Start ups, 3 raisons de participer à un salon

REP-DOM-RENDER-FULL-COLOR

Depuis que j’ai lancé Madmagz, aucun de mes budgets ne comprenait une participation à des salons professionnels. C’est que j’étais plus que sceptique sur la pertinence pour une startup dont le panier moyen est de quelques dizaines d’euros d’en investir des milliers. L’effet de levier me paraissait trop faible. Quant à exposer « pour de la visibilité », j’avais prévu de le faire quand disposerai des budgets de L’Oréal…

Cela dit, j’ai eu dernièrement l’opportunité exceptionnelle de participer au salon de la micro-entreprise, et l’expérience m’enseigna trois raisons inattendues pour une jeune entre prise de louer un stand dans un salon professionnel.

Couverture médiatique

Un salon, s’il est d’envergure, fait référence sur son marché et, pour cette raison, attire les médias, à tout le moins ceux du secteur. Et quand je dis médias, je l’entends au sens large : j’inclue les blogueurs, les web TV… Tous sont avides de contenu. C’est donc une excellente opportunité de faire d’une pierre plusieurs coups. Par ma part, j’ai donné une demi-douzaine d’interviews et écrites et audio-visuelles.

Networking avec les exposants

Je ne le soupçonnais pas du tout mais, en fait, c’est un salon dans le salon ! Et, souvent, des cadres dirigeants voire les dirigeants des entreprises exposantes y font présence au moins une journée. Etant en quelque sorte collègues, il est aisé de nouer la conversation. J’ai ainsi fait la prometteuse connaissance de trois ou quatre dirigeants de sociétés importantes.

Du reste, s’ils n’en font pas nécessairement la publicité (pourquoi ?), les organisateurs de salon en sont conscients. Ceux du salon de la micro-entreprise organise des petits déjeuners exposants trois quarts d’heure avant l’ouverture.

Tester son service

Quand on est un pure player, on ne voit jamais ses utilisateurs : qui sont-ils ? que font-ils ? que pensent-ils du service ? de l’offre commerciale ? où achoppent-ils ? etc. Et bien un salon est un excellent moyen d’obtenir des réponses à ces questions.

Avec près de deux ans d’activité, nous sommes un peu trop avancés pour que cela soit totalement vrai pour nous mais pour un entrepreneur qui se lance, je trouve que c’est une excellente opportunité. De plus, il aiguisera son discours commercial et collectera des contacts de prospects ou de partenaires potentiels. Cette opportunité n’est pas même nécessairement très coûteuse puisque l’on trouve parfois des stands à moins de 1 500€. Petits certes, et parfois excentrés, mais il y a plusieurs moyens de créer du trafic sur son stand (cadeaux, jeux-concours, etc.).

En conclusion, je ne dis pas que participer à un salon est un must pour une startup, mais c’est une option plus intéressante qu’il n’y paraît. Et quant aux prix, tout se négocie…

avatar
Dirigeant et fondateur de Madmagz, site qui permet de créer simplement un magazine d'aspect professionnel.


1 commentaire

  1. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    19 octobre 2011 at 18:38

    Ne pas oublier non plus de
    - driver du trafic vers le salon (invitations…) en évitant toute concentration (jours, personnes, thématiques…)
    - gérer au plus près les relations SUR le salon (accueil, échanges, disponibilité des intervenants…)
    - accompagner la présence sur le salon de contenus spécifiques (articles, conférences, « stop rayon »…)
    - relayer auprès de la presse et des différents publics relai
    - penser au « post salon » pour allonger la période de visibilité
    … et déterminer quel est son ROI !

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>