Le marketing de Geekmemore, site de rencontres pour geeks

geekmemore-tn

Sébastien Moricard, co-fondateur du site Geekmemore.com, le « premier site de rencontre 100% Geek » (lire plus d’informations sur les aspects business de la société : CA, etc), nous livre en exclusivité sa vision sur…

Découvrez le marketing de Geekmemore

Découvrez le marketing de Geekmemore

  • Les attentes des cibles
  • Les besoins et désirs satisfaits par le site
  • L’utilisation de l’affiliation, du SEA et du display
  • Les axes stratégiques de développement de l’entreprise pour les deux années à venir

Les sites de rencontre ont un objectif très compréhensible : la rencontre… Quels besoins et désirs permettez-vous aux cibles de satisfaire ?

Le besoin d’appartenance à une communauté mais pas seulement. Nous allons bien au-delà de la satisfaction du seul désir de rencontre.

Il y a le fond et la forme.

Dans le fond, cela fait des années que le marché des sites de rencontre se décline sans jamais se renouveler. Les seules variables de l’offre sont l’approche, ou la thématique…

Geekmemore.com innove et propose à ses membres un contenu culturel absent de tous les autres sites de rencontre, supplantant ainsi la seule dimension ‘’rencontre’’ pour devenir un média.

Bien sûr, il aurait été utopique et excessivement dispendieux de créer une rédaction à la pointe des très nombreux centres d’intérêts de la culture Geek. (jeux vidéo, cinéma, série TV, BD, comics, manga, SF, fantasy, technologie, innovation, etc…)

Aussi, pour chacune de ces thématiques, nous avons signé un partenariat exclusif avec un site expert. Tous les jours, nos membres peuvent consulter des news, des articles, des vidéos et des émissions en provenance de ces partenaires comme Allocine.fr ou Gameblog.fr par exemple.

Nous mettons également à leur disposition des outils fédérateurs, comme par exemple le module IRL (In Real Life) qui permet aux membres d’organiser des séances de cinéma, des tournois de jeux vidéo, ou des parties de jeu de rôles dans leur ville.

Bien sûr, nous leur proposons également des événements officiels, comme les fameux Geek-Dating du Festival Japan Expo, qui rassemble plus de 220 000 visiteurs !

Dans la forme, nous innovons en proposant à nos membres une interaction ludique et identitaire avec le site.

Identitaire parce que nos membres affirment leur profil culturel avant tout.

Sur Geekmemore, il est plus important de savoir si vous êtes plutôt branché Comics-Vertigo ou Manga- Shonen, que de savoir si vous êtes blond, sportif ou végétarien.

Ludique, parce le site propose des fonctionnalités qui améliorent l’expérience utilisateur.

Plus nos membres sont actifs (connexion régulières, interface fréquente avec les autres membres) plus ils gagnent de GKP (GeeK Points).

Sébastien Moricard, co-fondateur du site Geekmemore.com

Sébastien Moricard, co-fondateur du site Geekmemore.com

Les GKP peuvent être utilisés dans une boutique virtuelle pour acquérir des packs de personnalisation du profil.

Dans la rue, un fan de Comics peut arborer un T-Shirt Batman, sur Geekmemore.com, il peut afficher un profil SF ou jeu vidéo …

Avec ces GKP, ils peuvent également participer à des enchères pour gagner des blu-ray, des jeux vidéo, des mangas, des consoles, etc…

Le ton du site et de son équipe à son importance.

Nos échanges avec les membres se rapproche plus d’un management de communauté que d’une gestion de clients.

Le champ lexical aussi à son importance. Nos membres ne sont pas ‘’minces’’ ; ils ont une ‘’silhouette Elfique’’ etc…

Enfin, notre page Facebook est dédiée à la culture Geek, non aux témoignages de nos utilisateurs.

