Editeurs Mobiles, l’affiliation mobile maximise vos revenus !

Le métier de l'affiliation mobile est de proposer à des annonceurs, des plans média ciblés sur des plateformes mobiles qu'ils s'agisse d'applications ou de sites internet mobiles. Pourtant nombreux sont encore les supports mobiles qui ne sont pas ouverts à la publicité et la question de leur monétisation est économiquement cruciale pour leurs éditeurs.

Le métier de l’affiliation mobile est de proposer à des annonceurs, des plans média ciblés sur des plateformes mobiles qu’ils s’agisse d’applications ou de sites internet mobiles. Pourtant nombreux sont encore les supports mobiles qui ne sont pas ouverts à la publicité et la question de leur monétisation est économiquement cruciale pour leurs éditeurs.

Le métier de l'affiliation mobile est de proposer à des annonceurs, des plans média ciblés sur des plateformes mobiles qu'ils s'agisse d'applications ou de sites internet mobiles. Pourtant nombreux sont encore les supports mobiles qui ne sont pas ouverts à la publicité et la question de leur monétisation est économiquement cruciale pour leurs éditeurs.

L'affiliation, source de revenus pour les éditeurs mobiles

CPM ouCPC sur mobile ?

Outre le modèle payant, seuls certains supports peuvent aujourd’hui se permettre de monétiser leur inventaire au CPM ou au forfait, mais que reste-t-il pour les dizaines de milliers d’autres éditeurs ne pouvant accéder à ce mode de rémunération ?

Mais qu’entend-on par CPM ? On oppose généralement le CPC (au coût par clic) au CPM (au coût par mille) qui veut que l’annonceur paie le nombre de fois où le lien sera affiché, qu’il soit cliqué ou non. Avec le CPM, on achète de la visibilité, de la notoriété, alors qu’avec le CPC, on paie pour que le mobinaute entre dans « la boutique ».

Il existe certes des réseaux publicitaires rémunérant au CPC, mais dans une optique d’optimisation et de maximisation de son eCPM, l’éditeur ne possède alors qu’une très faible marge de manœuvre.

L’affiliation se développe sur le téléphone mobile

Vient alors un modèle de rémunération bien connu du web, l’affiliation. Le CPA, le collectif des plateformes d’affiliation, a publié le 25 janvier dernier, les données du marché pour 2011 et constate l’arrivée du mobile qui devrait selon lui, percer nettement en 2012, de par ses formats et la complémentarité web/mobile.

L’affiliation mobile est aujourd’hui une réalité que beaucoup d’éditeurs n’ont pas encore prise en compte dans leur modèle économique. La technologie est là, les plateformes existent, les programmes tournent, et un vrai potentiel client se manifeste. Certaines campagnes mobiles, comme les propositions d’essais de véhicules lancées par les constructeurs, sont extrêmement performantes parce qu’elles opèrent un ciblage beaucoup plus segmenté et affiné que sur le Web.

En outre, les perspectives de croissance en France ou ailleurs nous incitent à penser que le ROI sur mobile pourrait rapidement atteindre une valeur significative, et que de fait, la redistribution des revenus bénéficierait à toutes les parties prenantes, éditeurs compris.

François Cusset, Publishing Director, Mister Bell

François Cusset, Publishing Director, Mister Bell

La communication sur mobile, efficace

Nous savons aujourd’hui que 51% des mobinautes trouvent que la publicité sur mobile donne envie d’acheter (source baromobile OMG SFR Régie). Ebay, de son coté, projette de faire 40% de ses ventes via mobile et va proposer très prochainement une programme d’affiliation via l’applicatif.

Alors que la France compte plus de 16 millions de mobinautes, près de 12 millions ont déjà acheté sur le mobile dont pour près de la moitié des biens et services hors contenus numériques comme de l’électronique, des vêtements, du voyage ou de la billetterie spectacle (source InMobi nov 2011)

Côté cybermarchands, les réceptacles et dispositifs mobile se développent afin d’assurer aux utilisateurs une expérience d’achat optimisée qui se retrouve elle-même boostée par des solutions de paiement de plus en plus simple et adaptés au support. A titre indicatif, Paypal réalise 10 millions $ par jour via le M paiement (Source EBG).

Cette réalité de marché nous réconforte quant au modèle de l’affiliation mobile.

Mon expérience en tant qu’éditeur me montre ainsi que je peux atteindre un eCPM 10 fois plus performant qu’un réseau publicitaire au CPC en poussant des programmes d’affiliation mobile adaptés à mon support, l’affinitaire étant un gage d’optimisation.

Quand on sait que certaines études prévoient que d’ici août 2012, 1 français sur 2 possédera un Smartphone, on imagine alors le potentiel que l’affiliation mobile va représenter !

Auteur : François Cusset, Publishing Director, Mister Bell. Membre fondateur de Mister Bell Group.

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>