La Vampiremania frappe les licences de marques

Emily the Strange

Emily the Strange

Les nouveaux héros de l’univers fantastique apportent du sang neuf à un marché dans lequel les licences sont bien décidées à mordre à belles dents.

Kamel Ouali a été mordu à son tour. Après Les Dix Commandements, Le Roi Soleil ou Cléopâtre, c’est Dracula qui sera le prochain héros du spectacle qu’est en train de préparer le chorégraphe. Et le vampire créé par Bram Stoker en 1897 revient d’ores et déjà en librairie, dans un nouveau roman, «Dracula l’immortel», présenté comme la suite du livre originel. Une nouvelle raison de s’interroger : Pourquoi les vampires ont un tel succès ? Réponse : la saga Twilight est passée par là. Stephenie Meyer a redonné de la vigueur au genre en s’adressant à un public beaucoup plus large.

Twilight, générateur de l effet vampire

Twilight, à l'origine du phénomène

L’effet Twillight

«L’Heroïc Fantasy existe en effet depuis longtemps mais s’adressait essentiellement aux garçons note Eglantine Deneux, directrice du pôle licences de M6. Avec Twilight, c’est la première fois que les filles s’approprient cet univers». Ce qui était déjà vrai avec les livres (34 millions d’ex. pour les quatre premiers tomes) s’est totalement confirmé dès le premier film adapté de la saga, sous l’impulsion d’un Robert Pattinson élevé au rang d’icône pour toute une génération d’ados et d’adulescentes. Elles ont même un nom : les «robsessed», groupies au pays des «twilighter». «Il y a plus de 90 millions de sites qui référencent Twilight et on compte plus de 600 fans-clubs rien qu’en France» dit Eglantine Deneux. Des accros qui, après Twilight, chapitre I : Fascination (2,7 millions d’entrées en France) et Twilight, chapitre II : Tentation (New Moon) sorti le 18 novembre, se consument déjà dans l’attente de Twilight 3 en juillet 2010. Une manne pour les licenciés, à commencer par Neca, master – licencié monde – qui propose sacs, bijoux, stickers, ceintures, chapeaux, montres, figurines etc. En France, sous l’égide de M6 Licences, on a vu arriver en 2009 un calendrier, un jeu de plateau et un DVD. PhotoBox s’était associé à la sortie de ce DVD en créant pour l’occasion un poster exclusif, permettant aux fans d’ajouter leur photo aux côtés de l’acteur principal du film. 5000 posters étaient offerts via un code promotionnel inséré dans les DVD. M6 Licences travaille aussi au développement d’une ligne textile exclusive pour une enseigne, au lancement d’une ligne d’écriture, d’un téléphone co-brandé Twillight ainsi qu’à la signature d’un accord avec une chaîne de restauration rapide.

Cette Vampiremania générale mais surtout féminine commence à déclencher des vocations. Vampire Knights est de celles-là.

«Il s’agit d’un Shôjo, un manga pour les filles, qui fait un carton au Japon et autour duquel a été lancé en 2008 une série animée que nous avons présentée au MIP raconte Pascal Bonnet, directeur EMEA Licensing et gestion de marques de Viz Europe qui en a les droits TV, DVD et merchandising. Ce sera pour nous un lancement majeur à l’horizon 2010-2011».

LG à son tour vampirisé par Twilight

LG à son tour vampirisé par Twilight

Du fantastique au gothique

Dans Twillight ou Vampire Night également basé sur la coexistence entre vampires et humains, les ados retrouvent des thèmes chers à leur âge, l’opposition entre le bien et le mal, la transgression, la mort vécue comme un jeu. Des thèmes également chers à la tribu des Gothiques.

«Le gothique est un univers plus niche que le fantastique mais qui a une vraie résonnance pour les fans et qui permet de réaliser un vrai travail de style dans la réalisation des produits qui sont dérivés de cet univers» indique Brigitte Legendre-Benloulou, directrice licences France de Moonscoop, à la fois en charge de Creepie et de Tara Duncan qui arrive en diffusion sur M6 en septembre 2010. La relance d’Emily The Strange en est également une illustration. L’héroïne de bande-dessinée aux longs cheveux noirs créée par le californien Rob Reger revient, en effet, avec une gamme complète de textile, accessoires, papeterie propre à séduire les gothiques girls. A suivre… et à retrouver dans notre newsletter Kazachok (page 89).

avatar
Kazachok, agence conseil en licences et produits dérivés


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *