Recherche d’emploi et personal branding

Recherche d'emploi et personal branding ou l'art et la manière de se marketer soi-même

… ou l’art et la manière de se marketer soi-même

L’idée peut séduire plus d’un candidat, le web étant l’outil indispensable de toute recherche d’emploi, mais la distinction entre coup de pouce à une candidature et « bad buzz » tient parfois à peu de choses.

A l’heure où de certains recruteurs avouent « Googeliser », « Facebooker » ou « LinkedIner » les candidats de façon occasionnelle voir systématique, il peut être judicieux de faire attention aux traces laissées sur la toile. Autant peu de candidats viennent en entretien sans faire le minimum d’effort (de préparation, vestimentaire, …) autant la maîtrise de sa « réputation en ligne » apparaît comme un élément nouveau dans un processus de recrutement.

Faire son marketing oui, mais avec un objectif précis

Le point d’entrée consiste à définir votre projet professionnel et vos objectifs, car au delà de l’image c’est bien ce projet qui est à vendre aux recruteurs. Une fois le-dit projet validé vous pouvez construire votre réputation numérique et devenir visible.

Commencer par gérer l’existant

Avant toute chose, il convient de gérer les informations publiques. Pour commencer tapez votre prénom / nom sur Google et vérifiez les résultats. Nombreux sont les jeunes diplômés qui oublient un peu trop vite leur vie étudiante, les photos en tous genres souvent commentées ou postées par des ami(e)s, quelques mots écrits sur des forums à un moment où vous pensiez révolutionner la société, …
L’objectif est évidemment de faire disparaître tout ce qui peut vous desservir. Pour cela contactez les responsables des dits forums (quand la question est posée gentiment, un post maladroit rédigé sous le coup d’une réaction impulsive peut parfois être effacé), vos amis / propriétaires de pages où vos exploits de soirée sont immortalisés, …
Evidement personne n’est dupe, mais il s’agit avant tout d’une question de cohérence. En passant vos week end en moto cross, votre candidature dans une entreprise portée sur l’écologie et le développement durable pourrait être perçue différemment.

Construire son identité numérique

En matière de complément de recherche d’emploi, il n’y a pas d’outil magique, mais plusieurs solutions complémentaires existent et chacune est plus ou moins adaptée à un objectif.

Le blog ou site perso

Pour truster les premières places dans google, il est assez facile de créer son propre blog ou site en réservant un nom de domaine utilisant son propre patronyme. Mais pour que l’outil soit efficace il faut pouvoir lui consacrer du temps, l’animer et gérer une actualité.
Le blog est un bon moyen de compenser un manque d’expérience tout simplement par la preuve de l’intérêt porté à un métier, un secteur d’activité, une fonction, … Il est assez facile de mettre en ligne un compte rendu sur une conférence à laquelle on a assisté, des travaux personnels (mémoires, …) ou de recherches ou projets en la matière, de présenter un job / stage, surtout quand ces éléments ont un lien avec le poste souhaité.

Nul ne vous interdit de compléter votre blog avec votre propre analyse de l’actualité du secteur / métier qui vous intéressent.

Le site perso ou le blog sera également un excellent book (online) pour les fonctions créatives (marketing, graphisme, web, architecture, cuisine, …)

A travers ce support un recruteur pourra être attentif à vos capacités de synthèses, d’argumentation ou d’expression, de remise en question, d’observation, de créativité, …, une motivation réelle pour le sujet que vous défendez et vos réalisations.

Les réseaux sociaux

Créer un profil sur un réseau ne prend que quelques minutes. Aux yeux des recruteurs Viadéo et LinkedIn ont souvent une image plus « professionnelle » que Facebook (plus généraliste). Ces outils permettent de créer, d’entretenir, de développer un réseau de contact et d’accéder au fameux marché caché de l’emploi. En utilisant les fonctions de recherche de membres (par métier, par société, …) vous pouvez contacter des « opérationnels (managers, directions d’activité, …) et vous informer sur des projets (de recrutement) à venir, proposer une compétence particulière / complémentaire. L’objectif est d’intégrer le circuit de recrutement classique (RH, cabinet de recrutement) en ayant eu une recommandation d’un n+1 potentiel.

Au delà de la partie « annuaire », les Viadéo and CO regroupent des forums, hubs, groupes de discussion, … sur lesquels pouvez laisser une trace positive (en participant de façon constructive à un sujet, …). Pour un recruteur c’est un indicateur d’intérêt supplémentaire.

Les CVthèques

Quelques minutes suffisent pour créer un profil et déposer son CV. Le gros avantage est que les CVthèques sont forcément fréquentées par les recruteurs. Inconvénient, il n’y a que peu de place à la créativité. Pour être repéré en CVthèque l’astuce repose souvent sur la qualité des informations identifiées comme autant de mots clés utilisables par les recruteurs lors de leurs recherches.

