Réseaux sociaux : savoir s’adapter aux nouveaux comportements des recruteurs

Candidats, adoptez une démarche de valorisation de votre image sur les réseaux sociaux via le Personal branding.

Toutes les études récentes montrent à quel point les professionnels du recrutement utilisent de plus en plus les réseaux sociaux dans le processus de validation d’un candidat.

En 2010, Microsoft a réalisé une étude aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France
concernant l’e-reputation et plus précisément l’impact de l’e-reputation dans la perception des
professionnels des ressources humaines et des recruteurs.

La conclusion de cette étude est évidente: la réputation en ligne est bien un sujet réel dont il faut se préoccuper.

Candidats, adoptez une démarche de valorisation de votre image sur les réseaux sociaux via le Personal branding.

Candidats, valorisez votre image sur les réseaux sociaux via le Personal branding

Du point de vue des recruteurs, les approches sont encore très différentes en fonctions des pays :

  • 70 % des RH américains ont déjà écarté un candidat à cause de sa réputation en ligne
  • 41 % au Royaume-Uni,
  • 16 % en Allemagne,
  • 14 % en France.

Sans surprise, les États-Unis sont les plus avancés dans la prise en compte des critères de réputation en ligne dans les processus d’évaluation des candidats, où 79 % des recruteurs affirment les exploiter.
Toutefois, cette approche encore en retard en Europe ne saurait cacher une tendance croissante de l’utilisation de ces critères par les recruteurs. En effet, ceux-ci confirment que l’e-Réputation sera l’un des critères d’évaluation des candidats à très court terme :

  • 83% aux USA
  • 79% en Allemagne
  • 68% au Royaume-Uni
  • 65% en France

Plus récemment, en 2011, une étude menée par Reppler aux États-Unis apporte des précisions sur les motivations des recruteurs et les éléments recherchés sur les réseaux sociaux dans le but de valider un CV.

Les raisons pour lesquelles un recruteur va refuser un candidat :

  • mensonges sur ses compétences et expériences
  • publication de photos inappropriées
  • publication de commentaires inappropriés
  • remarques négatives sur son précédent employeur
  • lacunes dans sa manière de communiquer
  • usage explicite de drogues ou d’alcool
  • commentaires discriminatoires
  • partage d’informations confidentielles sur son précédent employeur

Les raisons pour lesquelles un recruteur va retenir un candidat :

  • impression positive de la personnalité et de son adéquation avec l’entreprise
  • profil qui confirme les compétences
  • profil montrant la créativité du candidat
  • le candidat a des recommandations positives
  • le candidat montre des compétences dans sa manière de communiquer
Frédéric Foschiani, Consultant Orsys et Fondateur de QSN-DigiTal

Frédéric Foschiani, Consultant Orsys et Fondateur de QSN-DigiTal

Ces différentes études confirment ce que chacun pense des comportements des recruteurs et pourtant très peu se préoccupent de la façon dont ils auraient intérêt à se valoriser sur ces outils de communication. Cela est d’autant plus contradictoire, que ces mêmes candidats adoptent un comportement similaire de recherche d’informations sur les réseaux sociaux au sujet de l’entreprise pour laquelle ils ont l’intention de postuler.

Plus de 88% se renseignent en ligne avant de postuler et plus de la moitié a déjà abandonné l’idée de postuler suite aux informations trouvées (Enquête RegionsJob Nov2010-Jan2011).

Les entreprises commencent d’ailleurs à prendre en compte ce phénomène et admettent que leur e-reputation devient un enjeu majeur dans leur processus de recrutement. C’est le cas de BNP-Paribas avec son réseau social « Backstage », qui vise à engager le dialogue avec de potentiels candidats afin de valoriser sa marque-employeur.

Si les entreprises se préoccupent de leur e-reputation vis à vis des candidats et si elles recherchent des informations à leur sujet sur les réseaux sociaux, les candidats n’ont pas encore pris la pleine mesure de l’impact de leur propre e-reputation dans un processus de recrutement.

Qu’il s’agisse d’étudiants, de chômeurs ou de salariés en activité, chacun a donc tout intérêt à anticiper la gestion de son e-reputation et à se positionner sur les medias utilisés par les recruteurs. 90% des recruteurs chassent des profils de cadres sur les réseaux sociaux (Enquête RegionsJob Nov2010-Jan2011) et pourtant très peu savent utiliser le potentiel d’exposition et de visibilité des réseaux sociaux.

