Le Temps & le Marketing

Le Temps et le Marketing... Dossier avant le temps estival, le temps des vacances, de temps des préparatifs de rentrée, le temps des plans marketing...

Le Temps et le Marketing… Sujet non abordé ailleurs… Faute de temps ?

Les étudiants en Master 2 Management, stratégie et entrepreneuriat de l’Ecole Supérieure de Publicité ont pris à bras-le-corps le sujet et ont collaboré à ce dossier qui, comme celui de l’an passé consacré aux Marques et stratégies, comprend de véritables pépites de réflexion sur les articulations entre Temps et Marketing.

Le temps, maître de nos désirs

En perpétuelle quête de jouissance, le consommateur succombe à l’appel des marques et de leurs produits, et vit au rythme que celles-ci lui imposent. Le temps que nous vivons est celui de l’urgence, du prochain produit consommé. Dans la lignée du concept du panoptique de Foucault, nous avons aujourd’hui intégré cette notion de course imposée vers le prochain objet de jouissance. Les marques se placent désormais, avec leurs produits, comme maître de nos envies et de nos journées. Par Mouhamadou Seck

Comment et pourquoi les marques jouent-elles de la distorsion entre temps et style ?

Vivre avec son temps pour une marque est un complément, non pas une obligation. Est-il possible de communiquer en utilisant d’autres codes que ceux de son époque ? La question n’est plus de vivre avec son temps, mais de faire vivre un temps. Par Dimitri Mendès-France

Quand les marques s’invitent dans le quotidien du consommateur…

Les marques sont en lutte permanente contre le désintérêt, père de l’obsolescence psychologique et fils de l’éloignement visuel. Le marketing de la nostalgie, de nature générationnelle, permet une personnalisation affective de la prise de parole de la marque. L’appel des ressorts nostalgiques des consommateurs mobilise leur culture, consciente et  inconsciente, et les inscrit dans une relation forte avec la marque. Par Florence Royer

Ô douce flânerie, Ô douce agonie…

La course effrénée à l’optimisation semble avoir effacé les temps morts, les temps inutiles, la flânerie… jusqu’à faire de ces moments des sources de honte ou d’angoisse. Cette nouvelle utilisation du temps est une opportunité pour le discours des marques. Par Lea Reguillot

Oubliez vite l’ennui !

Si vous oubliez de consommer ce produit alors un malheur va vous arriver : tel est l’argument publicitaire utilisé par certaines marques pour nous enjoindre à la consommation. Par son caractère moralisateur voire brutal, cette affirmation est une manière maladroite de venir se rappeler à l’esprit du consommateur. A l’inverse, d’autres marques tentent, elles, de nous enseigner que l’oubli peut être salvateur voire indispensable à une existence sereine. Par Alix Rullier

Le Carpe Diem des marques : une parade aux temps morts

Notre société d’hyperconsommation est orchestrée par la fièvre du renouvellement et marquée par l’urgence. C’est en riposte à ce contexte d’immédiateté que se cultive la philosophie du moment présent, le fameux « carpe diem ». Un refuge contre les agitations du monde, une tentative pour tranquilliser l’homme, estimait Épicure. « Le lâcher prise » devient le maître mot de notre société et la nouvelle lubie des marques. Mais dans ce temps mort organisé, comment peuvent-elles encourager la consommation ? Par Amelie Refour

Le temps de la déconsommation est-il venu ?

Société de consommation. Avec ou sans guillemets. La société serait-elle devenue consommatrice au point d’en emprunter le nom ? Pourtant, la « déconsommation » s’étend… Par Théo Benech

Comment la technologie permet de répondre à l’accélération du temps marketing ?

91 % des entreprises françaises ont entamé leur transformation digitale mais seules 19 % d’entre elles sont dans un processus avancé ! Or, les usages des consommateurs ne cessent d’évoluer, et ce de plus en plus vite. La mutation numérique n’est aujourd’hui plus une option mais, pour se montrer gage de compétitivité, elle doit répondre à certaines règles au risque d’évoluer trop lentement et de disparaître… Par Antoine de Lasteyrie, Directeur général chez Wide Agency, Groupe Micropole

Dossiers en lien avec le Temps

Le temps des chansons

…Ou le temps à notre portée…

En savoir plus sur la chanson Time Warp

Temps et dystopie

…Et donc analogies avec les marchés. Spécial planning stratégique.

La critique du Voyageur imprudent, de René Barjavel :

De la dystopie à l’utopie

(c) Ill. DepositPhotos

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *