Marketing de la provenance : Made in Là-bas

Marketing de la provenance : Made in Là, par Jean-Marc Ferraro

En s’ancrant dans des destinations lointaines, les marques, paradoxalement, comblent un besoin croissant de proximité. Quitte à refaire le monde.

Pour ne pas tourner en rond

« Là bas c’est meilleur et c’est meilleur parce ce que ça vient de là bas ». Une fois cette tautologie contournée, est-on plus avancé ? Oui. Dans le périlleux exercice du marketing de la provenance, Marketeurs et Publicitaires passent allègrement les frontières – risquant la fouille des douaniers de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) avec leurs valises pleines d’histoires inventées pour typer le produit. Les marques s’affranchissent de la réalité privilégiant l’imaginaire qui lui transporte avec efficacité la destination d’origine. L’italianisée Aoste, l’orientalisée Garbit, l’anglicisée Killian ne nous démentiront pas…

De la géographie des valeurs

Qu’il s’agisse – par exemple – de saucisson corse, bio, éthique, fermier… la question que pose le produit est celle d’une alternative au bien de consommation standardisé. Imaginaire des montagnes de l’île, utilisation d’ingrédients naturels bienfaisants, process de fabrication plus justes, fabrication artisanale qualifient une exigence particulière de consommation. Celle d’un désir particulier, rarement exprimé par le consommateur, qui transcende de loin les propriétés réelles du produit. Ce que l’on recherche ici c’est du rêve, des repères et des garanties que le produit s’inscrit dans la même « géographie de valeurs » que moi. En d’autres termes, il faut aller jusque là-bas chercher ce fameux produit qui me ressemble !

Demain pour de vrai ?

L’externalisation des services dans les entreprises, la délocalisation des moyens de production, la dématérialisation des outils de communication, les placements financiers des entreprises faussent encore plus le triptyque lieu/temps/action. Que reste-t-il de bleu, blanc, rouge dans une Renault aujourd’hui ? C’est pourquoi nous pensons que l’argument de la provenance sera toujours un bon levier, mais qui devra demain être relayé par une réalité appuyée par une vraie traçabilité ; gare au consommateur web 2.0 qui n’a rien d’un touriste…

Notre dossier sur le marketing de la provenance et de l’origine géographique

Marketing de la provenance, un concept opérationnel

- Un concept fort, appuyé sur des fondamentaux historiques et une actualité économique
- Le nom toponymique : entre rêve et réalité, par Jacques Seidmann
- Made in Là-bas, par Jean-Marc Ferraro
- Comment mettre en œuvre le concept de marketing de la provenance ?
- Un accélérateur marketing possédant de nombreux atouts !
- Les risques liés au concept de marketing de la provenance
- Le marketing de la provenance ou l’art de caricaturer, par Frédéric Canevet
- Quelle valeur pour le Made in France ?

Identité et image appliquées au marketing de la provenance

- Image de marque et provenance géographique (avec un zoom sur les composantes objectives)
- Identité et provenance selon JN Kapferer et MC Sicard

Applications, exemples et interviews

- La Corse, symboles, typicité et identité des marques. Interview de Thérèse Albertini et Delphine Bereni
- La Corse : le cas de la bière Pietra. Interview du service marketing de la bière corse
- La marque suisse Hublot. Interview de son PDG, Jean-Claude Biver
- Les meilleures vidéos de la rédaction en marketing de la provenance



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>