Tokophobie et management de projet - Marketing Professionnel e-magazine

Tokophobie et management de projet

Le management de projet peut-il s'accompagner d'une forme de tokophobie, la peur panique de l'accouchement ? Analogie et pistes de solutions.

Le management de projet peut-il s’accompagner d’une forme de tokophobie, la peur panique de l’accouchement ? Analogie et pistes de solutions.

« Ce projet, c’est MON bébé. Parfois, j’ai peur qu’il m’échappe. Il semble hors de contrôle ou semblable à un projet précédent qui a avorté ou qui m’a traumatisé(e). J’ai pourtant déjà mené des projets. A chaque fois des craintes se forment, m’alertent, m’angoissent ». Cette phobie, appliquée au management de projet, ressemble à la tokophobie, la peur panique de l’accouchement. Poursuivons l’analogie*…

Une vie, la communication, un projet… portent vos angoisses et révèlent vos failles. Vous vous pensez imparfait(e) ? Vous entendez qu’il l’est ! Vous doutez de sa solidité ? Déjà, il chancelle dans votre esprit !

Vous vous projetez tellement en lui que vous avez l’impression, lorsqu’on l’aborde en réunion, que l’on vous saborde.

L’origine de la « tokophobie » du manager de projet

Quelle est l’origine de ces phobies, à « accoucher », à mener un projet à bien ? Elles résident… en vous (désolé !) et concernent le plus souvent…

  • La peur de réitérer un précédent échec, surtout lorsqu’aucun enseignement (RETEX) n’en a été déduit
  • Le syndrôme de l’imposteur. « Je ne vois pas ce que j’ai d’exceptionnel, j’ai fait mon travail, voilà tout ».
  • Des biais perceptuels avec hypertrophie des difficultés induisant une vision négative de vos actes
  • La peur du jugement du père (le directeur de projet) et des pairs, rognant l’image de soi et générant une castration, une paralysie dans le raisonnement et l’action

Ces craintes entrainent la peur de ne pas réussir, de ne pas faire aboutir un projet, ou de mal le présenter au monde. Mais quelles que soient vos peurs, ce bébé est beau. Car c’est le vôtre… et vous, tout à la fois.

Et si votre prochain projet était de vous faire (re) naître ? De vous (re) découvrir ? De regarder devant en étant conscient(e) des forces qui vous ont construit(e) ?

***

* Il ne s’agit pas, pour le manager, de découvrir et d’avoir à gérer une « maladie » en plus 😉
Ce développement ne fait qu’aborder une analogie, en toute légèreté. Évidemment, accoucher reste un événement exceptionnel, dans tous les sens du terme ! Pour le rapport entre tokophobie et accouchement, vous pouvez consulter l’interview de Valérie Sengler, psychanalyste, sur Tokophobie ou peur d’accoucher : des conséquences graves pour la mère et l’enfant, par Johanna Amselem.

(c) Ill. Burst

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *