Restauration : Les noms de marque

Logo Leon de bruxelles
Logo Leon de bruxelles

Logo Leon de bruxelles

Comme sur les autres marchés matures, la restauration fait un large usage des noms patronymiques et toponymiques, à la manière de Léon de Bruxelles, Chez Clément ou ceux plus modernes et plus familiers : Lina’s et  Bert’s . Les néologismes restent encore assez exceptionnels dans ce secteur ex : Flunch.

C’est la personnalisation du lieu à travers son emplacement ou son fondateur, la spécialité, le style ou le look qui s’expriment dans la plupart des dénominations (Pizza Pino, Indiana Café…)

Hippopotamus  ou Le Bistro Romain sont donc des contre-exemples remarquables de naming construisant des identités éloignées des caractéristiques  produit et permettant davantage de s’exprimer au niveau du branding. Si personne ne songe à venir en toge dans un Bistrot Romain  ou à commander un steak d’hippopotame dans un Hippopotamus, c’est grâce au travail réalisé par la communication qui va contextualiser les connotations du mot initial dans la perspective d’un branding.

C’est bien ce qui fait la force des grandes marques que de s’éloigner de la descriptivité pour installer leur propre imaginaire : Orange plutot que SFR, Apple plutot que Microsoft, Diesel plutôt que La Halle aux Chaussures.

Entre les noms plus arbitraires délicats à installer et ceux peu différenciants, les appellations évocatrices comme  La Criée ou Buffalo Grill  se trouvent à un niveau de naming intermédaire. Elles font référence à la fois au produit (poisson / viande) tout en incorporant des valeurs et un imaginaire de marque exclusifs (Retour de pêche / univers Western).

Lire le premier article sur le naming.

Lisez la suite du dossier Marketing Professionnel sur la restauration !



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>