Ainsi elle peut être suivi pour l’intérêt de son contenu, sans pour autant que ses membres soient identifiés par leur contacts comme ‘’célibataires en recherche’’.

Quels moyens mettez-vous en place pour connaître les attentes de vos cibles ?

Sur ce domaine, l’une des plus grandes richesses de la boite est sans doute l’expérience de ses fondateurs.

Nous sommes 3 trentenaires, ayant chacun environ 10 ans d’expérience professionnelle dans des secteurs Culturel Geek (évènementiel / éditions / jeu vidéo / numérique / etc …)

Notre réseau est donc solidement implanté dans ces industries qui alimentent notre SIM.

Pour nous, le challenge n’était donc pas d’acquérir une expertise sur notre thématique, mais plutôt sur notre marché : la rencontre.

Paradoxalement, c’est peut-être aussi ce regard neuf sur l’industrie de la rencontre, qui nous a permis de nous éloigner des codes du genre et d’innover.

Comment monitorez-vous les usages de votre plateforme par vos clients ou abonnés ?

Notre Backoffice monitore de nombreuses données différentes :

  • Les habitudes de nos membres (ce qu’ils cherchent)
  • Leur profil culturel (ce qu’ils aiment)
  • Leur parcourt de navigation (l’intérêt qu’il porte à telle ou telle offre du site)
  • La qualité de leur profil (la quantité et la qualité des informations qu’ils communiquent)
  • Le temps et la fréquence de leurs connexions.
  • Les abus ou les plaintes éventuelles à l’encontre d’un membre sont également vérifiées.

Tous ces outils permettent à nos modérateurs une meilleure veille des faux profils ou des arnaqueurs. Les abonnements et la ventilation du C.A. sont également monitorés, évidement.

Et qu’en déduisez-vous ?

Cette première année, nous a permis d’emmagasiner beaucoup d’informations, qui révèlent tous leur potentiel en comparaison des données récoltées cette année.

Nous en déduisons des repères en termes de saisonnalité, cycle d’utilisation, fréquentation, etc …

Il intéressant de constater que notre offre à fait évoluer les besoins de nos membres.

En effet, la mise à disposition du contenu génère un (faible) pourcentage d’utilisateurs qui ne cherchent pas exclusivement une rencontre amoureuse, mais aussi à développer leur réseau d’amis.

Un besoin qui relève plus du réseau social que de la rencontre.

Pour une approche classique, ce constat aurait de quoi alerter le service marketing, mais dans le cadre de notre approche moins conventionnelle, c’est un résultat attendu.

Comment utilisez-vous l’affiliation, le SEA et le display ?

Sur cette première année, nous n’avons quasiment pas fait d’affiliation et d’Adword.

Quant au display, nous avons fait quelques campagnes essentiellement orientées vers les femmes.

L’essentiel de notre maketing 2012 s’est divisé entre les R.P. et l’évènementiel.

Quels sont les facteurs-clé de succès marketing pour les sites de rencontres ?

Les problématiques diffèrent selon le positionnement.

Un généraliste ne se pose pas les mêmes questions qu’un spécialisé (encore que).

Je ne prétends pas être apte à faire des préconisations mais je peux toujours partager avec vous 2 préceptes que j’ai suivis :

- Marketer le produit dans son environnement :

La qualification des membres est capitale.

Les shootings sur des BDD à 10 millions de contacts sont à proscrire.

Etre Geek, c’est avant tout être passionné, c’est un mode de vie. Il ne suffit d’avoir un iPad ou un compte Facebook…

Si l’on recrute des membres non qualifiés, ils interfaceront mal avec les autres membres du site et tous seront déçus.

- Contrôler sa croissance :

Une campagne de com non maitrisée qui ramène 5 000 hommes pour 300 femmes et c’est tout l’écosystème du site qui s’effondre.

Il faut résister à la tentation de faire « coups » et prendre le temps de construire.

Lire  notre Dossier Marketing des sites de rencontres



avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>