Faire du confinement un avantage compétitif pour les équipes Produit digitales... - Marketing Professionnel e-magazine

Faire du confinement un avantage compétitif pour les équipes Produit digitales…

Comment les équipes digitales peuvent-elles tirer profit du confinement Convid-19 afin de déceler de nouvelles opportunités business ? 6 solutions et pistes

Dans le contexte actuel de confinement, les activités des équipes Produit Digitales ont été considérablement ralenties et celles-ci doivent adapter leur cadence de travail et leurs tâches du quotidien tout en anticipant au mieux la reprise.

Aussi, en temps normal, ces équipes sont souvent absorbées par le rythme soutenu des ateliers ou rituels Agile et ne parviennent pas toujours à extraire de la bande passante permettant de réaliser le travail d’observation nécessaire sur leur produit et de garantir une réelle approche d’amélioration continue.

Comment les équipes digitales peuvent-elles tirer profit de cette situation afin de déceler de nouvelles opportunités business ?

Clarifier la vision du produit

Dans une grande majorité des cas, le produit existe depuis plusieurs années, il évolue au fil des versions, les équipes grandissent, se renouvellent et s’organisent par périmètres fonctionnels. Bien souvent, ces équipes segmentées en « Feature », ne répondent qu’à leurs propres objectifs individuels, devenant parfois tributaires du « délivrer plus et à tout prix » et oublient ainsi la finalité initiale du produit. Si vous leur posez la question, très peu d’acteurs – y compris les managers – pourront vous indiquer de manière claire et identique la vision et l’orientation globale que l’entreprise souhaite donner au produit.

Il faudrait profiter de cette période d’accalmie pour aligner les équipes sur la vision. Pour y parvenir, de nombreux outils et ateliers, peuvent être organisés. En voici quelques exemples : Product Vision Board, Lean Canvas, Proposition Value, Elevator Pitch, etc.

Exploiter et analyser les données

Depuis quelques années, le sujet de la donnée client et utilisateur est au cœur des débats. De nombreuses entreprises ont mobilisé du budget et des ressources pour collecter, stocker, protéger et trier ces informations. Si ce n’est pas déjà fait, l’occasion vous est désormais offerte de les analyser et de les interpréter afin d’identifier de nouveaux leviers de développement.

Le premier réflexe d’un Digital Product Manager est d’extraire les informations en provenance d’outils statistiques web et mobile permettant l’étude des usages utilisateurs. Plus souvent oubliés, ce sont les indicateurs en provenance des ventes et des équipes commerciales, traditionnellement mis à disposition par les outils CRM ou BI, qui peuvent être une véritable mine d’informations.

Cette période de réduction d’activité pourrait vous permettre de diversifier vos sources de données et d’enrichir vos tableaux de bords pour vos suivis futurs.

Interroger les clients et les utilisateurs

Une équipe produit est par essence orientée vers ses clients et est centrée sur l’expérience de ses utilisateurs. Même si les entreprises gagnent en maturité sur ces problématiques et intègrent de plus en plus les utilisateurs finaux dans leurs processus de conception de fonctionnalités, rare sont celles qui sollicitent directement leurs clients pour évaluer l’impact des parcours une fois le déploiement effectué.

Une des raisons principales est la disponibilité des utilisateurs. Il est parfois difficile de les solliciter pour les interroger et pour leur soumettre des tests d’utilisabilité. Ces semaines de confinement sont donc une aubaine pour réaliser ce genre d’actions. Les clients sont plus facilement joignables et seront plus réceptifs à vos sollicitations. De simples entretiens téléphoniques peuvent être réalisés pour évaluer leur satisfaction vis-à-vis du service. Il est également possible d’organiser des tests d’interfaces à distance pour examiner l’expérience vécue. De nombreux outils existent sur le marché pour ce type de pratiques, notamment des logiciels tels que « Testapic » ou « User Zoom », qui offrent la possibilité d’intégrer vos questions et de recueillir les retours directement par écrit, par la voix ou par vidéo.

Profiter de la connaissance de sa force commerciale

Wissem Boussouda, consultant senior chez Square

Wissem Boussouda, consultant senior chez Square

Certains secteurs d’activité ont recours à un réseau de distribution physique, des agences commerciales ou encore des cellules de relation client téléphoniques. Tous ces points de contacts et canaux entretiennent des relations étroites avec les clients et détiennent des informations souvent peu exploitées. C’est le moment idéal pour dialoguer avec ces équipes, plus enclines à vous répondre.

De la même manière que pour les interviews clients, des interviews téléphoniques peuvent être menées auprès des commerciaux pour collecter les irritants clients et en dégager de nouvelles idées de fonctionnalités complémentaires.

Déceler de nouvelles opportunités via l’angle technique

Le passage par certaines entreprises du mode projet au mode produit a permis un changement de paradigme : la solution devient dictée par le business et non par la contrainte de planning, de budget, de qualité ou encore de technique. Cela favorise l’adoption du produit par les clients et génère, par conséquent, un retour sur investissement plus rapide.

Par ailleurs, et ce dans la plupart des cas, les initiatives et les éléments de la roadmap sont initiés par les équipes métier tandis que les responsables techniques sont limités à l’évaluation de la faisabilité et au calcul des efforts de mise en œuvre.

Cependant, une bonne veille technologique peut être également une source d’informations et d’opportunités. Par exemple, la création d’un nouveau webservice peut améliorer les performances d’affichage de la page, l’utilisation d’un nouveau framework peut générer une expérience plus fluide, une innovation peut déboucher sur de nouvelles fonctionnalités insoupçonnées.

En d’autres termes, le prisme technologique peut aussi être bénéfique au produit digital. L’organisation d’ateliers de réflexions sous l’angle technique, avec les architectes, permettrait de faire émerger de nouvelles fonctionnalités et donc de nouvelles possibilités d’affaires.

Créer un backlog de fonctionnalités à supprimer

La question de la suppression de fonctionnalités est une question légitime qui est généralement peu abordée. Il est difficile de se séparer de ce que nous avons durement construit, d’autant que cela implique un effort d’analyse et une charge de développement additionnelle.

Plusieurs facteurs peuvent justifier un retrait de fonctionnalité : usage faible ou changeant au fil des années, obsolescence fonctionnelle (un outil RGPD devenu caduque du fait de l’évolution de la réglementation), obsolescence technique (un Framework qui ne serait plus supporté par les éditeurs), etc.

Cela a pour conséquences, en partie, d’engendrer de la dette technique, de la lourdeur au niveau des performances et de la charge en maintenance.

Pour y parvenir, les outils d’analyse web ou les entretiens utilisateurs permettront d’identifier les fonctionnalités éligibles à la suppression. Une fois ces actions réalisées, il est recommandé de les positionner dans une grille d’analyse, intégrant différents critères d’évaluations (valeur business, usage réel, satisfaction perçue, effort technique, etc.) afin d’en discuter en équipe et de prendre la décision la plus appropriée.

En conclusion, les entreprises doivent, dans ces circonstances inédites, garantir au mieux le maintien des tâches du quotidien afin de limiter les répercussions sur leur santé financière. Cependant,  le confinement imposé par l’Etat et la réduction des activités économiques offrent une opportunité, pour les équipes Digitales Produit, de transformer cette situation d’immobilisme en avantage compétitif.

Un certain nombre d’actions peuvent être explorées de manière à enrichir le Backlog, affiner leur compréhension du marché et des attentes utilisateurs, pour ainsi rebondir plus fortement lors de la reprise.

Auteur : Wissem Boussouda, consultant senior chez Square

***

(c) Ill. DepositPhotos

 

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *