Armor Lux, marque durable et refuge. Interview de M. Guyon, responsable de la communication

Interview de M. Guyon, responsable de la communication chez Armor-Lux

Armor-Lux est une marque de vêtements originaux, basée en Bretagne, et s’inspirant des couleurs de la région et de la mer pour créer ses collections.

L’entreprise est engagée dans d’importantes démarches de développement durable, de responsabilité social et de commerce équitable.

Gregoire Guyon responsable de la communication

Gregoire Guyon responsable de la communication de Armor Lux : "ouvrir des boutiques spécialisées en centre ville"

Entretien avec Grégoire Guyon, responsable de la communication, le 5 janvier 2009 à Quimper.

1. Comment le groupe renforce-t-il  cette idée de «valeur refuge» au quotidien ? Et plus particulièrement dans le contexte de crise actuel que traverse le secteur de l’habillement et de bataille de prix bas ?

Le secteur textile subit les conséquences d’une course effrénée aux pays à bas coût. Ce n’est d’ailleurs pas un phénomène nouveau même s’il s’est considérablement accéléré depuis la fin des quotas chinois. Faut-il pour autant se résoudre à la fatalité ? Non, car les consommateurs changent. Ils réclament désormais des produits sains, sûrs, éthiques. Et c’est aux marques de prouver qu’il existe une alternative au « low cost » textile. C’est engagement prend aujourd’hui pour Armor Lux la forme du développement durable. Si la marque est une valeur refuge c’est parce qu’elle a su évoluer en restant fidèle à son histoire et à son image.

2. Quelle est la part de développement de l’activité consacrée au vêtement d’image ? (ex : pour La Poste, La SNCF…). Quels sont les derniers appels d’offre remportés ?

Depuis 2004, le groupe a diversifié ses activités sur le marché du vêtement professionnel qui représente aujourd’hui 35% du C.A. Armor Lux a acquis un nouveau savoir-faire dans l’externalisation de l’habillement. De grands donneurs d’ordre publics ou privés nous ont confié la gestion de l’habillement de leurs personnels : La Poste (2004), la SNCF (2007), Aéroports de Paris (2007), Conseil Régional de Bretagne (2008), Ministère de l’Intérieur (2008).

3. Quelle est la proportion de produits fabriqués aujourd’hui sous le label Max Havelaar ? Quelle place la filière bio occupera-t-elle d’ici à 3 ans dans le groupe Armor Lux ?

Armor-Lux fait partie des toutes premières marques à s’être engagée dans la fabrication et la commercialisation des articles en coton équitable labellisé Max Havelaar. L’engagement date de 2005. 4 ans après, Armor-Lux est le 1er distributeur de produits labellisés Max Havelaar en France (25% de part de marché) et le 1er consommateur de fil de coton équitable en France. Depuis 2008, nous proposons également des produits en coton biologique et équitable. L’objectif d’ici à 3 ans est de s’approvisionner exclusivement en coton biologique et équitable pour répondre à nos besoins annuels en matières premières (400 tonnes de fil).

4. Quels sont les projets de développement de la marque « Armor Lux » pour 2009 ? – Campagne de communication nationale/internationale, ouvertures de boutiques nationale/ internationale ?

La stratégie de développement est clair : maîtriser son réseau de distribution en France dans un  premier  temps avec l’ouverture de boutiques spécialisées en centre ville et le déploiement  du concept de  magasins de vêtements en périphérie. Objectif : 50 boutiques et magasins à fin 2010.

5. Dans le cadre du projet « territoire global / Agenda 21 » du département du Finistère, quel est le soutien apporté au groupe Armor Lux ? Ce soutien a-t-il une incidence  sur l’ouverture internationale du groupe? Si oui, Comment se traduit-elle?

Armor-Lux entretient des rapports étroits et constructifs avec l’ensemble de ses parties prenantes dont le Conseil Général du Finistère qui a parfaitement identifié les enjeux développement durable sur son territoire. Récemment, le Conseil Général a organisé un voyage de presse destiné à présenter les dessous de son industrie textile. Cette initiative a permis à Armor Lux de valoriser son savoir-faire et d’expliquer son business model à une trentaine de journalistes de la presse internationale. Une première étape dans la conquête de nouveaux marchés à l’export.



3 commentaires

  1. avatar

    Isabelle Rieser

    24 février 2010 at 18:18

    Des visons dans le textile en France avec
    des applications de Responsabilité sociale d’entreprise et de commerce équitbale explicites: un temps de Prospectives dont on a bien besoin.

  2. avatar

    Christophe

    30 octobre 2010 at 8:53

    C’est très bien d’avoir des ambitions, mais ils devraient commencer par améliorer leur site internet de vente en ligne. Non seulement il n’y a aucune information sur les produits pour nous aider dans nos choix mais en plus si on a l’audace de leur poser une question par mail ils n’ont même pas la politesse d’y répondre.

  3. avatar

    Stéphane

    20 décembre 2010 at 13:21

    Pourquoi seulement 60% de vos produits sont fabriqués en France?
    Une vraie démarche responsable devrait vous pousser à fabriquer la totalité de vos vêtements en France!

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>