Commerce connecté : contexte et futuribles

Le point de vente classique, le « vrai », le brick and mortar accueille des dispositifs digitaux, des techniques en provenance de l’Internet et du mobile...

Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Quel est son futur ? Quels sont les facteurs clé de succès pour une mise en place efficace du commerce connecté ? Réponses en exclusivité avec Hervé Fauvin, Directeur Général France d’eCommera.

Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Quel est son futur ? Quels sont les facteurs clé de succès pour une mise en place efficace du commerce connecté ?

Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Quel est son futur ? Quels sont les facteurs clé de succès pour une mise en place efficace du commerce connecté ?

Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ?

Oui et non.

Oui car il faut savoir que le e-commerce a déjà beaucoup contribué à l’arrivée du commerce connecté puisqu’il a révolutionné les méthodes d’achat des consommateurs ; en rendant un produit accessible en quelques clics sur un clavier, le commerce s’est développé dans le monde digital. Ensuite le e-commere a utilisé d’autres supports pour vendre tels que les mobiles et les tablettes ; il a aussi transformé la manière de faire du shopping en conférant à ce dernier un attribut social avec l’usage des réseaux sociaux comme facebook et twitter et la popularité des avis et des recommandations produits. Le consommateur a profité pleinement de l’effacement des barrières qu’il y avait entre le magasin physique et le magasin virtuel. Désormais, il ne fait presque plus la différence entre l’achat d’un article en ligne et celui dans un magasin. L’e-commerce a déjà et contribué à la transition vers le commerce connecté.

Non, car le commerce connecté engendre des fonctions et des compétences qui ne sont pas directement liés à l’e-commerce. Prenez les magasins connectés par exemple, les marques et distributeurs doivent déjà faire preuve d’une grande approche innovatrice et créative pour rendre leurs magasins physiques connectés. Ceci relève d’une autre compétence qui est indépendante de celle de la création et la gestion d’une boutique virtuelle. Le magasin physique est également un atout pour le digital. Il ne faut pas oublier que nos produits restent physiques, que nous avons besoin de les essayer. Le service client digital est un défi pour les marques : Garder le même niveau de service qu’un client peut avoir dans un magasin physique n’est pas une mince affaire.

L’e-commerce relève du digital, le commerce connecté relèvera de tous les canaux digitaux et physiques qui interagiront ensemble.

Quels sont les facteurs clé de succès pour une mise en place efficace du commerce connecté ?

Hervé Fauvin, Directeur Général France d'eCommera

Hervé Fauvin, Directeur Général France d'eCommera

Comprendre ses consommateurs est primordial ; comprendre leurs comportements de recherche et d’achat, analyser toutes les données récoltées sur les différents canaux. Tout ceci est essentiel pour la survie des acteurs mais nécessite un investissement dans les ressources humaines et technologiques. Certains acteurs n’ont pas forcément des activités internes dédiées à l’analyse des données de leurs consommateurs, et ont tendance à perdre le fil et à ne pas exploiter à 100% les données de leurs consommateurs. De plus, comme ces données sont récoltées sur des canaux indépendants les uns des autres, il faut savoir mettre en place une stratégie efficace et analytique afin de pouvoir les assimiler et les digérer pour ensuite réagir rapidement sur le marché.

Comment voyez-vous le futur du commerce connecté ?

Le commerce connecté est un concept. Son futur est ce que nous pouvons appeler aujourd’hui l’omni-canal :

  • Être proche du client par tous les moyens disponibles
  • Utilisation d’autres supports comme la télé connectée pour faciliter et accélérer le processus d’achat
  • Exploitation des données (big data) pour mieux connaître ses clients, mieux les cibler et les servir.

Le commerce connecté va évoluer petit à petit, avec la digitalisation des points de vente, le décloisonnement des magasins physiques et l’évolution des méthodes digitales d’achat. Ceci est un grand défi pour les marques, et sans doute un plus grand défi pour les distributeurs qui auront besoin d’avantage de ressources. En effet, le commerce connecté représente de nouveaux coûts pour les marques et distributeurs et certains sont toujours en train de passer le cap de l’e-commerce ou d’autres encore, ne l’ont pas encore fait. Cela prendra du temps non seulement pour définir la stratégie élaborée autour du commerce connecté mais aussi pour tester et évaluer le succès de cette nouvelle évolution pour les marques et les distributeurs.

(c) Ill. : Shopping – Shutterstock

Un article de notre dossier Point de vente 2.0 : distribution et digital

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>