Panorama du tourisme en France, été 2009

Grandes tendances de la fréquentation estivale 2009 (en milliers de nuitées) par type d'hébergement et de provenance de clientèle
Grandes tendances de la fréquentation estivale 2009 (en milliers de nuitées) par type d'hébergement et de provenance de clientèle

Grandes tendances de la fréquentation estivale 2009 (en milliers de nuitées) par type d’hébergement et de provenance de clientèle

Été touristique 2009 : mieux qu’en 2008 !

L’analyse conjointe des résultats provisoires des enquêtes INSEE hôtels/campings et du baromètre ATOUT FRANCE/TNS SOFRES, montre une progression de +1% des nuitées en hébergement marchand par rapport à 2008 sur les mois de juillet-août. Le mois de juillet est en hausse (+3.6%) et le mois d’août en légère baisse (-1.2%) sachant que le mois d’août 2008 avait été bien orienté.

Les clientèles étrangère et française ont évolué de manière très contrastée : -14.5% sur juillet-aout pour la clientèle étrangère en provenance des 5 principaux marchés européens (jusqu’à -21.2% en juillet) et +6.3% sur juillet-août pour la clientèle française (jusqu’à +13.8% en juillet).

Les bons résultats des hébergements à coûts modérés

En termes de types d’hebergement, le Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation constate que la clientèle française s’est plutôt portée vers des hébergements à coût modéré (campings, hébergements collectifs et meublés).

Désertion des étrangers

Les clientèles étrangères davantage affectées par la crise économique se sont faites plus rares dans ces mêmes types d’hébergement privilégiant vraisemblablement des vacances à l’intérieur de leurs frontières (voir l’illustration en têtière).

Une fréquentation des campings en hausse

D’après l’enquête de fréquentation des campings de l’INSEE, l’évolution de la fréquentation des campings sur la saison juillet-août serait de +1.2% (+4.8% pour les Français et -6.9% pour les étrangers). En juillet, le nombre de nuitées aurait progressé de +1.8% (+8,2% pour les clientèles françaises et -9.2% pour les 5 principales clientèles européennes par rapport à 2008) et de +0.7% en août (+2.3% pour les clientèles françaises et -4% pour les clientèles étrangères).

Fréquentation hôtelière en baisse

L’évolution de la fréquentation hôtelière sur la saison juillet-août serait en baisse de -2.6% (-1,3% pour les Français et -6.2% pour les étrangers).
En juillet 2009, on assiste à une baisse de -2.1% des nuitées par rapport à juillet 2008* (stabilité pour les clientèles françaises (+0.6%) et baisse de 8% pour les 5 principales clientèles européennes). Compte tenu de l’évolution des intentions de nuitées hôtelières d’après le baromètre ATOUT FRANCE/TNS Sofres, ceci correspondrait à une baisse globale en août de -3.1% par rapport à août 2008 (-2.5% pour les Français et – 4.6% pour les étrangers).

Ces estimations sur la fréquentation hôtelière et sur les campings rejoignent la perception des Comités Départementaux du Tourisme et des Offices du tourisme et syndicats d’initiative***.

Les autres types d’hébergement en hausse**

La fréquentation des hébergements collectifs sur la saison juillet-août serait en hausse de +2.2% (+8.0% pour les Français et -25.1% pour les étrangers). Les hébergements collectifs (résidences de tourisme et villages de vacances principalement) devraient progresser de +10.6% en juillet (+22% pour les clientèles françaises et -43.7% pour les clientèles étrangères) et baisser de -5 % en août (-9.6% pour les clientèles étrangères et -4% pour les clientèles françaises).

Un excellent mois de juillet pour les gîtes et les locations saisonnières

En ce qui concerne les locations individuelles (gîtes, chambres d’hôtes et meublés principalement), la fréquentation devrait être en hausse de +3.0% sur la saison juillet-août (+12.9% pour les Français et -38.1% pour les étrangers). On escompte une hausse de +7.6% en juillet (+27.6% pour les clientèles françaises et -52.6% pour les clientèles étrangères). Pour août, l’évolution est globalement à la baisse de -1.1% (+1.4% pour les clientèles françaises et -15.9% pour les clientèles étrangères).

