L avenir du marketing, c est aussi la donnée !

Audelà du 2.0, il existe une place pour d autres innovations

Si j’en crois tout ce que je lis et j’entends chaque jour, nous devons nous rendre à l’évidence : l’avenir du marketing s’écrit en chiffres : 2.0. On ne peut pas nier ce mouvement de fond, la donne a changé, les consommateurs sont devenus des consom’acteurs. Le débat n’est pas de savoir si les médias sociaux sont incontournables, ils le sont et le seront de plus en plus.

Audelà du 2.0, il existe une place pour d autres innovations

Audelà du 2.0, il existe une place pour d’autres innovations !

Est-ce à croire pour autant que l’avenir du marketing ne se fera que sur les réseaux sociaux ? N’y a-t-il pas de place pour d’autres innovations, d’autres tendances ? Des nouveautés peut-être plus pragmatiques, plus en phase avec la réalité quotidienne des directions marketing et commerciales, notamment dans le monde du BtoB qui est le nôtre ?

Et si l’avenir, c’était aussi la donnée ?

Dans nos échanges quotidiens, nos clients et nos prospects ne nous parlent jamais de 2.0, aucun d’entre eux ne nous a jamais demandé d’ouvrir sa page fan sur Facebook, aucun ne s’inquiète de son nombre de followers sur Twitter…

Pour tout dire, c’est lorsque l’on aborde le sujet du traitement et de l’exploitation de leurs données que leurs yeux commencent à pétiller !

Pourquoi nos clients sont si intéressés quand on leur parle de leurs données ?

Pour une raison simple qui ne s’écrit pas en chiffres mais en majuscules : ROI. Eh oui, le fameux retour sur investissement et le développement du chiffre d’affaires restent la priorité n°1 des gens du terrain.

La donnée oui, mais laquelle?

Sandra Nouvel, Directrice Marketing Clients chez Loyalty Expert

Sandra Nouvel, Directrice Marketing Clients chez Loyalty Expert

La donnée revient régulièrement dans les articles de la presse professionnelle, ce sujet est reconnu par tous comme stratégique. Mais qu’entend-on par la donnée ? Parle-t-on d’identité, de données comportementales, d’appels entrants sur la hotline, de géolocalisation etc.

Selon une récente étude du cabinet cabinet anglais Dynamic Markets, seulement 21% des directeurs commerciaux et marketing français sont positifs sur la capacité de leur entreprise à atteindre leurs objectifs de gestion de base de données. A intégrer tant et plus de données, on finit par ne plus savoir comment les utiliser, et surtout, comment les rendre réellement opérationnelles.

Nous défendons et mettons en œuvre un point de vue : la seule donnée qui doit être le moteur de toutes vos opérations, c’est la donnée transactionnelle. Si j’en reviens aux sources du marketing relationnel, l’objectif est d’entretenir un lien avec un client. Et qu’est-ce qu’un client ? Si j’en crois le Larousse, c’est une « personne qui reçoit d’une entreprise, contre paiement, des fournitures commerciales ou des services ». La relation est donc d’abord transactionnelle.

Tous les mois chez Loyalty Expert, nous traitons, analysons et exploitons 50 millions de lignes de facturation. Je peux vous garantir qu’en exploitant au maximum ces données, en faisant travailler des gestionnaires de bases de données et des statisticiens, nous arrivons à une connaissance extrêmement fine, et même scientifique, de chacun. Ces informations une fois rendues opérationnelles nous permettent de proposer le bon produit, au bon client, au bon moment… ce qui nous donne des taux de transformation dont nos clients sont très contents !

Auteur : Sandra Nouvel, Directrice Marketing Clients chez Loyalty Expert

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>