La mouvance Manga en France

La mouvance Manga en France

Depuis quelques années déjà, les Mangas japonais rencontrent un franc succès à travers l’hexagone. D’où vient ce phénomène ? Par quoi est-il porté ? Petit tour d’horizon des Mangas en France…

Les Mangas : Kesako

Le manga, terme qui désigne en japonais les bandes dessinées de manière générale, a une définition un peu détournée dans nos cultures. En français, il regroupe à la fois les bandes dessinées japonaises, mais également, les séries d’animation issues de ces mêmes bandes dessinées.

L’histoire du manga débute au XIIème siècle où l’on retrouve les premiers rouleaux de dessin mettant en scène des singes, des lapins, des grenouilles qui s’entraînent au Sumo à l’instar des humains. Les Mangas, tels que nous les connaissons aujourd’hui, alliant modernité et tradition, ont vraiment vu le jour dans les années 60, avec la première série d’animation japonaise « Astro le Petit Robot ».

La mouvance Manga en France

La mouvance Manga en France

Mais les Mangas ont eu du mal à percer en France. Premier frein, le sens de lecture peu adapté aux occidentaux, du coup certains éditeurs ont tenté la mise en page à l’européenne, peu fructueuse… et souvent mal traduite ! Le succès des Mangas a donc commencé, en France, avec la génération des « post » baby-boomers, fatiguée des bandes dessinées franco-belges et par souci de contestation aux générations précédentes.

Le marché du Manga en France

Grâce à nos jeunes contestataires français, les Mangas sont devenus, au fil des années, une véritable mode. On ne compte plus les best-sellers papiers ou encore les séries animées, les jeux vidéos et les nombreuses manifestations liées à l’univers du Manga.

Depuis 2006, la France est, avec plus de 13 millions d’exemplaires annuels, le plus gros consommateurs de Manga au monde, après le Japon et devant les Etats-Unis. Cela représente en France, 26 % du chiffre d’affaires de la bande dessinée et seulement 9 séries concentrent 50 % des ventes (Naruto, One Piece, ou les classiques Dragon Ball Z et Nicky Larson…).

Quand on sait que le marché du Manga représentait au Japon, en 2003, près de 5 milliards d’euros pour les bandes dessinées, plus d’un milliard d’euros pour les séries animées et quelques 7 millions d’euros pour les produits dérivés, cela laisse rêveur pour les années à venir…

Pourquoi les mangas se vendent-ils si bien ?

La mouvance Manga en France : Nana

La mouvance Manga en France : Nana

Les séries les plus populaires en France appartiennent à des genres bien spécifiques et principalement pour les adolescents ou adolescentes. Mais, récemment d’autres genres, plus matures pénètrent sur le marché, destinés aux adultes, des séries historiques ou encore des séries beaucoup plus noires et violentes et traitant de problèmes sociaux. Toutes ses nouvelles séries qui triomphent, découlent directement des grands classiques comme Akira, One Piece, Nana…

Alors pourquoi ça marche ? Selon Jean-Marie Bouissou, le manga est un produit de « plaisir pur » ce qui reviendrait à dire que si les mangas marchent en France, c’est tout simplement car leurs scénarios se nourrissent de traumatismes, de peurs et des désirs primitifs de tous les adolescents du monde.

One Piece

One Piece

Le marketing de cette tendance est très intéressant, notamment parce qu’il concerne une sorte d’élite passionnée hétérogène. Le fan de manga a entre 6 et 40 ans en moyenne, il aime généralement les nouvelles technologies, les jeux vidéos.

En France, de nombreux festivals appelés conventions ont fait leur apparition ces dernières années. Ces conventions sont des points de rassemblement pour les fans de manga ou de culture japonaise moderne en général, proposant des projections, des jeux, des spectacles de cosplay et souvent complétées par un espace où se côtoient professionnels (magasins de livres et autres produits) et amateurs (clubs et associations exposant leurs propres œuvres).
On compte parmi les conventions les plus connues: Cartoonist, Epitanime, Japan Expo, G.A.M.E. in Paris (France), Tokyo Zone (France), Polymanga (Suisse)…

Auteur : Jessica MICHEL

La suite de notre dossier Marketing international

Pratiques marketing et international

Chine et Japon

Management interculturel et RH

Consommateur et pratiques multiculturelles



9 commentaires

  1. avatar

    monkey-d-lufy

    16 mai 2010 at 14:53

    normale j’ai acheté plus de 3000 épisode d’anime de naruto, naruto shippuden,détective conon ,full metal achemist,one piece est plen plen d’autre sa a couté une petite fortune mais sa vaux le coup by

  2. avatar

    shinjisanji

    11 janvier 2011 at 15:23

    hum hum il faudrait peut etre revoir un petit peu le marché … depuis 1995 lirent des mangas n’est plus considéré comme « un effet de mode » mais a bien trouvé ca place. Ca ne vient pas de moi mais des experts de la presse et du marché a vous de colportér des informations véridic et puis le « récement d’autres genres » … pareil ca date d’un bail et puis les raison de la difficulté de la percé du manga en france … c’est a revoir. desolé de mes critiques c’est juste que votre point de vue n’est pas tres realiste mais merci l’article dans son ensemble n’est pas trop mal felicitation.

  3. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    11 janvier 2011 at 15:52

    @shinjisanji : N’hésitez pas à regarder la date d’écriture de l’article :)

  4. avatar

    shinjisanji

    16 janvier 2011 at 2:34

    oui ^^ 2009 pourtant j’ai ces infos depuis 2000 … ^^

  5. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    17 janvier 2011 at 20:49

    Normal, ce doit être le manga de « Retour vers le futur » :)

  6. avatar

    shinjisanji

    5 janvier 2012 at 17:09

    Mdr enfin bon vu la porté de l’article je pense ne pas être le seul à avoir pensé cela ^^

    aurevoir monsieur serge-henri saint michel employe managment de l’innovation bonne année de la part d’un vendeur en boutique spécialisé et connaisseur du marche depuis 20 ans ;) .

  7. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    5 janvier 2012 at 20:55

    eh eh :)
    Je ne le prends pas pour moi ; je n’ai pas les compétences pour écrire sur ce marché. Mais je note vos remarques !

  8. avatar

    many

    13 juin 2013 at 15:21

    Bonjour
    Je cherche des études marketing sur le marché du manga en France : qui est lecteur ? quelles attentes ? quelles évolutions ? quels enjeux ? … etc
    Pourriez vous m’aider à trouver ? D’avnce merci !

    • avatar

      Serge-Henri Saint-Michel

      14 juin 2013 at 6:58

      Bonjour cet article est malheureusement assez ancien ; croisons les doigts pour qu’un de nos lecteurs puisse vous aider à trouver les infos magiques ;)
      Contactez le syndicat national de l’édition peut-être.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>