Comment déterminer la politique de services et de prix d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Gîtes ruraux et chambres d'hôtes : comment déterminer la politique de services et de prix ? (c) photo ! SH Saint-Michel

Avec environ 100.000 gîtes et locations meublées saisonnières, l’offre est plus que pléthorique et génère des problématiques d’émergence, de visibilité, de positionnement et de différenciation de l’offre, de justification de l’articulation prix / service… sur un marché hyper atomisé, uniquement structuré via des commercialisateurs ou labels (Gîtes de France, Clévacances…).

Déterminer sa politique de prix et de services

La politique de service est difficilement changeable une fois l’ouverture du gîte réalisée, principalement car elle s’appuie sur :

  • Un investissement foncier et immobilier de 60 K€ euros en moyenne pour un gîte, un tiers inférieur pour une chambre d’hôtes (1)
  • Les atouts de la région et de ses environs, non délocalisables ! Si vous avez des objectifs de rentabilité avérés, Il convient de proposer une offre de services dans une zone où le tourisme est déjà un élément moteur de l’économie. Voir cette fiche qui reprend la mobilité départementale et touristique des français et des étrangers (téléchargeable aussi au format Excel). Vous pouvez aussi consulter des fiches départementales (exemple : Nord-Pas-de-Calais)
  • Les talents personnels et relationnels du propriétaire, fortement dépendants de l’acquis

Ces éléments expliquent la relative inertie du secteur qui a peu bougé en quelques années, mises à part certaines « implémentations » comme les gîtes « écolos », les fermes auberges, etc.

Produit et services : les grandes règles

L’alchimie du succès est délicate. Nous conseillons de disposer de nombreux marqueurs forts :

  • Un nom pour le gîte rural ou la chambre d’hôte
  • Un lieu, un territoire
  • Une norme, un label
  • … et éventuellement d’un facteur de différenciation, comme la vente de produits locaux ou auto-produits, un centre équestre, une table d’hôtes (précisez systématiquement les prix et ne vous livrez pas à une vente outrancière), accessibilité aux handicapés, maison isolée, terrain clôturé, connaissance de la région, situation sur un GR, acceptation des Chèques Vacances…

Comme le propose Marketing-PME, concentrez-vous sur la complémentarité de ces marqueurs ; ils feront de votre gîte ou de votre chambre d’hôte un produit unique.

Décrocher un label d’hébergement : quels avantages ?

Pour les hôtes : garantie et choix

  • La garantie d’un logement et d’un accueil de qualité, sans mauvaise surprise. Ainsi, Clévacances affirme n’avoir homologué qu’un gîte visité sur quatre
  • Un large choix de destinations et de thèmes
  • Une recherche facile et rapide au sein de catalogues départementaux, régionaux

Pour les propriétaires : caution et réassurance

  • Le réseau permet un accompagnement professionnel (juridique et fiscal, assurance…)
  • Estimation du positionnement et de la valeur de la location
  • Contribution à la lisibilité d’une marque nationale
  • Éventuellement, sous-traitance de la phase de commercialisation et de réservation, ce qui permet au propriétaire de se concentrer sur l’accueil et la gestion « sur site »

Prix et coûts des gîtes ruraux et chambres d’hôtes

Ne soyez pas trop gourmand !

Gîtes ruraux et chambres d’hôtes constituent des revenus d’appoint (5000 € la première année sont déjà de bons objectifs !) qui vont vous permettre, entre autres, de rentabiliser votre bien… donc jamais à court terme !

Estimez votre rentabilité sur 3-5 ans

Faites des projections avec des hypothèses de prix de location (408 € / semaine en haute saison et 163 € le week-end selon les Gîtes de France, 97€ la nuit pour une chambre 4 clés chez Clévacances en moyenne, 60€ pour 3 clés ; 49 € la nuit pour deux selon Gîtes de France), durée d’occupation annuelle (16 semaines par an), voire de taux d’occupation (43% en moyenne) (1).

Consultez les offres et les prix de votre concurrence (hôtels compris !).
Soyez modeste et ne les copier pas systématiquement ! Au départ, vous n’aurez ni leur expérience, ni les mêmes objectifs financiers et humains. Il s’agit donc d’indicateurs, à ne pas cloner.

Truc de pro
Quand une chambre d’hôte ou un gîte rural est déjà loué et qu’une nouvelle demande vous est formulée, notez-la. Cela vous donnera une idée de l’attractivité du produit à certaines dates et pourra vous aider à recadrer votre visibilité en ligne, la commercialisation et vos prix.

(1) Source Gîtes de France

Dossier spécial Marketing des gîtes ruraux et chambres d’hôtes

Billet d’humeur : Je gîte, nous cogitons

Les stratégies et applications marketing des deux leaders et concurrence

Clévacances, la force tranquille (interview)

Quand les gîtes ruraux clonent leurs thématiques

Gîtes ruraux, chambres d’hôtes et hôtellerie : même business ?

Conseils de pros : comment optimiser le marketing d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment développer la fréquentation de votre chambre d’hôtes ou votre gîte rural ?

Comment déterminer la politique de services et de prix d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment optimiser la commercialisation et la communication d’un gîte rural ou d’une chambre d’hôtes ?

Comment promouvoir sa location saisonnière en utilisant les outils Internet ?

Les études utiles conseillées aux propriétaires de gîtes ruraux et chambres d’hôtes

Panorama du tourisme en France, été 2009

La moitié des français partira cet été, étude Ipsos

La conjoncture touristique : pression variable selon le baromètre TNS Sofres

Les français et leurs vacances, étude Crédoc

L’impact de la crise sur le budget vacances des européens, étude Ipsos

Consultant marketing et Formation au marketing des propriétaires de gîtes, locations saisonnières et chambres d’hôtes

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>