Distress et personal branding

Blog et personal branding selon Six Apart
Personal branding leg

Stress, distress et marque personnelle

Il peut a priori sembler ardu d’expliquer la relation entre le distress professionnel (incapacité propre pour l’individu de faire face aux demandes de l’entreprise qui affecte négativement son rendement professionnel) et la notion de marque personnelle – personal branding -, cette nouvelle approche du marketing qui veut se centrer sur les aspects positifs de l’individu au travail, excluant ses aspects négatifs. Mais pourquoi cet intérêt pour la marque personnelle ? Que peut-elle vraiment apporter à l’individu en situation de stress?

Pourquoi tant d’intérêt pour la marque personnelle ?

Il semble que le personal branding vienne de la nécessité individuelle de retrouver sa propre identité, valeurs, passions et valeur ajoutée, pour s’intégrer à part entière dans un monde entrepreneurial qui, avec le temps, s’est éloigné chaque fois davantage de ce que sont les individus en réalité : des êtres aux traits négatifs et positifs indéniablement, non seulement issus de leur personnalité mais aussi de leur éducation, de leur culture, de leurs vécus, et qui font aujourd’hui à la fois la diversité et la richesse des relations humaines.

Les valeurs profondes et les motivations individuelles relatives au monde du travail évoluent constamment. Il existe chez tout individu le besoin profond de rechercher les valeurs profondes positives auxquelles il s’identifie et qui lui permettent de se sentir valorisé comme agent moteur de la société à travers son activité professionnelle. L’impossibilité de trouver de telles valeurs, ou la perte de ces valeurs en moment de crise, constituent un profond déstabilisateur de l’équilibre personnel et peut conduire à l’autodestruction, individuelle ou collective.

Davantage exposé au distress provoqué par les comportements exacerbés des entreprises qui luttent face à une économie de crise, l’individu souffre aujourd’hui de plus en plus de difficultés à s’adapter aux valeurs et aux exigences qui lui sont imposées et il rejette, par ailleurs plus ou moins consciemment, les valeurs négatives et les normes qui régissent son fonctionnement. Cette situation stressante a atteint un point limite.

Véronique Demarbre. PhD Psychology, Responsable Europsychoprojet, Formation & Conseil en Psychologie PME

Véronique Demarbre, Responsable Europsychoprojet, Formation & Conseil en Psychologie PME

L’individu exposé au distress

Il est très grave de constater que des responsables d’entreprise ont puni des employés considérés peu rentables, en les déplaçant constamment dans des postes moins rémunérés pour lesquels ils n’avaient pratiquement aucunes compétences, les empêchant ainsi de démontrer à la société leurs capacités, et que, par l’utilisation de mécanismes légaux, les employés aient été mis en contrat de formation, économiquement plus rentables pour l’entreprise. Jusqu’où peut aller la recherche de rentabilité ? Cette manipulation psychologique machiavélique a accru considérablement le distress probablement déjà présent des employés qui luttaient pour conserver leur emploi. Ne voyant aucun fruit comestible émerger de la part de l’entreprise en échange de leur vie de travail, les employés, devenus totalement impuissants, sont tombés inévitablement dans la frustration, puis dans la dépression (hausse de l’absentéisme et mise en arrêt maladie). Pire encore, les responsables qui se sont attachés à poursuivre dans leur objectif de rentabilité, dédaignant le facteur humain, sont aujourd’hui responsables d’avoir conduit leurs employés au suicide (voir la vague de suicides qui sévit actuellement chez France Telecom).

La recherche des valeurs propres de la part des individus indique un malaise profond durable et latent, une confiance en soi et des émotions blessées, un écroulement progressif du fonctionnement individuel et collectif du système actuel de notre société.

La lutte pour se retrouver soi-même est révélatrice de la prise de conscience émergente individuelle et collective de l’existence d’une menace sur la propre espèce qui est le résultat de la mise en place de mécanismes autodestructifs, contre lesquels il est aujourd’hui extrêmement difficile de lutter. Le thème est sérieux : il ne s’agit plus seulement de la destruction des emplois, mais de celle des employés, donc de la vie humaine.

