Immobilier : panorama marché de l’année 2008

Immobilier : panorama marché de l'année 2008 (c) SH Saint-Michel, marketing immobilier

2008, une année charnière pour l’immobilier…

Les premières baisses de prix dans l’immobilier

Alors qu’ils s’étaient stabilisés en 2007, les prix des logements anciens ont enregistrés un recul de 3,1% en 2008.

Le mouvement amorcé de baisse des prix au cours des six derniers mois concerne autant le marché des appartements que celui des maisons, en baisse respectivement de -7.7% et de -5.2% au cours du quatrième trimestre 2008.

Les mises en chantier reculent de près de 12%

L’immobilier neuf à la peine

En 2008, le nombre de permis de construire a chuté de 23%, soit 111.300 unités de moins. Les mises en chantier de logements neufs, quant à elles, ont reculé de 11,8% en 1 an, soit 435 000 et la demande des logements neufs à continué à baisser.

De fait, sur l’année, la vente des logements neufs a enregistré un recul de – 44% par rapport au troisième trimestre 2007.

Conséquence directe de ce repli des acheteurs face à l’immobilier neuf, le nombre de biens proposés à la vente ne cesse de croître pour atteindre, au dernier trimestre 2008, le chiffre record de 113.404 logements..

Un durcissement des conditions de crédit et de prêt immobilier

Dès le premier semestre 2008, le décalage de plus en plus important entre le niveau des prix des logements et les possibilités financières des ménages s’est accru ; le nombre d’acquéreurs solvables a nettement diminué : deux fois moins de personnes pouvaient prétendre devenir propriétaires d’un même bien entre 2007 et 2008 !

Désignés comme responsables de la dégradation du marché immobilier du fait d’une politique de distribution de crédits plus restrictive, les établissements prêteurs, pourtant, se disent prêts à continuer à accorder des emprunts… qui constituent une bonne partie de leur marge.

Un marché de l’immobilier pénalisé par l’attentisme des ménages

Dans un univers tourmenté et peu prévisible à leurs yeux, les français ont tendance à attendre une baisse significative des taux de crédit, une baisse marquée des prix. Ils sont réticents à s’engager sur le long terme.

La tendance s’est surtout accentuée à la fin du premier semestre. La période estivale étant normalement sujette à une augmentation des achats de logements neufs, les signatures se sont contractées en 20008 parallèlement au ralentissement des ventes de biens anciens, menant à une baisse des demandes d’emprunt  de 26%.

Source des chiffres : Fnaim

Le dossier sur le marketing sectoriel de l’immobilier

  • « Le rideau sur l’agence est tombé » : la conjoncture économique de cette année 2008 a également engendré certaines fermetures d’agences, à tel point que 10% à 15% des agences immobilières pourraient disparaître en 2009.
  • Les tendances marketing de l’immobilier en 2009. Approche prospective du jeu des acteurs sur 2009 : stratégies de réduction des coûts, stratégie de développement du réseau et offre de nouveaux services à valeur ajoutée… le tout supporté par un web de plus en plus présent.
  • Satisfaction et logement social ? Stéphanie Passareira, de Init-marketing propose son retour d’expérience sur l’intégration de la mesure marketing de la satisfaction client par les bailleurs sociaux car, contrairement aux idées reçues, le secteur du logement social est un secteur qui s’intéresse de très près à la satisfaction de ses clients !

Nos interviews des acteurs de l’immobilier.




Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>