Compte tenu des achats de dernière minute, le bilan pourrait se révéler plus positif

On peut penser que dans un contexte de crise, les intentions de nuitées affichées dans le baromètre de conjoncture ATOUT FRANCE/TNS SOFRES, sur lesquelles les estimations ci-dessus reposent pour une large part, notamment pour août le mois le plus fréquenté, sont plus prudentes notamment pour les hébergements collectifs (comportement d’attentisme et de décisions de dernière minute). Ceci laisse espérer des évolutions effectives de fréquentation sur l’ensemble de la saison meilleures qu’il n’apparait ci-dessus.

Situons ces chiffres vs. 2008

L’INSEE, dans son rapport de 2008 sur les services marchands précise qu’en 2008 la production des moyens d’hébergement de courte durée, (campings, résidences de vacances et gîtes, foyers d’étudiants et de travailleurs) s’est accrue de + 2,7 % en volume et de 5 % en valeur ; c’est l’évolution la plus dynamique de la branche des hôtels restaurants, grâce aux campings et aux résidences de vacances (+ 3 %).

En moyenne, depuis 2000, précise l’institut, les autres moyens d’hébergement de courte durée ont progressé de 2 points au-dessus de la branche, en valeur et volume.

Échappant au ralentissement général du tourisme, la fréquentation des campings s’accroît de 1,2 % malgré la moindre présence de la clientèle européenne ; le recul des nuitées étrangères, de 0,4 %, est plus limité qu’en 2007. Comme pour les hôtels, l’offre haut de gamme ne cesse de progresser.

Les gîtes et chambres d’hôtes : aiguillonnés par la montée en gamme de l’hôtellerie de plein air

Les gîtes sont concurrencés par la catégorie inférieure, les campings et hébergements de plein air, dont les prix montent et les services premium se développent, relayés par des comme propositions comme les campings Pré Vert de Gîtes de France ou les Kawan Villages.

La dépense des ménages en hébergements non hôteliers est désormais 8 % au-dessus de la dépense hôtelière. En 2000, elle était de 23 % inférieure. Très lente au départ, la mutation s’accélère en 2003 et 2004 ; la consommation des ménages en hébergements non hôteliers a augmenté de 13 % en volume en 2003, puis s’est doucement tassée pour atteindre + 3,1 % en 2007 et 2008. Les prix progressent moins vite que ceux des hôtels de tourisme ; en 2008, ils augmentent de 2,4 %.

Ce succès peut s’expliquer par les prix sages que les gîtes et chambres d’hôtes ont su conserver.

————

* Sur la base des estimations provisoires issues de l’enquête INSEE de fréquentation hôtelière
** Les estimations pour 2009 concernant les nuitées dans les autres types d’hébergement reposent uniquement sur les données du baromètre de conjoncture ATOUT FRANCE.
*** Selon l’étude conjoncturelle ATOUT FRANCE / FNOTSI / Ski France / RN2D

Sources :

  • Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation
  • Marketing-PME pour l’impact de la tenaille concurrentielle

Dossier spécial Marketing des gîtes ruraux et chambres d’hôtes

Billet d’humeur : Je gîte, nous cogitons

Les stratégies et applications marketing des deux leaders et concurrence

Clévacances, la force tranquille (interview)

Quand les gîtes ruraux clonent leurs thématiques

Gîtes ruraux, chambres d’hôtes et hôtellerie : même business ?

Conseils de pros : comment optimiser le marketing d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment développer la fréquentation de votre chambre d’hôtes ou votre gîte rural ?

Comment déterminer la politique de services et de prix d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment optimiser la commercialisation et la communication d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment promouvoir sa location saisonnière en utilisant les outils Internet ?

Les études utiles conseillées aux propriétaires de gîtes ruraux et chambres d’hôtes

Panorama du tourisme en France, été 2009

La moitié des français partira cet été, étude Ipsos

La conjoncture touristique : pression variable selon le baromètre TNS Sofres

Les français et leurs vacances, étude Crédoc

L’impact de la crise sur le budget vacances des européens, étude Ipsos

Conseils marketing et Formation au marketing des propriétaires de gîtes, locations saisonnières et chambres d’hôtes

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>