L’individu se sentant menacé, directement ou indirectement, dans une telle spirale de destruction réagit. Il peut ne plus pouvoir réagir et en arriver au suicide, mais il peut aussi vouloir être le moteur de son propre changement et par ce biais devenir le moteur du changement de la société. Il crée et recherche des systèmes plus adaptés à ces besoins et se centre davantage sur lui-même, sur ses valeurs profondes, ses capacités, ses talents. La marque personnelle surgit dans ce contexte hyper-stressant ou la lutte pour atteindre l’équilibre de soi passe avant l’équilibre, pourtant si nécessaire, du système.

Que peut apporter la marque personnelle dans ce contexte ?

Aujourd’hui, la marque personnelle est une stratégie de marketing qui ne représente qu’une toute petite partie de l’ensemble du marketing. Il s’agit avant tout d’une analyse basée sur le système autoréférentiel (en relation à soi même) qui peut permettre à l’individu de mieux cerner sa propre identité et de mieux comprendre le fonctionnement de son système de valeurs au travail et quelle a été l’évolution de ce système au cours de ses différentes expériences professionnelles. Cette démarche lui permet non seulement une meilleure approche de soi mais aussi une meilleure adaptation au travail et lui facilite la recherche d’un emploi plus adapté.

Définir sa marque personnelle est un exercice qui peut être fort utile au moment d’entreprendre des démarches de création d’une entreprise individuelle. Une marque personnelle floue, mal définie, peut rendre son propriétaire vulnérable aux marques personnelles mieux définies sur le marché du travail. Pour l’entrepreneur individuel, bien définir sa marque est une assurance d’obtenir un marché mieux ciblé, et donc plus florissant. La qualité de la formation est donc déterminante à l’heure de définir sa marque personnelle. À prendre donc très au sérieux.

En conclusion, le concept de marque personnelle surgit dans un contexte socioéconomique hyper stressant où les individus sont en quête de leur propre identité et valeurs sur le marché du travail et où les responsables d’entreprises, pris dans l’engrenage de la rentabilité, ne laissent pas de place au facteur humain.

Face à ce contexte, l’individu se penche sur ses valeurs personnelles et recherche un nouvel équilibre qu’il fait passer avant l’équilibre propre du système global, pourtant si nécessaire. Ceci est le reflet d’un profond malaise de la société actuelle.

Définir sa marque personnelle se présente comme un nouvel instrument de marketing centré sur le système autoréférentiel (sur soi-même) qui peut l’aider à mieux définir ses propres valeurs au travail et constitue, par ce biais, un enrichissement personnel.

Une question reste à savoir : comment le marché de l’emploi va-t-il réagir face aux nouveaux acteurs ? Les employeurs et les recruteurs seront-ils sensibles à cette nouvelle vague de demandeurs d’emploi qui revendiquent leur marque personnelle ? Finalement, les personnes davantage conscientes de leurs propres valeurs, seront-elles capables de renverser les valeurs autodestructrices qui, jusqu’à aujourd’hui encore, permettent de s’introduire et de surfer sur le marché du travail, pour redonner à ce marché une touche plus humaine ?

————-

Auteur : Véronique Demarbre. PhD Psychology, Responsable Europsychoprojet, Formation & Conseil en Psychologie PME.

Vous pouvez contacter Véronique Demarbre à l’adresse suivante : vjdemarbre AT hotmail.fr

Références pour cet article :

Dossier spécial RH, recrutement et marketing

Edito : Le marketing, les RH et l’omertà

Le marketeur au travail

Personal branding et marketing personnel

La caisse à outils du marketeur en recherche de job et d’opportunités

Témoignages sur la fonction marketing

Et en permanence, sur Marketing-Professionnel.fr

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>