Transport et énergie : Le photovoltaïque

Transport et énergie BLEINES Développement durable : le photovoltaïque

L’énergie solaire : un enjeu planétaire

« L’énergie solaire est l’énergie renouvelable intermittente apportée par le rayonnement solaire et exploitée pour produire de l’électricité ou de la chaleur », c’est la définition proposée par la Cité des Sciences.

Cette énergie propre qui est disponible partout sur notre planète représente des millions de fois la consommation énergétique de l’humanité. L’énergie solaire représente et représentera encore plus demain, un enjeu industriel majeur pour le développement de la production énergétique à l’échelle mondiale.

Le constat

L’épuisement des réserves accessibles de pétrole

L’humanité puise dans les réserves de pétrole un million de fois plus vite que la nature a mis pour les constituer. Cette consommation, toujours croissante, nous conduit inéluctablement vers l’épuisement des réserves.

Les énergies fossiles : une menace pour l’écosystème

Outre l’épuisement des réserves, l’utilisation des combustibles fossiles provoquerait un déséquilibre du cycle du carbone accentuant ainsi la concentration des gaz à effet de serre.

Les système de production d’électricité à base d’énergie solaire

La captation du rayonnement solaire puis sa transformation en électricité peut se faire selon deux techniques distinctes :

• Si on utilise la chaleur du rayonnement solaire, on parle d’énergie solaire thermique
• Si on utilise les particules de lumière du rayonnement solaire, on parle de d’énergie solaire photovoltaïque

Le marché de la production solaire photovoltaïque en France et dans le Monde et ses perspectives

Sous l’effet de programmes nationaux, les centrales solaires photovoltaïques sur toiture ou au sol se sont multipliées partout dans le monde.

Depuis la fin des années 1990, le photovoltaïque a connu une envolée spectaculaire, portée d’abord par le Japon, puis par l’Allemagne – devenue leader mondial avec près de 50 % de la puissance totale installée -, les Etats-Unis et, plus récemment, l’Espagne. La puissance cumulée des installations, de 1,4 gigawatts (GW) en 2000, a grimpé à 9,1 GW en 2007. Le secteur a créé plus de 75 000 emplois en Europe, selon l’Association européenne de l’industrie photovoltaïque. D’après les projections de celle-ci, la puissance mondiale installée pourrait atteindre 44 GW en 2012, soit une multiplication par trente en douze ans.

En France, le photovoltaïque est une composante essentielle du développement des énergies renouvelables. A travers la loi-programme du 13 juillet 2005, fixant les orientations de la politique énergétique, l’un des objectifs majeurs que s’est donné la France, est d’augmenter la production intérieure d’origine renouvelable à hauteur de 21% de la consommation en 2010.

Naturellement ces objectifs ont été déterminés par les engagements de l’Union Européenne par rapport au protocole de Kyoto.

En 2005, la puissance installée du solaire photovoltaïque représentait près de 30Mw, et les objectifs à horizon 2010 et 1015 sont respectivement de 160Mw et 500Mw.

Comment le gouvernement français parviendra-t-il à atteindre ces objectifs ambitieux ?

Un tarif d’achat préférentiel et garanti de l’électricité solaire produite

Depuis 2002, l’énergie solaire photovoltaïque est achetée par EDF à un prix préférentiel garanti sur 20 ans. Ce prix était de 55c par kWh en 2006, et il est supérieur à 60c actuellement.

Un tarif encore supérieur aux DOM-TOM couplé aux lois fiscales favorables

Les Antilles françaises bénéficient d’un fort ensoleillement lui permettant une exploitation optimale du photovoltaïque. De plus, le tarif préférentiel payé par EDF est de 30% supérieur à celui payé en métropole continentale.

La loi fiscale dite « girardin industriel » permet à un investisseur de bénéficier d’une rentabilité atteignant 60% de son investissement.

L’opération consiste pour un investisseur à financer des panneaux photovoltaïques dans les DOM-TOM.

A titre illustratif, si votre impôt estimé pour l’année 2009 est de 50.000€ : vous versez au comptant un montant de 31.250€, et vous pouvez supprimer votre impôt de 50.000€ Votre gain financier est alors de 18.750€ soit 60% de rentabilité nette.

Vous pouvez effacer annuellement jusqu’à 80.000€ ou 15% de votre revenu imposable, dans la limite du plafond global de 25.000€ + 10% de votre revenu imposable.

L’outil industriel des panneaux photovoltaïques permet également de supprimer votre ISF

Impôts

Réduisez vos impôts grâce au photovoltaïque

Grâce à la mise en place d’une société Holding solaire dans le cadre de la loi TEPA et aux tarifs incitatifs payés par EDF, il est possible de supprimer votre ISF jusqu’à 50.000€.

En effet, dans le cadre de la loi TEPA, un investissement dans une Holding permet de défiscaliser 75% de cet investissement de votre ISF.

Si votre ISF est de 15.000€, vous investissez 20.000€ dans une Holding solaire, et vous bénéficiez :

• D’une suppression totale de votre ISF de 15.000€
• D’une rentabilité garantie contractuellement de 7% par an sur une période de 8 ans, garantie par le contrat EDF, et
• De l’exonération de la taxation sur les plus-values réalisées à l’issue d’une période de 8 ans.

Le prix préférentiel payé par EDF permet à un investisseur de bénéficier de rendements « anormaux » puisque sans risques

En investissant dans des panneaux solaires dans le Sud ou Sud Est de la France, un investisseur bénéficie actuellement d’un rendement brut de près de 12% par an, soit 10% nets après paiements des assurances et de la maintenance. Ce rendement est défini contractuellement dans le contrat signé avec EDF.

Etant donné que l’investissement en panneaux photovoltaïques peut être amorti sur une période de 10 ans, le rendement est également net d’impôt.

Par exemple, vous investissez 100.000€, vous bénéficiez d’un revenu annuel net de 10% par an pendant 10 ans, puis votre investissement est racheté à hauteur de 87% à l’issue de la 10ème année.

Votre gain est donc de 10.000€ par an pendant 10 ans, soit 100.000€ plus 87.000€, donc un total de 187.000€ contre 100.000€ investis.

Il est à peu près certain que ce type d’avantages, défiscalisation couplée à ce rendement très élevé, ne pourra pas perdurer très longtemps. Le développement des énergies renouvelables contraint l’Etat français à subventionner abondamment ces investissements, mais pour combien de temps ?

Le marketing dans les secteurs du transport et de l’énergie

D’une entreprise publique à une marque

L’émergence de la notion de service et de client

Le développement de l’échange avec les clients et des conversations de marque

Transport, énergie et développement durable



1 commentaire

  1. avatar

    Sysenr - panneaux solaires

    26 février 2010 at 13:04

    Article très intéressant et très bien documenté, merci à vous !

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>