Innovation automobile : entrez sur les routes du Perfect World !

Les dernières innovations, notamment dans le secteur de l'industrie l'automobile, nous plongent dans la vision d'un monde contemporain que chacun se crée à partir de l'information digitale qu'il collecte et organise. Est-ce cela notre avenir ? Vision utopique ou futur proche ? Le monde augmenté de demain sera-t-il si intuitif et sans danger ?

En empruntant les itinéraires de la réalité augmentée, curieux des nouvelles technologies, vous entrez dans le Perfect World. Un monde parfait, où vous n’êtes plus jamais perdu grâce à la géocalisation, plus jamais seul avec les réseaux sociaux, donc plus jamais inquiet.

Les dernières innovations, notamment dans le secteur de l’industrie l’automobile, nous plongent dans la vision d’un monde contemporain que chacun se crée à partir de l’information digitale qu’il collecte et organise. Est-ce cela notre avenir ? Vision utopique ou futur proche ? Le monde augmenté de demain sera-t-il si intuitif et sans danger ?

Le Perfect World, un monde de données capable de modifier le réel

Nous sommes entrés dans un monde où les données sont en passe de devenir les principaux vecteurs de la connaissance et de l’information.

La ville avec ses réseaux routiers devient une interface digitale dans laquelle chacun de nous a la possibilité de s’immerger et d’interagir avec tout ce qui l’entoure. Il s’agit d’extraire les données, de les organiser et de les partager.

La réalité augmentée offre la possibilité de transformer son environnement selon ses propres désirs, à la recherche du monde idéal. Quoi de plus excitant que de pouvoir personnaliser son espace vital à la recherche d’un confort permanent en tous lieux, selon l’idéal de chacun ? Face à l’étendue des possibles que permet la réalité augmentée, que choisiriez-vous : une plage tropicale ? Une villa moderne ?

Promenade en voiture sur les routes du Perfect World : un futur proche ?

Le Perfect World ne semble pas si lointain. La réalité augmentée semble en effet être l’acteur principal des tendances du véhicule du demain, un espace connecté et communiquant.

Durant le Mondial de l’Automobile, en octobre dernier, une série d’innovations autour des thématiques de l’environnement, de la sécurité, du confort et surtout de la communication embarquée dans la voiture ont donné un avant-goût des dernières améliorations technologiques. Virage à droite, on est impatient d’avoir Internet dans sa voiture. Virage à gauche, on s’extasie devant l’application de bord ConnectedDrive de BMW, qui peut lancer le guidage GPS vers un restaurant italien ou un monument historique ou vous aider à tuer le temps pendant les pauses de la conduite (embouteillages, feux rouges, etc.).

Alors, à quand la réalité augmentée dans l’automobile ? Le Projet Aeon élaboré par Mickaël Harboun, jeune designer, en partenariat avec Dassault Systèmes, est une vidéo qui présente sa vision de la voiture de demain avec un tableau de bord qui migre sur le pare-brise. Le conducteur y affiche, à l’arrêt ou le temps d’un feu rouge, les applications de son choix : cartes routières, informations de temps, de température, de lieux où faire du shopping à proximité, les monuments historiques sur le trajet…

« When travelling inside Aeon, the user can live unique experiences by selecting different applications. While experiencing a quest, he can decrease or increase the amount of virtual information appearing on the window via a meter. Such as light or temperature, I think that virtuality will also become a common unit which we will be regulating in our everyday life. The user has the freedom to control what he wants to see and if he wishes to, just see a blank page and meditate« . Cette conception de la réalité augmentée embarquée privilégie l’idée de personnalisation de son environnement. Pourquoi ne pas voyager dans des contrées lointaines pendant que vous vous rendez à votre bureau ?

Le Perfect World : un monde plus sûr

Au-delà de l’aspect loisir pendant les temps morts de la conduite, le Projet Aeon présente l’apport très positif de la réalité augmentée en termes de confort et de sécurité. L’affichage directement sur le pare-brise permet de retrouver les informations du tableau de bord sans quitter la route des yeux et le passage en mode de conduite automatique offre un moment de détente pour profiter de la visite touristique avec l’option « Histoire & Culture » par exemple. En 2010, General Motors démontrait déjà l’utilisation de la réalité augmentée comme système d’assistance à la conduite des véhicules : mise en évidence des panneaux de signalisation sur le pare-brise, matérialisation des lignes de bas-côtés, de la présence de personnes dans les angles morts, affichage des contours de la route en cas de problème de visibilité par mauvais temps… Ces révolutions technologiques ne semblent ainsi pas si lointaines d’autant plus que Dassault Systèmes a participé au Projet Aeon.

Si l’on peut imaginer au contraire que cette profusion et cette multitude d’éléments virtuels juxtaposés au réel est source de danger et d’accidents, il faut envisager la réalité augmentée embarquée dans la voiture comme une avancée en termes de sécurité et de confort. Afficher les données directement en face des yeux du conducteur peut aussi être considéré comme une simplification du réel par la sélection et la mise en évidence des obstacles à éviter. Avec la réalité augmentée, en route donc vers un monde plus sûr ! Pour savoir ensuite si elle nous conduira aux portes du Perfect World, il faudra patienter encore quelques années.

Auteur : Charlène Gelder


Vidéo : The Aeon Project by Mickael Harboun, in Partnership with Dassault Systems.
Source et crédit photo (têtière) : http://www.michaelharboun.com/aeon.html

Dossier marketing, innovation et prospective




Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>