La télévision 2.0 vue par LG

Dossier Télévision connectée, TV 2.0, interview de Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV

Taille du parc des télévisions 2.0, stratégie des acteurs et facteurs clé de succès,  développements commerciaux… La position en exclusivité de Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV.

A quelle taille estimez-vous le parc de télévisions connectées en France ?

Dossier Télévision connectée, TV 2.0, interview de Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV

Dossier Télévision connectée, TV 2.0, interview de Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV

A fin 2012, nous estimons le marché de la TV connectée à 3 millions de pièces, soit 23% des volumes vendus sur le marché français (source GFK). Les projections de ventes pour les années à venir sont naturellement conséquentes. Sur 2013, la volumétrie des Smart TV devrait représenter 50% du marché en volume et 70% en valeur. Enfin, sur la période 2013-2015, c’est plus de 10 millions de TV connectées qui devrait s’écouler en France.

Quels seront les drivers des ventes ?

Plusieurs facteurs vont permettre la généralisation des téléviseurs Smart TV sur le marché français. En premier lieu, l’animation en magasin est essentielle en vue d’expliquer et démontrer les bénéfices inhérents à ce nouveau segment de produit. Pour ce faire, LG a développé pour les magasins privés d’accès à internet une démo flash qui émule le portail de services de nos TVs. Le client, télécommande en main, peut ainsi découvrir les nouvelles possibilités offertes par la Smart TV LG. L’érosion des prix sur 2012 ainsi que la consistance des gammes Smart TV (80% des modèles LG sur 2013) vont également être un levier majeur pour démocratiser les TV connectées dans les foyers. Enfin, une communication massive et générée par l’ensemble de la filière ( Fabricant, Editeur de contenu, développeur et distributeur) sera un facteur clé de succès en vue d’une évangélisation rapide de la Smart TV.

Quels objectifs poursuit votre marque sur ce marché ?

La volonté du groupe est de pérenniser notre plateforme à moyenne échéance. Cela s’inscrit autour de la vision « Smart Life » exprimée lors du dernier CES à Las Vegas qui consiste à simplifier la vie du consommateur en proposant des interfaces intuitives et d’assurer une convergence optimales entre les différents produits (TV, téléphone, électroménager, produits informatiques,…).

Avec quels facteurs de différenciation vs. la concurrence ?

Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV.

Julien Geffrotin, LG, Directeur des Contenus et Services Smart TV

Notre Smart TV propose naturellement de nombreuses fonctionnalités et une richesse étendue de contenus. Néanmoins, notre axe de différenciation majeur se situe autour de l’ergonomie et de la personnalisation de nos interfaces qui offre aujourd’hui une navigation sur TV aussi aisée que sur une tablette. A titre d’exemple, nous avons lancé sur 2012 une télécommande « Magic Remote» qui intègre un gyroscope, une molette, un micro avec fonction de recherche vocale et une touche de raccourci qui permet de lancer ses services préférés en 1 clic. Avec seulement 7 boutons, cette télécommande se manie aussi bien qu’une souris sur un PC ou un doigt sur une surface tactile. Enfin, sur 2013, notre nouvelle télécommande permettra en plus de piloter entièrement les Box internet, lecteurs Bluray et Home Cinema grâce à sa fonction de navigation universelle.

En télévision connectée, le support qu’est la TV ne s’effacera-t-il pas au bénéfice des contenus ?

Le Design d’une TV et la qualité d’image restera toujours un critère de choix important pour le client. C’est la raison pour laquelle nous misons énormément sur les affichages UHD et OLED sur lesquels nous sommes précurseurs. En revanche, le client sera en effet à terme de plus en plus exigeants à la fois sur le « contenant » et le « contenu ».

Quels sont les usages consommateurs auxquels vous répondrez prioritairement avec vos modèles de télévision connectée ?

