Vers un « Asian way of life » ?

Vers un "Asian way of life" ? Par Majda Alkagh

Au-delà de la mondialisation de l’économie, va t-on aujourd’hui vers une mondialisation des cultures ? Il semble qu’une véritable mutation des identités nationales et un rapprochement des cultures à l’échelle de la planète se profile notamment avec l’émergence des pays asiatiques…

En effet, autrefois fermés au monde culturellement, les pays asiatiques aujourd’hui affichent une véritable volonté d’ouverture sur le monde extérieur … mais dans quelles mesures et pourquoi ?

Asie – Occident : L’attirance des contraires…

Depuis le milieu du XXème siècle, l’Asie s’ouvre au monde en imposant sa culture particulière qui aujourd’hui est connue du reste du monde. Devenu un acteur incontournable économiquement, politiquement et maintenant culturellement, on peut donc dire que le monde change l’Asie et que l’Asie change le monde.

Une culture perméable

Il semble qu’aujourd’hui la culture asiatique est de plus en plus perméable et que le monde occidental influence ce continent.

Le déclic ? Une nouvelle génération d’asiatique, de plus en plus d’expatriés occidentaux, de touristes, un certain mode de vie communiqué par les marques occidentales là bas… Autant de facteurs qui poussent aujourd’hui l’Asie à se moderniser face à cette mondialisation des cultures.

Les JO de Pékin sont un parfait exemple. Les Jeux olympiques ont contribué à l’ouverture de la Chine vis-à-vis du monde, lançant le plus grand chantier de son histoire et en permettant à la jeunesse chinoise de se familiariser avec le monde occidental (au niveau de l’architecture, du sport…).

Leur système de valeur est donc en pleine mutation et je pense qu’aujourd’hui la nouvelle génération d’asiatique met en place un nouveau mode de vie alliant tradition et modernité.

Une culture exportable

La culture asiatique prend de l’ampleur et s’impose dans le monde. C’est une culture qui devient désirable par des occidentaux en perte de valeurs et à la recherche de nouvelles voies. Yoga, acuponcture, nourriture, manga… autant de choses qui font partis aujourd’hui de notre quotidien.

C’est une culture qui de nos jours devient également respectable et reconnaissable, elle s’est notamment révélée dans le monde artistique et plus particulièrement dans le monde cinématographique. C’est le cas du film Slumdog Millionnaire qui a remporté le plus grand nombre d’Oscars cette année, film relatant la vie d’un jeune des taudis de Bombay qui est le gagnant d’un célèbre jeu occidental « qui veut gagner des millions ? »
L’Asie fascine les occidentaux qui souhaitent mieux la connaître à tel point que ce sont souvent ces non-asiatiques qui l’a font connaître. Le film Kung-fu Panda de Steven Spielberg en est l’exemple frappant, véritable succès en Chine, de nombreux intellectuels chinois se sont demandé pourquoi la Chine ne pouvait pas faire quelque chose de semblable afin de mettre en valeur sa culture.

Architecture, design, art contemporain, cinéma, mode, musique… A son tour, l’Asie est également productrice de culture et celle-ci pénètre de plus en plus nos modes de vie.

L’Asie à la conquête du monde

L’Asie est déjà dans bien des domaines un acteur incontournable et l’un des marchés les plus dynamiques du monde.

Alors pourquoi s’efforcer de s’exporter culturellement ? Tout simplement parce que de nos jours, le métissage culturel est à la mode et les pays asiatiques l’ont bien compris. La culture aujourd’hui est importante pour s’affirmer en tant que superpuissance.

Il semble qu’aujourd’hui l’Asie empreinte le même chemin que celui des Etats-Unis à l’époque, c’est une puissance :
- économique
- politique
- démographique
- et de plus en plus culturelle

Alors Asie, superpuissance en devenir ?

A l’heure où le monde occidental est touché et affaibli par la crise, il semble que l’Asie est en passe d’atteindre son rêve le plus cher « la puissance et la gloire » afin de gouverner le marché.

La clé de leur réussite ? Une croissance économique fulgurante, un modèle basé sur un État fort et des orientations nettement collectivistes.

Occidentalisation ou modernisation ?

Il est très important de faire la différence entre ces 2 points, je pense que les pays asiatiques recherchent une certaine forme de « modernisation » et non « d’occidentalisation ». Leur but n’est ni de ressembler, ni d’imiter les occidentaux. Les pays asiatiques se modernisent mais reste tout de même assez nationalistes et collectivistes dans leur approche. On peut donc dire que c’est simplement une modernisation qui se manifeste par une influence culturelle originaire de l’Occident, par la mondialisation et par le métissage d’aujourd’hui.

Enfin, je pense surtout que cette modernisation est un bon moyen d’avoir un poids supplémentaire et de taille sur la scène internationale afin de devenir une superpuissance.

Auteur : Majda Alkagh

Bibliographie conseillée : « L’Asie géopolitique », Éric Nguyen. Collection Studyrama

La suite de notre dossier Marketing international

Pratiques marketing et international

Chine et Japon

Management interculturel et RH

Consommateur et pratiques multiculturelles



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>