Adopter une démarche de valorisation de son image sur les réseaux sociaux : le Personal branding

Savoir utiliser le potentiel des réseaux sociaux, se rendre visible, constituer son réseau et l’entretenir.

Savoir gérer son image et sa marque personnelle ne consiste pas seulement à se créer plusieurs profils sociaux reprenant simplement le contenu du traditionnel CV. Et pourtant, c’est l’erreur la plus répandue.

Dans le cadre de cours de Personal branding auprès d’étudiants d’école de commerce, il est toujours surprenant de constater à quel point les fonctionnalités des plateformes sociales et les usages comportementaux sur les réseaux professionnels leurs sont inconnus.

Qu’il s’agisse d’un profil sur un réseau social professionnel ou d’un CV en ligne, leur présentation restera identique, tant sur la forme que sur le fond. Le principe des 90-9-1 est ici parfaitement respecté : 90% (Passifs) se contentent de créer un profil qui dans la plupart des cas n’est qu’un copié-collé de leur CV, 9% (Participatifs) actionneront quelques leviers leur permettant de se rendre visible, 1% (Créatifs) sauront utiliser les fonctionnalités sociales de ces réseaux pour se valoriser et se différencier.

Si l’on se crée un profil sur un réseau social professionnel c’est que l’on s’est définit un objectif, qui consiste à priori à se rendre visible et se démarquer de la concurrence. Il va donc falloir valoriser sa marque-personnelle comme on fait la publicité d’un produit. Après tout, qu’est-ce qui incite une personne à entrer dans une boutique si ce n’est l’image qu’elle communique d’elle-même et sa devanture. Il s’agit bien d’une démarche de prospection pour le compte de sa marque personnelle. Pour cela il convient d’ identifier sa cible (recruteurs, pairs, professionnels), d’utiliser les mêmes outils qu’elle et y gérer sa promotion.

Passer d’un comportement passif à un comportement participatif pour accroître sa visibilité

Règle des 90 9 1

La règle des 90 9 1 s'applique aussi en recrutement !

Sans être chronophages, quelques actions simples permettent de se distinguer du plus grand nombre pour se rendre visible :

  • éviter la confusion entre profils personnels et professionnels. Délimiter son périmètre personnel sur les réseaux sociaux est un impératif qui passera par exemple par la parfaite maîtrise de ses paramètres de confidentialités, notamment sur Facebook. S’inscrire dans des groupes Facebook reste public et parfaitement référencé sur internet. Des groupes au nom trop évocateur ou « exotiques » représenteront donc un risque pour son image malgré tous les efforts que l’on peut déployer par ailleurs,
  • travailler son « elevator pitch » et ne pas se présenter par le biais d’une lettre de motivation standard. Cela suppose d’avoir réfléchit à se qui fait ses qualités, sa valeur ajoutée et l’image que l’on souhaite donner de soi. Cette réflexion est indispensable à une démarche de Personal branding.
  • anticiper la constitution de son réseau, autrement dit, ne pas attendre d’en avoir besoin pour chercher à entrer en contact avec certaines personnes. Se constituer un réseau de qualité est une entreprise qui s’entretient sur le long terme.
  • ne pas limiter son réseau à son cercle de connaissances mais au contraire, chercher à entrer en contact avec des professionnels pouvant, à terme, représenter un intérêt. Il ne s’agit pas de se lancer dans une course effrénée au nombre de contacts mais de privilégier des mises en relation de qualité.
  • savoir proposer une mise en relation ‘intelligente’ pour que son interlocuteur soit incité à y répondre favorablement. Pour cela, il convient de personnaliser son message et ne pas se contenter du message par défaut proposé par la plateforme sociale. Ce message de sollicitation doit montrer l’intérêt réciproque que chacun pourra espérer de cette mise en relation. Une fois la demande acceptée, il faut alors lancer la discussion voire même ne pas se limiter à des échanges par écrans interposés en proposant de se rencontrer. Combien le font ? C’est là ce qui fera toute la différence et le type de relation en sera évidement renforcé.
  • utiliser les fonctionnalités proposées par ces réseaux professionnels permettant de valoriser le contenu de son profil en intégrant des documents, des images, des photos, de la vidéo, des flux provenant d’autres profils (blog, Twitter,…). Les plateformes de CV en ligne permettent également personnaliser l’ergonomie et le design de son profil. Il faut donc penser à ce que l’on veut mettre en avant qui permettra de se distinguer. Il ne s’agit pas bien sûr d’une recherche d’originalité mais de mettre en valeur les spécificités de sa personnalité qui feront la force de cette image numérique qui nous sert de vitrine.
  • s’inscrire dans des groupes de discussion au sein de ces réseaux avec la volonté d’y participer (règle des 1-9-90!).

