TOP 5 des présentations Powerpoint en Assemblée Générale 2008 des entreprises du CAC 40

TOP 5 des présentations Powerpoint en Assemblée Générale 2008 des entreprises du CAC 40
TOP 5 des présentations Powerpoint en Assemblée Générale 2008 des entreprises du CAC 40

Cohérence, créativité et rigueur dans les présentations PowerPoint

Mesurons la rigueur, la créativité et la maîtrise de la communication institutionnelle pour les entreprises du CAC 40 !

Pour les professionnels de la communication, l’image institutionnelle de l’entreprise et la cohérence sont des éléments de mesure permanents de la santé d’un groupe. L’exercice d’une prise de parole importante devant un public pas toujours acquis, s’accompagne toujours de supports visuels professionnels. Décryptons en quelques lignes d’analyse ce qui distingue le TOP 5 des meilleures présentations Powerpoint en Assemblée Générale d’actionnaires, de celles qui ne véhiculent pas une image optimale de leur entreprise.

La présentation Powerpoint : plus sophistiquée qu’il n’y paraît

ALCATEL-LUCENT, SUEZ Environnement, EDF, LVMH, PPR ont un point commun lors de leurs Assemblées Générales, elles ne laissent rien au hasard et leur présentation Powerpoint contribue à la réussite de leur réunion, à l’envie de séduire un public qui entend recevoir des messages d’avenir. Leur charte Powerpoint est intégrée au schéma directeur de communication de l’entreprise, elle véhicule des valeurs, un territoire, une excellence managériale et une capacité de synthétiser graphiquement ce que l’entreprise veut que l’on pense d’elle. Seulement 25 % aujourd’hui des groupes du CAC 40 sont valorisés par la qualité des supports présentés.

Une présentation maîtrisée apporte modernité et crédibilité

La présentation Powerpoint n’est bien entendu pas le seul critère d’analyse lors de ces évènements, mais elle permet de juger comment l’entreprise parle de son métier, de sa vision et de ses valeurs, à la recherche toujours de cohérence et de personnalisation. SUEZ Environnement et ALCATEL-LUCENT excellent dans leur façon de symboliser graphiquement leur prisme de valeur, l’industrie de l’environnement et de la communication. Tous deux sont certes des acteurs sur des secteurs porteurs, sur lesquels il est peut être plus facile d’exprimer une certaine modernité, mais elles le font avec créativité et professionnalisme.

Les composantes institutionnelles d’une présentation Powerpoint

Alcatel Lucent

Alcatel Lucent

L’identité visuelle sert de liant au design de la page. Plus sa symbolique est riche, plus le territoire d’expression s’élargit. Un parti pris graphique fort permet de développer un concept riche et exclusif.

Le logo ALCATEL-LUCENT induit une certaine modernité, que la construction graphique de la page et les pictos amplifient. Suez s’inscrit aussi dans l’innovation avec une typo très originale. Ce n’est pas un hasard si ces deux entreprises ont la charte Powerpoint la plus créative.

des

Le design de la page, point clé

Le design de la page tient compte de plusieurs zones d’expression (bandeau titre, texte de contenu, bandeau de conclusion, positionnement du logo, cadre…) et ce n’est pas toujours évident d’obtenir un ensemble harmonieux. SUEZ Environnement, EDF et ALCATEL-LUCENT apportent la meilleure démonstration en matière de design, EDF et PPR adoptent un schéma plus classique, certes rigoureux, mais moins créatif.

Les composantes multimédia concourent à la qualité d’une présentation Powerpoint, en apportant la démonstration de la maîtrise de l’image, de la vidéo et du son. Les films institutionnels intégrés dans la présentation Powerpoint révèlent la capacité de l’entreprise à maîtriser la technologie ; il en va de même avec la résolution des images projetées.

Une quatrième dimension intervient, mais elle n’est utilisée par aucune de ces entreprises, elle conduit pourtant à la perfection, il s’agit de l’interactivité produits par les liens hypertextes du logiciel de présentation. Elle apporte de la fluidité dans les exposés et de l’aisance entre les différents intervenants. Plus techniques, ces présentations sont plus faciles à suivre par le public, qui se repère aisément au fil du déroulement de l’exposé.
Conclusion : les entreprises ne sont pas égales en matière de présentation en Assemblée Générale, elles le seront d’ailleurs de moins en moins, tant les choix technologiques peuvent avoir une incidence sur la qualité des supports. Peu d’entreprises ont évolué sur Vista, conservant la version 2003 de Powerpoint, beaucoup plus rudimentaire graphiquement. Il faut également compter sur de nouveaux logiciels entrants qui peuvent offrir de nouvelles perspectives (Sliderocket, Keynote et 280 slides) et l’assurance de bénéficier des meilleures innovations dans ce domaine. Mais la technologie ne fait pas tout, une présentation en Assemblée Générale demeure un exercice de communication, démontrant la capacité des orateurs à mettre en forme des messages limpides, efficaces et mémorisables…la technique peut y aider, mais ce ne sera jamais une fin en soi…



2 commentaires

  1. avatar

    DAVIET

    9 mars 2011 at 19:53

    L’interactivité avec le public et le présentateur permet aussi de faire entrer l’auditoire dans le sujet et gage les projets de l’adhésion des auditeurs. Suscitez l’envie d’entreprendre et orchestrez la réussite, c’est être au TOP en première place. Pourquoi se contenter d’être dans les 5 premiers?

    Amicalement.

    Eric DAVIET

  2. avatar

    mounier

    29 novembre 2016 at 16:19

    L’art de la présentation : un alignement entre le support (message), la personne qui présente (non verbal) et le public (interactivité, implication).
    Un support qui impressionne oui, mais avec une attitude d’ouverture, d’humour, de proximité du présentateur pour garder le contact avec le public, sinon gare à prise de distance de celui-ci.

    Sylvain
    businessetcomedie.com

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>