La télévision 2.0 vue par Brightcove

La social TV, on ne peut plus y couper. Pas une émission de télévision sans des @ ou des # affichés à l'antenne. Après la TV connectée l'année dernière, c'est désormais la social TV qui est la star des colloques...

Taille du parc des télévisions 2.0, stratégie des acteurs et facteurs clé de succès,  développements commerciaux... La position en exclusivité de Robert Raiola, Senior Marketing Director de Brightcove.

A quelle taille estimez-vous le parc de télévisions connectées en France ?

Dossier Télévision connectée, TV 2.0, interview de Robert Raiola, Senior Marketing Director de Brightcove

Dossier Télévision connectée, TV 2.0, interview de Robert Raiola, Senior Marketing Director de Brightcove

Selon GFK on peut estimer le marché de la TV connectée à environ 3.5 millions de postes à fin 2011 avec une augmentation rapide en 2012 où pour la première fois les TV connectées représenteront la majorité des ventes de téléviseurs.

Quelle sera sa progression en France dans les trois années à venir ?

La progression des ventes est très rapide puisque fin 2013 l’essentiel des téléviseurs mis sur le marché seront connectés. Le problème ne sera bientôt plus celui du parc mais celui des usages. Les services proposés correspondront ils vraiment aux attentes du public ? L’ergonomie sera-t-elle au rendez-vous ? Quelle relation la Télé connectée entretiendra-t-elle avec les autres écrans du foyer, PC, Tablette, Smartphones ?

Quels seront les drivers des ventes ?

Le driver essentiel est le prix, la plus part des acheteurs ne sont pas prêts à payer plus pour des services qui à leurs yeux existent déjà sur leurs box, ou qui n’apportent pas aujourd’hui une valeur ajoutée suffisamment claire.

Quels objectifs poursuit Brightcove sur ce marché ?

Robert Raiola, Senior Marketing Director de Brightcove.

Robert Raiola, Senior Marketing Director de Brightcove

Notre objectif est de permettre aux producteurs de contenu de mettre en œuvre leur stratégie de diffusion vidéo multi-écrans en offrant une large palette de services permettant de diffuser et de monétiser le contenu aussi bien sur les ordinateurs que sur les périphériques mobiles ou les télés connectées.

Brightcove accompagne de nombreuses chaînes de télévision aux Etats Unis et dans le reste du monde, cela va de l’encodage à la mise à disposition de lecteurs vidéo intelligents facilitant l’intégration avec les systèmes de gestion de la publicité, de la propriété intellectuelle (DRM), des statistiques… Nous innovons sans cesse pour répondre aux besoins les plus complexes des médias, cette semaine par exemple nous avons annoncé Zencoder Live Cloud Transcoding Service, permettant l’encodage d’émissions en direct dans le Cloud.

En télévision connectée, le support qu’est la TV ne s’effacera-t-il pas au bénéfice des contenus ?

La TV connectée donne encore plus de choix à l’utilisateur, en ce sens elle permet au public de mieux maîtriser sa programmation et de regarder le contenu qu’il souhaite quand il le souhaite au lieu de lui imposer une diffusion linéaire. On peut imaginer que la TV connectée va favoriser l’émergence de nouveaux services qui accéléreront la multiplication des écrans dans les foyers pour envahir toutes les pièces.

Dans ce mouvement, quelle sera la place de la vidéo ?

La vidéo joue un rôle essentiel puisque c’est le média de prédilection recherché par le public sur tous les types d’écran. L’explosion de la vidéo sur internet ces dernières années en est la preuve, quand l’offre de qualité est disponible facilement, le public est au rendez-vous. On estime que dans les 3 ans qui viennent, 90% du trafic sur internet sera représenté par des flux vidéo.

Aujourd’hui la vidéo est limitée par l’offre de programmes , et non pas par la demande des consommateurs.

Quels seront les facteurs clé de succès des compétiteurs sur ce marché ?

La télé connectée est un marché encore naissant, demandant des investissements parfois importants pour des résultats qui sont encore difficile à prouver car les nouveaux usages du public ne sont pas encore clairement définis.

Celui qui saura définir les offres permettant aux chaînes de répondre aux nouveaux usages qui vont émerger dans les deux ou trois prochaines années aura un véritable avantage compétitif. Aujourd’hui la demande des consommateurs est simple : consommer ce que je veux, quand je le souhaite et sur mes différents écrans, si possible de façon simple et au bon prix. Quand on analyse l’offre disponible aujourd’hui on voit que l’on est encore loin de répondre de façon satisfaisante à cette demande.

Un article de notre dossier Télévision connectée, télévision 2.0

TV-Video-Home-cinema-Ecrans-plats-468x60

(c) Ill. : Smart TV – Shutterstock

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>