Être créatif dans la construction et la diffusion de son image sur les réseaux sociaux pour passer de la visibilité à la reconnaissance

Une image ne se construit pas à court terme. Être reconnu est a fortiori une entreprise à laquelle il faut savoir y consacrer le temps nécessaire en utilisant les outils qui faciliteront la diffusion de son image…et son référencement sur internet ! Toutes ces actions n’auront l’impact escompté qu’à la condition que les contenus créés et diffusés apportent une réelle valeur ajoutée à son audience et donc crédibilisent son intention.

Il n’y a quasiment aucune limite aux actions possibles dans une démarche de Personal branding.

  • créer son propre groupe de discussion au sein d’un réseau social professionnel permet de se positionner comme un animateur, un leader,
  • créer et animer un blog est une étape encore plus importante pouvant permettant d’acquérir une crédibilité. Toutefois, gérer un blog est une démarche qui ne se décide qu’après une véritable réflexion et une vision stratégique pour ensuite l’entretenir sur le long terme. 5% des utilisateurs de blog professionnel ont été recrutés par ce biais (Enquête RegionsJob Nov2010-Jan2011),
  • se créer une page Facebook sur un thème professionnel,
  • être actif sur Twitter et l’utiliser à bon escient comme outil de veille professionnelle,
  • exploiter les fonctionnalités d’optimisation de son référencement que permettent les réseaux sociaux professionnels et autres plateformes de CV en ligne,
  • utiliser les outils web de curation (ex : Pearltrees, Scoop.it) et d’agrégation de flux (ex : Netvibes, Delicious) afin de centraliser et partager ce qui peut se dire sur certaines thématiques professionnelles,
  • recourir aux plateformes de partage de contenus de photos (ex : Flickr), videos (ex:YouTube), de présentations (ex : Slideshare), etc.

Toutes ces actions sur les réseaux sociaux visant à gérer son image vis à vis de ses pairs et des professionnels du recrutement seront d’autant plus crédibles et significatives si elles font l’objet de passerelles avec la vie « réelle ». Participer à des événements professionnels ou même contribuer à leur organisation…et bien sûr en faire l’écho sur les réseaux sociaux !

Auteur : Frédéric Foschiani, Consultant Orsys et Fondateur de QSN-DigiTal, spécialiste eReputation et stratégie social media

Lire la suite de notre Dossier réseaux sociaux

Guest stars et sujets d’actu

Du CRM au Social CRM

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social...

Email et réseaux sociaux : emailing social

Interrogations et prospective

RH, recrutement, communication interne et réseaux sociaux

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...

Les réseaux sociaux : véritables tremplins pour l’emploi ? Cindy Bonnefous : notre must read du 4 janvier 2011
Les réseaux sociaux : l’arme ultime des jeunes diplômés ? Pierre Binet
Les réseaux sociaux… ou comment trouver un job sur le net ! Sandra Dubuisson
Quand les entreprises du CAC 40 recrutent sur Twitter. Sara Hami
Trois bons crus 2011, aussi !

Le rapport marques / internautes sur les réseaux sociaux

Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : social media, social CRM, SCRM, emailing social, rapports internautes / marques, RH, recrutement et réseaux sociaux, prospective et réseaux sociaux...
Dossier réseaux sociaux sur Marketing Professionnel : rapports marques / internautes et livres conseillés quant aux réseaux sociaux

Livres conseillés sur les réseaux sociaux

… Et chroniqués sur Marketing Professionnel

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


1 commentaire

  1. avatar

    Bernard Martinez

    6 février 2012 at 11:23

    Bonjour,

    Le recrutement par les réseaux sociaux n’est pas encore très important encore en France et même en Europe.
    Pourtant je pense qu’il est urgent de se positionner sur les réseaux sociaux et de créer sa visibilité sur le net compte tenu des tendances et de l’évolution des entreprises ( même de l’âge des recruteurs…).
    J’ai créé un blog sur l’Emploi 2.0 pour vous aider à devenir Acteur de votre vie professionnelle. Cela peut venir compléter cet excellent article sur le sujet.

    Cordialement,
    Bernard,

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>