La conception graphique exprime l’identité des PME

PME, voici comment vous démarquer visuellement. (c) photo : iStock

Chaque jour, nous sommes bombardés de milliers de messages visuels. Un panneau d’affichage joue sur notre corde sensible et notre portefeuille avec une image d’enfant affamé. Une publicité accrocheuse sur Internet nous enjoint de sauver la planète en achetant un shampoing au conditionnement « écologiquement responsable », un constructeur automobile se répand dans les pages de magazine à coups de photos représentant les lignes alléchantes des autoroutes allemandes. Que faites-vous pour vous démarquer de cette masse de signaux ? Si vous comptez parmi les milliers de petites et moyennes entreprises françaises luttant pour survivre dans le redoutable climat économique actuel, sans doute pas grand-chose. C’est une erreur.

Conception graphique et PME

Selon des études récentes menées auprès de designers, pas moins de 97 % des entreprises françaises connaissant une croissance rapide estiment que la conception visuelle les aide à rester compétitives dans le climat économique actuel. L’écrasante majorité des sociétés reconnaissent l’existence d’un lien positif entre l’investissement dans le design et leur taux de rentabilité. Toutefois, même si le nombre d’entreprises considérant ce domaine comme partie intégrante de leur stratégie commerciale a doublé entre 2005 et 2008, celui-ci n’en demeure pas moins largement méconnu et sous-estimé parmi les PME.

Coupons d’abord la tête à la principale idée reçue : le design n’est pas un luxe réservé aux grandes sociétés, mais une nécessité pour toute entreprise. La conception visuelle (ou graphique) – la carte de visite d’une entreprise, son site Web ou sa brochure marketing – constitue le premier point de contact entre une société et ses clients potentiels. La manière dont ses éléments sont conçus et déployés a une incidence déterminante sur la création et la fidélisation d’un portefeuille de clients.

Simone Mazer, Vice-Présidente des opérations France et Amérique Latine d iStockphoto

Simone Mazer, Vice-Présidente des opérations France et Amérique Latine d iStockphoto

À n’en pas douter, l’identité visuelle est encore plus importante pour une PME que pour une grosse structure. Intelligemment élaborée, cette identité peut en effet contribuer à compenser la faiblesse relative de la trésorerie opérationnelle et la moindre envergure de la force de vente. Elle peut permettre à une entreprise de se démarquer de ses concurrents et de prendre une longueur d’avance décisive dans un environnement culturel aujourd’hui nettement dominé par les supports visuels. Cependant, cette identité graphique n’a pas besoin d’être compliquée ou onéreuse.

Mais au fait, qu’est-ce qu’une identité visuelle ?

Il y a seulement une dizaine d’années, il suffisait de faire réaliser un certain nombre de cartes de visite chez votre imprimeur local. Aujourd’hui, si vous n’êtes pas visible sur Google, vous perdez des parts de marché. En matière de communication professionnelle, les règles du jeu ont changé : pour être pris au sérieux, vous devez désormais posséder un site Web, ainsi que des supports et une documentation papier coordonnés et mis en valeur par un habillage graphique de haute tenue.

Si vous vous penchez sur la question de l’identité visuelle pour la première fois, pas de panique : celle-ci peut se révéler relativement simple. Même une petite entreprise peut investir quelques centaines d’euros dans ce domaine, a fortiori depuis que les progrès technologiques ont simplifié le processus et réduit les coûts. Dans les prochains articles de ce dossier consacré à la « Conception graphique pour les PME », nous vous montrerons comment faire beaucoup avec peu en exploitant des ressources telles que les services d’impression, les places de marché en ligne dédiées au design pour les entreprises, la programmation Web, les photos, les illustrations et les vidéos.

Mon entreprise a-t-elle besoin d’un « relooking » ?

Comment savoir si les éléments de communication que vous possédez déjà ont besoin d’un « relooking » ? En vous rappelant d’abord que le design est un moyen au service d’une fin. Il ne s’agit pas simplement de se faire plaisir sur le plan esthétique, mais de valoriser efficacement les atouts spécifiques de votre entreprise sur le marché. Une conception visuelle vraiment réussie allie de manière transparente et harmonieuse votre message et votre identité graphique, autrement dit les mots que vous choisissez pour décrire votre travail et les images que vous utilisez pour transmettre le sentiment que vous souhaitez inspirer auprès de vos clients – stabilité, innovation ou leadership.

Au-delà de ces éléments de considération internes, de nombreux facteurs externes entrent également en ligne de compte. Avez-vous mis de côté pendant longtemps la question de votre communication visuelle ? Vous donnez-vous beaucoup de mal pour essayer de mettre quelque chose en forme chaque fois qu’un prospect vous demande des informations ? Votre secteur d’activité a-t-il évolué depuis que votre entreprise existe ? Vos concurrents sont-ils nombreux et comment jugez-vous leurs supports de communication visuelle par rapport aux vôtres ? Les grandes tendances managériales ou macroéconomiques – accroissement de la responsabilité sociale de l’entreprise à l’échelle mondiale, recul local des marchés immobiliers et financiers – ont-elles eu une incidence directe sur votre activité ?

Les facteurs internes et externes varient selon les secteurs d’activité et selon les sociétés, mais des questions telles que celles-ci peuvent vous permettre de déterminer rapidement si vous devez envisager un « relooking » de votre entreprise.

Par où commencer ?

Vous êtes fin prêt. Vous savez ce que vous avez à faire. Mais par où commencer ?

Comme toute démarche entrepreneuriale réussie, un « relooking » exige d’abord la création d’un plan structuré. Vous devez établir une hiérarchie des priorités parmi vos projets se rapportant à la conception visuelle. Vous devez aussi décider si l’un de ces projets – rédaction, design ou iconographie – peut être éventuellement géré en interne, et trouver des prestataires externes pour les autres. Vous dirigez une entreprise : la planification n’a peut-être pas de secret pour vous…. La suite au prochain épisode !

Auteur : Simone Mazer, Vice-Présidente des opérations France et Amérique Latine d’iStockphoto

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


2 commentaires

  1. avatar

    Mindeez

    31 mai 2011 at 15:31

    Je ne sais pas ce que vous entendez par identité visuelle. Est ce que vous englobez toute la comm ou seulement le design d’un site ou d’une plaquette.
    Pour ce qui est du monde du web je ne vous rejoins pas vraiment. Le design d’un site web ne fera pas toute la différence si derrière l’erognomie, le référencement et le marketing ne suivent pas.
    Et des exemple de sites moches il y en a beaucoup! Le premier amazon !

    Sur un site web le taux de conversion ne dépendra pas de la beauté « subjective » de votre design mais bien de son agencement et des arguments que vous avancez.

  2. avatar

    2fré

    31 mai 2011 at 15:53

    « les progrès technologiques ont simplifié le processus et réduit les coûts. »

    une petite phrase toute simple, mais qui en dis long sur le comment du pourquoi la précarité touche de plus en plus les graphistes… car certes le progrès technologique nous aide à réaliser, mais ils ne changent en rien le processus créatif qui lui est une affaire de culture, de gouts, d’analyse et de talent.

    que serait istockphoto sans personne pour déclencher ?

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>