Le « tout recyclable »… Et si c’était vrai ?

Terracycle

Alors qu’il n’existait jusqu’alors aucune solution qui permettait de recycler les déchets dits « non recyclables », Terra Cycle, jeune entreprise américaine, s’implante aujourd’hui en France en partenariat avec la société BIC et nous prouve le contraire. Son objectif : en finir avec la notion de déchets.

Fondée en 2001 par Tom Szaky, alors âgé de 20 ans, Terra Cycle est en quelques années devenue l’une des entreprises éco capitalistes se développant le plus rapidement au monde. Cette jeune entreprise américaine est, en effet, l’une des seules entreprises à proposer de recycler ou transcycler des produits traditionnellement considérés comme non recyclables et ce, en créant des réseaux de recyclage nationaux.

Terracycle

Terracycle : recycler le non-recyclable ?

Des déchets sponsorisés et généreux

C’est en partenariat avec des marques de produits de grande consommation que Terra Cycle organise des programmes gratuits pour encourager les consommateurs à la collecte d’emballages non recyclables. Afin de mobiliser la population et de la fédérer autour du concept, Terra Cycle forme des « brigades » pour chacun des partenariats créés qui se voient alors confier la mission de récolter un type de produit. Les emballages récupérés sont ensuite recyclés ou transcyclés en nouveaux produits respectueux de l’environnement puis commercialisés. Et, pour chaque déchet collecté, Terra Cycle s’engage à reverser un pourcentage à une association ou une école au choix de la « brigade ».

Aux Etats-Unis, de nombreuses entreprises prestigieuses telles que Kraft Food, le numéro un de l’industrie agro-alimentaire en Amérique du Nord, ont déjà accordé leur confiance à cette start-up. En 2008, la marque Capri Sun, appartenant au groupe, signe en tant que sponsor principal de la « Brigade des Sachets de Jus de Fruits ». Le programme devient alors disponible à des milliers de participants. Plus de un million de fonds sont ainsi versés à des écoles et à des associations. La « Brigade » a, au passage, permis le recyclage ou le transcyclage de 50 millions de sachets de jus de fruits, les empêchant ainsi d’être incinérés ou envoyés en décharges.

La brigade BIC

Fort de son succès aux Etats-Unis, Terra Cycle a donc décidé de s’implanter en France, en partenariat avec la société BIC. La première « Brigade » française, créée et sponsorisée, par BIC est, en accord avec l’ADN de la marque, la « Brigade des Instruments d’Ecriture ». Les écoles, mais aussi les entreprises et les administrations souhaitant participer à cette brigade peuvent envoyer leurs stylos usagés et récolter deux centimes d’euros par unité collectée pour l’association ou l’école de leur choix.

Terra Cycle compte, en quelques mois, déjà près de 213 305 membres actifs de cette brigade et 4677 unités collectées. Bénéficiant d’un studio graphique basé aux Etats-Unis, la start-up réfléchit parallèlement à la manière dont elle va pouvoir transformer les produits récoltés afin que BIC puisse en bénéficier.

2011 semble donc être l’année Européenne pour Terra Cycle…

Auteur : Stéphanie Alves

Dossier Développement Durable

Lire nos dossiers sectoriels en marketing



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>