En matière de fonctionnalités, c’est la convergence entre les produits qui sera priorisée. A ce titre, nos TV peuvent aujourd’hui afficher tout type de contenus multimédias issus des périphériques de votre réseau personnel (PC, Tablette, disque dur, Box internet,…). L’interaction avec les produits mobiles est également essentielle ( affichage et contrôle de l’interface mobile IOS / Android sur l’écran TV, Fonction2nd screen pour regarder le flux vidéo TV sur une tablette,… ).

Côté contenus, nous souhaitons élargir aux maximum le périmètre des services proposés sur TV. Ainsi, au delà des services vidéos (Catch-up, VOD, Web TV, Skype,…), nous mettons dès à présent l’accès sur les Jeux, les services de Domotique ou encore dès 2013 sur l’e-commerce, les services de paris sportifs…

Enfin, quels seront les facteurs clé de succès des constructeurs sur ce marché ?

De nombreuses plateformes (TV, Box, Console de jeux,…) proposent aujourd’hui des fonctionnalités et des accès à des contenus. L’épicentre de cette bataille se situe autour de la télécommande. C’est la raison pour laquelle nous axons notre communication sur les spécificités exclusives de notre « Magic Control » qui nous semble être la télécommande la mieux adaptée à une expérience connectée sur grand écran. Enfin, le rayonnement international ainsi que la couverture des produits proposés par les fabricants d’électronique grand public nous permettront à l’avenir de jouer un rôle primordial sur ce marché.

Un article de notre dossier Télévision connectée, télévision 2.0

TV-Video-Home-cinema-Ecrans-plats-468x60

(c) Ill. : Smart TV – Shutterstock

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


2 commentaires

  1. avatar

    Allan

    3 novembre 2013 at 11:04

    Mais pourquoi la TV 2.0 actuelle me laisse extrêmement dubitatif ?! J’ai beau lire les argumentaires, plaquettes promotionnelles et autres interview de professionnels, je ne peux pas m’empêcher de voir la TV connecté qu’on essaye de nous vendre aller droit dans le mur.
    Le plus gros problème c’est la valeur ajouté, le bénéfice produit. Qu’est ce que nous promettent ces smart TV ? Avoir accès à un contenu plus riche : déjà fait avec ma box ! Avoir une interface plus intuitive : les box en commencent une partie, les consoles la finisse aux petits oignons !
    Désolé les coco, vous avez deux trains de retard.
    Dans un salon envahi par les télécommandes, la promesse d’une Kinect qui me propose de tout gérer au doigt et à la voix est beaucoup plus jouissif qu’une télécommande pseudo-révolutionnaire LG qui vaut à peine mieux qu’une manette Wii.

    Petite fiction d’évolutions futures. Je suis peut-être complètement à côté de la plaque, mais à voir ;)

    A terme, le salon sera centralisé sur un unique centre de contrôle, et ce sera celui qui se sera rendu le plus essentiel et le plus facile d’accès.
    Microsoft a déjà essayé de vendre un contrôleur de salon (Windows Media Center) sans rien apporter d’autre, à ma connaissance ils se sont bien planté.
    Les box essayent d’offrir de nouveaux services plus « physique » (lecteur blu-ray par exemple) et mieux connecté aux autres devices, mais leurs véritable valeur ajouté est entièrement dématérialisé.
    Les consoles ont une expérience très forte dans l’entertainment et la création de contenu riche. Pour autant le jeu se dématérialise au point que même la manette disparait petit à petit. Qu’est ce qui empêcherai un XBox de ne vendre que sa kinect, ou mieux, de dealer avec un partenaire l’intégration de sa technologie dans un produit tiers et de proposer l’accès à sa plateforme de jeux hébergé à terme sur le cloud via un abonnement.
    Voilà où la TV connecté peut avoir un réel sens. En tant qu’agrégateur d’expériences et interface à différentes plateformes auquelles on pourrait s’abonner. Pourquoi avoir une console de 5Kg et une box en plastique dans son salon si la TV permet la même expérience, le même accès à mon réseau ?

    Peut-être un jour.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>