L’évolution du rapport entre le consommateur et la télévision

La social TV, on ne peut plus y couper. Pas une émission de télévision sans des @ ou des # affichés à l'antenne. Après la TV connectée l'année dernière, c'est désormais la social TV qui est la star des colloques...

La télévision rassemble, divertit, instruit, fait découvrir et fait rêver. Elle a traversé les temps sans jamais s’essouffler mais bien au contraire elle a su s’adapter aux évolutions technologiques et aux attentes d’un consommateur toujours en quête de nouveaux horizons.

La télévision s’adapte aux nouvelles attentes du consommateur mais laisse de côté certaines valeurs du passé. La télé, autrefois distraction collective, est aujourd’hui devenue une distraction personnelle. C’est la fin d’une communication unilatérale, le consommateur a désormais son mot à dire.

La télévision s’adapte aux nouvelles attentes du consommateur mais laisse de côté certaines valeurs du passé. La télé, autrefois distraction collective, est aujourd’hui devenue une distraction personnelle. C’est la fin d’une communication unilatérale, le consommateur a désormais son mot à dire.

Quand télévision rime avec évolution

« La télé, c’est le gouvernement dans la salle à manger de chaque Français » comme disait Alain Peyrefitte, homme politique, écrivain et diplomate français. Comme il est agréable de se poser dans son canapé, de ne plus penser pour se laisser « bercer » par la télévision. Son histoire se passe dans l’écran mais également à travers. Je me rappelle de toutes ces soirées télé que j’ai pu passer durant mon enfance. Avec mes parents, ma sœur et mon frère, nous adorions rester bien tranquillement devant une émission ou face au film du soir. Ces souvenirs bien agréables, associés à la télé, je ne les oublierai jamais. Avant toute chose, rappelons que la télévision a été découverte dans les années 30, le 14 avril 1931 par René Barthélémy, un ingénieur français. La télévision commence son histoire en distrayant les soldats pendant la seconde Guerre Mondiale. En 1949, les téléspectateurs ont l’honneur d’assister au premier journal télévisé. Forts de leur succès et des nombreuses avancées technologiques, les premiers feuilletons apparaissent, les émissions se succèdent et le couronnement d’Elisabeth II sera la première retransmission en direct. Dans les années 70, la télévision connaît sa principale grande révolution, qui entrainera une augmentation de son attractivité : le noir et blanc laisse place à la couleur. La télé connaîtra par la suite diverses innovations telles que le son stéréo ou l’amélioration de la qualité de l’image…

Mais il faudra attendre mars 2005 pour voir arriver les dix-huit chaînes de la télévision numérique terrestre autrement dit la TNT qui annonce le début de la télévision connectée. La télé, plus qu’un simple objet, a toujours tenu ses promesses. Elle nous réconforte dans des moments de tristesse et nous distrait après une longue journée. On a souvent dit que la télé était le cœur d’un foyer. Néanmoins, la façon dont nous la regardons a évolué en même temps que les habitudes familiales.

En route vers un marché segmenté

La télévision était avant tout un moyen de divertissement. Elle devient désormais un véritable outil permettant de relayer l’information. Il y a quelques années, on se posait moins la question de savoir ce qu’on allait regarder. Avec six chaînes, la question était vite réglée. On se mettait devant l’émission qui plaisait au plus grand nombre et on regardait tous ensemble. Ce temps-là est révolu ! On compte depuis quelques temps vingt-cinq chaînes sur la TNT sans parler des câbles et paraboles qui proposent un nombre incommensurable de programmes à regarder. Le choix n’est pas simple, le consommateur devient zappeur, il regarde la télé sans vraiment trop y être attentif et ces moments de convivialité partagée deviennent des moments de « crise familiale » pour savoir qui aura la chance de regarder ce qui lui plait. Le temps passé devant la télé par chaque Français a depuis, quelques années, augmenté. En 2011, un Français de plus de quatre ans passait en moyenne plus de 3 heures et 47 minutes par jour devant sa télé, soit 15 minutes de plus qu’en 2010 et 51 de plus qu’en 1993 (1). En 2010, 57 % des adultes ont la télé dans leur chambre et 41 % des 13-14 ans (2). Les Français regardent donc de plus en plus la télévision mais cela entraine une diminution des interactions au sein de la famille. En effet, deux ménages sur trois dînent devant la télé*2. Ce média a bien changé. Plus compliqué, il laisse place à un marché segmenté.

Délinéarisation des flux…

Selon le journaliste André Brincourt, « la télévision deviendra majeure lorsque l’on établira les programmes en fonction des idées et non des moyens ». Il faudra attendre 2005 pour voir apparaître le début de la télévision connectée. Le téléspectateur va pouvoir interagir avec son téléviseur. La télévision va connaître sa plus grande révolution en transformant le consommateur passif en « tv-naute » actif. Le téléspectateur est à la recherche de nouvelles expériences qui durent et de partage avec les autres. Il ne veut plus simplement recevoir l’information, il souhaite dorénavant la communiquer à son tour, la partager, l’approfondir et même la critiquer. Ce lieu si calme est devenu un véritable carrefour d’informations en tous genres. Les constructeurs de télé connectée s’arrachent le marché et développent leurs applications afin de se démarquer. Prenons l’exemple de Skype qui permet de rester en contact avec des personnes pouvant se trouver à l’autre bout du monde. Maintenant il est possible de « skyper » depuis son téléviseur. On s’affranchit des barrières physiques. Qui aurait pu s’imaginer dans les années 60, à l’époque des Yéyés, qu’on se servirait de son téléviseur pour partager ses idées et pour communiquer ?

On le voit bien, la télévision a subi de nombreuses transformations. Du noir et blanc à la couleur, d’un simple téléviseur à un véritable outil de partage et d’interactivité. Le confort physique s’accompagne d’un nouveau confort virtuel. Le consommateur ainsi que son mode de consommation se sont complexifiés. L’échange ne se fait dorénavant plus dans un seul sens. Le « tv-naute » devient maître de son téléviseur.

Un maître qui s’isole car, finalement, les interactions entre le consommateur et son téléviseur remplacent bien souvent – hélas ?- les interactions au sein de la famille.

Auteur : Pierre-Antoine Lemoine

Un article de notre dossier Télévision connectée, télévision 2.0

Sources

  • 1 CSA, Les chiffres clés de l’audiovisuel en France, en 2012.
  • 2 Numerama, La télévision en France, des chiffres impressionnants, 2011.

TV-Video-Home-cinema-Ecrans-plats-468x60
(c) Ill. : Smart TV – Shutterstock

avatar
Ecole supérieure de Publicité. Profil de l'ESP et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>