qu’une autre agence !

Pour moi, une bonne veille se résume à scanner a peut près tous les sites de publicités, l’actualité, et des articles qui ont la propension de nous faire réfléchir.

Quels conseils donneriez-vous à un futur planneur ?

Croire en ses rêves, ne jamais oublier d’ou il vient, ni qui il est… (lol)

Propos recueillis par Alexandre Taupin, Dalanda Cahez, Pauline Gomis, Camille Ygonin, Vincent Charamon et Camille Philippe

***

Lire notre Dossier planning stratégique et planneurs stratégiques

(c) ill. Shutterstock - Idea concept on orange background

avatar
Ecole supérieure de Publicité. Profil de l'ESP et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>