Jeunes diplômés, développez et gérez votre e réputation sur les réseaux sociaux professionnels

5 profils types, correspondant à une perception et une utilisation précise des réseaux sociaux professionnels par les jeunes diplômés. Quelles bonnes pratiques de développement de sa e-réputation ? Grégoire Peuvion, Business Developper au sein de l agence Brandcasterz

Si la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux généralistes atteignent la maturité dans l’utilisation, il reste encore du chemin à parcourir pour que le grand public appréhende et utilise les réseaux sociaux professionnels de manière optimale. C’est en particulier le cas des étudiants et jeunes diplômés, qui ont souvent du mal à adapter leur présence en fonction des caractéristiques, objectifs et contraintes de chaque réseau.

5 profils types, correspondant à une perception et une utilisation précise des réseaux sociaux professionnels par les jeunes diplômés. Quelles bonnes pratiques de développement de sa e-réputation ? Grégoire Peuvion, Business Developper au sein de l agence Brandcasterz

5 profils types, correspondant à une perception et une utilisation précise des réseaux sociaux professionnels par les jeunes diplômés. Quelles bonnes pratiques de développement de sa e-réputation ?

Ainsi, si 53% des étudiants possèdent un profil LinkedIn ou Viadéo, ils ne sont que 29% à s’y connecter plus d’une fois par mois, et moins de 40% à le faire pour trouver des offres d’emploi. Ces usages sont en décalage avec le positionnement des réseaux sociaux professionnels, qui visent à centraliser les interactions candidat / employeur.

Après quelques recherches, il est aisé de distinguer plusieurs profils types, correspondant à une perception et une utilisation précise des réseaux sociaux professionnels par les jeunes diplômés.

L’absent

Tout droit venu du 20ème siècle, l’absent, comme 47% de ses pairs, ne ressent pas le besoin d’être présent sur ces réseaux. Le CV est sa seule arme de recrutement et le mail son unique moyen de prospection.

Au vu des efforts mis en place par les entreprises pour inclure de plus en plus les réseaux sociaux pros dans les stratégies de recrutement (1 entreprise sur 2 en 2011), l’absence des jeunes diplômés de ces derniers est une erreur qui peut peser lourd dans le démarrage d’une carrière.

Le timide

Le timide est un suiveur. Inscrit sur LinkedIn ou Viadéo sur les conseils d’un ami ou de son école, il compense son incompréhension du réseau social pro par une présence discrète et discontinue. Il est des 57% de jeunes diplômés qui pensent que la place des réseaux sociaux dans le recrutement va croitre à court terme, mais ne comprend pas ou n’ose pas optimiser sa présence et ses actions.

Grégoire Peuvion, Business Developper au sein de l’agence Brandcasterz

Grégoire Peuvion, Business Developper au sein de l’agence Brandcasterz

Cette « stratégie » est d’autant plus dangereuse qu’elle donne lieu la plupart du temps à des profils incomplets ou non actualisés, qui ont impact fort sur la perception des candidats par l’entreprise.

L’attentiste

L’attentiste, s’il a compris l’utilité et le fonctionnement des réseaux sociaux professionnels, s’est fixé les mauvais objectifs. En effet, une fois son profil à jour et les informations sur son parcours complétées… il s’arrête là, en espérant que son stage de 1ère année le différencie des autres candidats. L’attentiste représente 61% des étudiants et jeunes diplômés.

Cette vision un peu courte est regrettable, car si la présence sur ces réseaux est une première étape primordiale, l’interaction et la conversation en sont d’autres tout aussi importantes. Comment en effet croire qu’un parcours embryonnaire, une formation et des expériences plus ou moins génériques, suffiront pour que les entreprises contactent un candidat pour lui proposer le job de ses rêves ?

Le spammeur

A l’inverse du timide et de l’attentiste, le spammeur a saisi l’importance de la conversation sur les réseaux pros, et vise à se mettre au centre de toutes les discussions. Hubs, Groupes, Forums, le nom change selon les réseaux, mais pas la stratégie du spammer qui va délivrer un message générique, centré sur sa recherche d’emploi sur tous les supports de discussions possibles et imaginables. Le spammeur a également la mauvaise habitude d’ajouter tout ce qui bouge à ses réseaux et à demander des recommandations à chaque personne qu’il a croisé quelques secondes.

Souvent jugé comme trop agressifs, ces profils « pied dans la porte » sont profondément anxiogènes pour les recruteurs, qui voient d’ores et déjà les difficultés causées par un collaborateur à l’égo boursoufflé et manquant de finesse dans ses prises de paroles. Ce genre d’utilisateur est encore – fort heureusement – assez peu répandu.

L’efficace

Évitant les erreurs (trop) communes des profils listés ci-dessus, l’efficace manie avec intelligence le curseur présence / conversation. Son profil est complet, constamment mis à jour, et régulièrement enrichi de publications adaptées aux différents espaces de conversation. Il sait que son attractivité professionnelle passe par la mise en avant de réflexions et d’insights de qualité sur le secteur dans lequel il évolue ou souhaite évoluer, autant que par une mise en lumière efficace de ses parcours et expériences.

Bonnes pratiques de développement de sa e-réputation

Pour devenir vous aussi un « efficace » des réseaux sociaux professionnels, et développer votre présence de manière efficace, il suffit de suivre ces quelques préceptes simples :

  • Complétez votre profil, et mettez-le régulièrement à jour
  • N’imaginez pas vous faire chasser sur la base unique de votre profil de jeune diplômé
  • Ciblez les espaces de discussion correspondant à vos recherches, et distinguez les objectifs et usages courants de chacun d’eux
  • Adaptez vos prises de paroles, n’industrialisez pas un message générique
  • Proposez du contenu externe de qualité, qu’il soit ou non produit par vous-même (la mise en avant d’un blog ou autre support éditorial externe est un vrai plus)
  • Profitez de l’horizontalité des réseaux sociaux professionnels pour entrer en contact et interagir avec les recruteurs
  • N’hésitez pas à mettre en contact vos réseaux : si ce job ne correspond pas tout à fait à votre profil, recommandez-le à quelqu’un dont c’est le cas, vous vous exposerez au mieux à un retour d’ascenseur, et au pire à une première identification auprès d’un recruteur
  • Ne soyez pas trop insistants : ne pas avoir de réponse sur une candidature n’est pas une raison valable pour traquer une entreprise ou un recruteur dans tous les recoins du réseau.

Auteur : Grégoire Peuvion, Business Developper au sein de l’agence Brandcasterz

Lire la suite de notre Dossier réseaux sociaux

Guest stars et sujets d’actu

Du CRM au Social CRM

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social...

Email et réseaux sociaux : emailing social

Interrogations et prospective

RH, recrutement, communication interne et réseaux sociaux

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Les réseaux sociaux : véritables tremplins pour l’emploi ? Cindy Bonnefous : notre must read du 4 janvier 2011
Les réseaux sociaux : l’arme ultime des jeunes diplômés ? Pierre Binet
Les réseaux sociaux… ou comment trouver un job sur le net ! Sandra Dubuisson
Quand les entreprises du CAC 40 recrutent sur Twitter. Sara Hami
Trois bons crus 2011, aussi !

Le rapport marques / internautes sur les réseaux sociaux

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...
Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : rapports marques / internautes et livres conseillés quant aux réseaux sociaux

Livres conseillés sur les réseaux sociaux

… Et chroniqués sur Marketing Professionnel

L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>