Se faire connaître

Sans visiteur votre blog n’a quasiment aucun intérêt. Il n’est pas impératif d’être un professionnel du référencement web pour commencer à obtenir des résultats.

Pensez à indiquer l’url de votre blog sur votre CV, utilisez systématiquement cette même adresse comme signature dans vos emails, contribuez à la vie de forum ou d’autres blogs qui ont un sujet proche de ceux qui vous intéressent en laissant une trace de votre propre blog, …, tissez votre propre toile.
En assistant à une conférence, un colloque, un salon professionnel, … il y a des chances de laisser une trace sur une liste de participants qui finira inévitablement sur internet et associera votre profil au thème de la manifestation.

En conclusion…

En règle générale apportez un soin particulier au vocabulaire que vous utilisez parce qu’il réagira comme autant de mots clés associés à votre profil. Restez cohérent pour tout ce qui concerne le choix des couleurs, des polices de caractères, …cela façonne aussi une image. Pensez à détailler un minimum les intitulés (fonction, formation et option, environnement professionnel, caractéristiques du métier, …) pour offrir des mots clés au lecteur mais aussi aux outils de référencement. Enfin, choisissez un email sérieux qui renvoie une image professionnelle type « prénom.nom » et réservez les « mimilove72 » et autres « dadi82 » à votre entourage.

Mais ne succombons pas aux sirènes du « Internet rend tout possible ».

Soit vous avez un objectif de carrière, de long terme, un métier orienté création / communication et dans ce cas, avec du temps, une stratégie de personal branding peut répondre à certains de vos objectifs (reconnaissance, expertise, publicité personnelle, …).

Soit vous cherchez un job, et là, vous gagnerez du temps et de l’efficacité avec votre réseau et les annonces d’emploi.

NDLR : Olivier Zara nous fait découvrir les secrets du Personal Branding, dans son livre « Réussir sa Carrière avec le « Personal Branding »(Eyrolles)

————————–

Dossier e-réputation sur Marketing-Professionnel.fr

  1. L’e-Réputation, un challenge pour les entreprises. Par Joël Chaudy, JConseil
  2. E-réputation : Tout se sait et tout se dit ! Par Jean-Marc Ferraro, agence Pied de Biche
  3. E-Reputation, mode d’emploi. Par Amal Belkamel et Amine Benhamza, Digital Reputation Blog
  4. La réputation de l’entreprise ne se limite pas à Internet. Par William Ory, agence Wellcom
  5. Quand l’e-réputation n’a pas bonne réputation. Par Sonia Mestre, Sqli agency
  6. E-reputation : bienvenue dans l’ère de la communication de crise. Par Gladys Diandoki, Hotwire
  7. Gestion de la réputation et entrepreneuriat. Interview de Ange Pozzo di Borgo, NiceToMeetYou
  8. Recherche d’emploi et personal branding… ou l’art et la manière de se marketer soi-même. Par Eric Hauptmann, SolutionRH
  9. La nouvelle ère de la réputation d’entreprise. Par Nicolas Chazaud, LexisNexis Analytics
  10. Surveiller sa réputation sur Internet. Par Youssef Rahoui, La Fée du Net
  11. Les outils gratuits de surveillance de sa réputation sur Internet. Par Amal Belkamel et Amine Benhamza, Digital Reputation Blog
  12. E-reputation : Parlons technique ! Par Christophe BENOIT, agence web Tyseo
  13. La veille en e-reputation : les outils et méthodes de Dow Jones. Interview de Martin Murland, Dow Jones Enterprise Media Group
  14. Ciao s’appuie sur une communauté pour mesurer la e-reputation des marques. Interview de Camille Dauvergne, Sales Manager E-Commerce Ciao France
  15. L’avis des consommateurs, un driver d’e-Réputation pour booster les ventes en ligne ! Par Joël Chaudy, JConseil


3 commentaires

  1. avatar

    perrin cyril

    6 octobre 2009 at 11:21

    un site très utile pour voir les traces que l’on laisse sur le net:
    http://www.cvgadget.com/

  2. avatar

    Millie Lavoisier

    8 octobre 2009 at 13:38

    Bonjour Eric,

    Votre article résume bien toutes les méthodes que j’utilise et à l’utilité de bien mettre les choses à plat. Personnellement, mes vidéos personnelles font une grande différence quant au « Personal Branding ». La vidéo (sur Youtube par exemple) est un outil très puissant.

    Au plaisir de vous lire,
    Millie Lavoisier

  3. avatar

    STEIMER

    15 octobre 2009 at 10:42

    Bonjour, très bon résumé de ce qu’il est souhaitable de mettre en place lors de sa recherche, surtout lorsque l’on recherche en marketing et communication.
    Cordialement
    Fabien STEIMER

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>