Comment déjouer les mythes du marketing cross-canal ? (2/2)

Solutions pour dépasser les fausses croyances en matière de cross-canal qui détournent le marketeur des problématiques essentielles (2/2)

Vous avez fait la part des choses sur les données que vous collectez, et votre stratégie pour les gérer. Vous pensez que votre socle de données est prêt pour les étapes suivantes du data driven marketing ? Attention ! Et s’il restait encore de nombreux pièges dans l’inconscient marketing collectif comme…

  • « Le marketing cross-canal est trop chronophage »
  • « Le marketing cross-canal est impossible à mesurer » ?

Cela vous rappelle des conversations récentes ? C’est normal. Le marketing cross-canal est sur toutes les lèvres, dans tous les plans de développement des entreprises. Et pourtant, les méthodes pour y arriver sont inconstantes, et parfois en contradiction avec les organisations en place.

Risquer de vraiment perdre son temps ?

Le marketing cross-canal peut sembler intimidant, surtout si les programmes, les canaux et les vendeurs opèrent tous en silos au sein de l’organisation. La coordination de tous ces facteurs peut à elle seule se révéler chronophage.

C’est pourquoi les marketers qui veulent s’engager pour de bon dans le cross-canal doivent envisager de s’équiper d’une seule et même plateforme qui soit capable d’initier les conversations et de mesurer l’efficacité – permettant des interactions optimisées à travers chaque canal, pour des programmes marketing fluides et opportuns.

Marketing cross-canal et mesure de résultats : l’équation est-elle vraiment impossible ?

L’attribution marketing peut sembler ultra-complexe, même aux marketers les plus expérimentés. Les formes les plus abouties d’attribution ne peuvent pas s’implémenter en un jour. Toute forme d’attribution demeure plus valable que de ne rien mettre en place, du moment que vous en percevez les limites. Avec une approche par palier, vous pouvez progresser vers des méthodes plus sophistiquées puisque vous devenez plus à l’aise et que votre organisation se développe.

La façon la plus simple ? Automatiser autant que possible. Avec une plateforme de marketing cross-canal qui inclut l’attribution, dormez sur vos deux oreilles en étant certains que les programmes seront optimisés.

Pour mesurer vos actions de marketing cross-canal, nous avons listé les quatre étapes à respecter. En premier lieu, développez un pilote. Commencez par mesurer un seul canal. Puis, introduisez les autres canaux et utilisez une allocation fractionnée des revenus.

Ensuite, utilisez des règles data et business. Envisagez la récence de l’action, sa pertinence et l’importance des canaux pour votre business. Ajustez continuellement votre stratégie d’attribution au fur et à mesure que vous collectez plus d’insights (campagnes et budgets). Veillez à stabiliser vos modèles au bout de six mois.

Enfin, n’hésitez pas à utiliser la technologie. Tirez avantage des plateformes de marketing cross-canal qui vous permettent d’automatiser vos modèles d’attribution.

Bien sûr, gardez à l’esprit que la transition vers le marketing cross-canal ne s’effectue pas du jour au lendemain. Utiliser une approche par palier vous aidera à vous engager sur le chemin du marketing cross-canal.

Auteur : Franck Negro, Directeur Général, Experian Marketing Services France

***

Première partie de cet article : Comment déjouer les mythes du marketing cross-canal ?

(c) ill. Shutterstock

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


1 commentaire

  1. avatar

    Max Carayol

    22 mars 2016 at 16:55

    Pour le Marketing Cross-Canal, checker Atlas de Facebook qui semble très prometteur qui permet d’avoir un suivi cross-canal, reliant aussi bien les visites online qu’en magasin https://atlassolutions.com/why-atlas/cross-everything/

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>