Le storytelling expliqué par Marilyn

storytelling-marylin-monroe

Marilyn ? Marilyn Monroe, bien-sûr. La blonde ? L’actrice ? La pulpeuse ? Etc. Herself.

Quel lien entre le storytelling et Marilyn Monroe ?

Quel peut donc bien être le lien entre Marilyn Monroe et une discipline que se positionne au cœur des enjeux du management et du marketing. Pour le marketing, à la limite, on pourrait imaginer un lien… Mais pour le management…

Et pourtant…

La présentation animée sous cet article le montre bien, et explique en même temps le storytelling et les prestations que je propose dans ce domaine avec mes partenaires.

Tout cela, donc, à travers l’histoire de Marilyn Monroe.
Ce n’est pas l’histoire de « front office » qui est ici parlante : comme souvent, c’est une histoire beaucoup moins connue et répandue qui est la clé. Et même plus : une histoire qui va à l’encontre de tout ce que l’histoire officielle de la belle Marilyn nous a inculqué. Et ces histoires-là sont bien les plus puissantes, car elles comportent ce petit grain de folie qui fait beaucoup pour l’impact du récit.

Cette histoire tient en trois-cinq mots : Marilyn Monroe lisait et écrivait. La présentation animée décrit ce morceau d’histoire qui a bien plus de portée qu’une anecdote, et embraye sur la leçon utile que l’on peut en tirer, faisant la jonction nécessaire entre le récit et l’utilité : car, ce n’est pas parce que l’on parle d’histoires qu’il s’agit de divertissement – banni dans le storytelling organisationnel.

Pour la compléter, il suffit d’avoir lu les journaux récents, annonçant la sortie en français de « Fragments » (Fragments. Poèmes, écrits intimes, lettres récemment publié au Seuil), un recueil de textes, assez poétiques, écrits intimes par Marilyn Monroe, notamment lors de ses voyages, que ce soit dans des calepins, sur des bouts de papier, sur des notes d’hôtels… « L’autre face de la Lune », comme l’évoque l’écrivain Antonio Tabucchi dans la préface du livre.

Marilyn, qui revendique elle-même dans l’un de ces écrits, l’appartenance à la confrérie des « Borderlines Anonymes »…

Une bien belle histoire, qui, en plus, a une dimension utilitaire, que ce soit dans le management, la communication, le marketing, le développement personnel…



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>