E-mailing social : une stratégie au service de l’e-mail marketing [1/2]

78% des internautes français seraient aujourd hui socionautes

78% des internautes français seraient aujourd’hui socionautes* : un nouveau public à conquérir et un nouveau canal à intégrer dans sa stratégie webmarketing. Nous nous sommes penchés sur le couplage de l’e-mail maketing et des réseaux sociaux, donnant lieu à un livre blanc. Zoom sur les opportunités à saisir (1ère partie).

Promouvoir son programme e-mail sur les réseaux sociaux

78% des internautes français seraient aujourd hui socionautes

Proposition de partage d’information sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen d’attirer de nouveaux contacts opt-in. Publier régulièrement un lien vers le formulaire d’inscription au programme e-mail, afficher en exemple des newsletters performantes ou encore intégrer directement un formulaire d’inscription sur sa page Facebook ; voici des moyens simples et efficaces pour valoriser ses campagnes e-mails et ainsi générer de nouveaux inscrits tout en augmentant sa notoriété (approuvé par 35% des professionnels ayant déjà initié une stratégie d’e-mailing social **).

Intégrer des fonctionnalités sociales aux messages e-mails

L’intégration de boutons permettant le partage du contenu des campagnes e-mails sur les réseaux sociaux compte parmi les actions de couplage les plus développées à l’heure actuelle. Cela permet en effet de faire du « bruit » sur un sujet mais également de générer du clic dans le message et ainsi de pousser ses contacts à l’action. A noter que les contenus les plus viraux sont ludiques (63%), promotionnels (54%) et informatifs (53%) ***. Bien entendu, une entreprise ne choisira pas les réseaux sociaux à intégrer au hasard mais elle insérera dans ses messages e-mails ceux privilégiés par ses contacts.

Transformer ses abonnés socionautes en ambassadeurs

Seulement 11% des socionautes produisent 80% des contenus influents ! **** Il est donc nécessaire d’identifier les cliqueurs-socionautes actifs. C’est-à-dire ceux qui partagent du contenu issu des messages e-mails, publient leurs opinions et interagissent avec l’entreprise ou la marque via les réseaux sociaux. Le but de cette recherche est avant tout de transformer les socionautes les plus influents en ambassadeurs.

Jean-Paul Lieux, Directeur associé, Dolist

Jean-Paul Lieux, Directeur associé, Dolist

Il faut ensuite les valoriser et mener auprès d’eux des actions dédiées : envoi d’information en avant-première, implication dans le développement d’un nouveau produit, solliciter leur avis sur un projet, etc.

Créer l’attente et évaluer la satisfaction du programme e-mail

Le « teasing » est une technique marketing facile à mettre en œuvre qui permet de créer un peu de suspense et, dans ce cadre, d’éveiller la curiosité des contacts socionautes. Pour cela, il faut susciter leur intérêt sur les réseaux sociaux en avançant l’envoi dans quelques jours de la campagne e-mail et en dévoilant une thématique abordée dans son contenu par exemple. 2 jours plus tard, lorsque les abonnés socionautes recevront la fameuse campagne e-mail, ils auront davantage envie de l’ouvrir et d’interagir.

Afin de découvrir en temps réel les attentes de ses contacts socionautes, il est également très simple de leur demander leurs avis sur son programme e-mail (positifs ou négatifs) via les réseaux sociaux. Pour ensuite adapter au mieux ses communications en fonction de leurs attentes.

Mesurer les performances du couplage « e-mail marketing & réseaux sociaux »

75% des marketeurs avouent ne pas suivre les performances de leurs actions menées sur les réseaux sociaux *****. Or le suivi, la mesure et l’analyse des performances sont indispensables et facilement réalisables avec un peu d’organisation, un tableau de bord personnalisé et quelques outils de tracking et de monitoring.
Taux de clic et viralité du contenu des campagnes d’e-mailing social, nombres d’acquisition et de rétention de contacts, visites générées via les réseaux sociaux, pourcentages de socionautes et d’ambassadeurs, etc. L’analyse de ces indicateurs couplée aux performances des réseaux sociaux est essentielle pour mesurer l’impact de sa stratégie et optimiser ses actions futures.

Mais l’e-mailing social, c’est aussi une stratégie au service des réseaux sociaux. A découvrir prochainement dans la 2ème partie.

Auteur : Jean-Paul Lieux, Directeur associé, Dolist

Source : Livre blanc Dolist « L’e-mail marketing & les réseaux sociaux »

Lire la deuxième partie de l’article E-mailing social : une stratégie au service de l’e-mail marketing

* IFOP 2010
** Marketing Sherpa 2010
*** Chadwick Martin Bailey / iModerate Research Technologies 2010
**** Etude Européenne Forrester 2010
***** BtoB magazine 2011

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>