Black Friday : Premier pic de consommation avant Noël pour tout le commerce

Black Friday : Premier pic de consommation avant Noël pour le commerce autant physique qu'en ligne. E-commerce et retail.

S’il n’est pas encore aussi reconnu qu’une période de soldes, le week-end du Black Friday prend depuis quelques années maintenant une ampleur grandissante en France. Les consommateurs français l’ont identifié comme le top départ pour effectuer leurs cadeaux de Noël, avec pour seul objectif de profiter des offres et promotions disponibles pendant ces quelques jours exceptionnels.

Néanmoins, pour importer cet événement avec succès dans l’Hexagone, les marques ont dû adapter cette tradition américaine aux besoins et aux habitudes de consommation françaises. Aux Etats-Unis, le week-end du Black Friday suit le traditionnel jour férié de Thanksgiving où les magasins pratiquent des réductions considérables. Mais même dans son pays d’origine, les acheteurs ont tendance à délaisser les magasins physiques pour profiter des meilleures offres en ligne.

L’édition 2017 du week-end du Black Friday sera-t-elle l’année de tous les records pour le e-commerce ? Et comment les magasins physiques peuvent-ils tout autant profiter de cet événement ?

Anticipation accrue des commerçants pour préparer ce premier pic de consommation

Le succès du week-end Black Friday permet de déterminer une tendance pour les commerçants juste avant les fêtes de fin d’année : il permet éventuellement de réassortir les stocks, d’adapter sa stratégie, et d’anticiper les besoins des clients sur certaines références.

Hervé Palmieri, Directeur Sénior chez RetailMeNot, France

Hervé Palmieri, Directeur Sénior chez RetailMeNot, France

Selon une récente étude sur le budget de Noël, les français pourraient déjà dépenser 238 millions [1] d’euros le dernier vendredi de Novembre. Les consommateurs anticipent de plus en plus leurs courses de Noël, et achètent majoritairement en ligne dès la deuxième quinzaine de Novembre. Le Black Friday constitue maintenant un rendez-vous incontournable et les opérations promotionnelles en ligne séduisent toujours plus les cyberacheteurs. Si cet événement est historiquement tourné vers des offres de produits high-tech et de gadgets électroniques, maintenant tous les secteurs marchands participent à la Cyber Week, avec une belle avancée de la mode, dont les produits sont très attendus.

Pour anticiper ce pic de consommation, les commerçants commencent à recruter leur personnel pour Noël dès mi-novembre. Ils doivent penser à booster leur site internet pour éviter les problèmes techniques, mais également se doter d’un site optimisé pour les appareils mobiles capable de gérer le fort trafic sur une courte durée. En effet, 9 internautes sur 10 préparent leurs achats de Noël sur Internet, avec une prévalence du mobile pour faire des recherches et concrétiser leurs courses.

Cette année en France, les marques n’hésitent pas à étendre les quatre jours traditionnels du Black Friday au Cyber Monday, à une semaine entière de promotion et sortir ainsi du cadre traditionnel importé des Etats-Unis. Cela permet notamment d’étaler les ventes sur plusieurs jours et d’éviter ainsi de nombreux problèmes techniques tout en offrant une meilleure expérience de shopping à ses utilisateurs. L’attractivité des prix, un service après-vente de qualité et des frais de ports offerts sont des critères déterminants dans le choix d’un site e-commerce. Les marchands en ont conscience pour répondre aux attentes exigeantes des consommateurs lors du Black Friday.

La réponse des magasins physiques face aux tendances du Black Friday

Cette tradition américaine a d’abord été importée par les géants de l’e-commerce comme Amazon, qui lui ont permis de prendre ses marques en France à partir de 2014. Aujourd’hui, le Black Friday n’est plus seulement l’apanage de quelques marques d’e-commerce connues, puisque les magasins physiques profitent également de ce week-end prolongé pour attirer une clientèle à la recherche de promotions efficaces.

L’année 2017 devrait marquer une augmentation record de 15% des ventes en ligne pour le week-end du Black Friday avec un total de 845 millions d’euros dépensés en ligne (contre 735 millions d’euros en 2016).

Les dépenses en magasins sont estimées à 4,58 millions d’euros pour 2017 en France en augmentation seulement de 4% par rapport à l’année dernière.[2] Ces différences soulignent à juste titre l’importance pour les commerçants de développer une stratégie de vente omnicanale, afin d’offrir une expérience shopping sans frontière à l’ensemble de leurs clients. Le Black Friday est un événement plutôt orienté sur les ventes en ligne de par son origine, mais les marques commencent à massivement appliquer le concept en boutique également,sans toutefois toujours appliquer le nom de « Black Friday » sur leurs vitrines.

De nombreuses études montrent que l’engouement des français est de plus en plus fort, les Millénnials se sont emparés de l’événement et vont lui permettre de perdurer et de trouver ses marques en France. C’est d’ailleurs peut-être cette réappropriation du Black Friday par la France, tant par les boutiques qu’en ligne, qui lui permettra de devenir un événement majeur au même titre que les soldes d’hiver.

Auteur : Hervé Palmieri, Directeur Sénior chez RetailMeNot, France

***

[1] Selon l’étude RetailMeNot – Centre for retail research (CRR) – Shopping for Christmas

(c) ill. DepositPhotos

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *