Optimisez la délivrabilité de vos campagnes e-mailings !

comment optimiser la délivrabilité de vos e-mailings ?

L’e-mail marketing a plus qu’évolué, il s’est transformé en un véritable outil professionnel de communication directe. Aujourd’hui, il ne suffit plus de cliquer sur le bouton « envoi » pour que les messages aboutissent en boîte de réception. L’e-mail marketing nécessite une expertise pointue pour assurer de bonnes conditions de réception. Les fournisseurs d’accès Internet jouent un rôle indispensable : maintenir une protection anti-spam efficace afin de satisfaire leurs utilisateurs. Mais dans le même temps, les entreprises utilisant l’e-mail marketing ont un objectif : délivrer leurs messages dans les boîtes de réception de leurs destinataires. Alors, comment optimiser la délivrabilité de vos e-mailings ?

Qu’est-ce que la délivrabilité ?

La délivrabilité est la capacité à faire parvenir à ses destinataires des campagnes e-mailing en boîtes de réception.

A l’origine, la délivrabilité consistait à s’assurer que les messages soient bien « acceptés » par les fournisseurs de messagerie. Aujourd’hui, et face à l’augmentation du spam, les fournisseurs ont renforcé leur politique de filtrage anti-spam et ont ajouté de nouvelles règles de « bonne conduite ». Les entreprises doivent désormais mettre en œuvre de bonnes pratiques et utiliser des infrastructures professionnelles pour assurer une bonne délivrabilité de leurs messages.

1ère étape : gérer sa base de contacts

La méthode de collecte des adresses mails est déterminante pour la délivrabilité. Choisissez plutôt de collecter des adresses en opt-in : le destinataire a donné son accord explicite pour recevoir des offres commerciales ou des informations. Vous êtes dans l’obligation d’utiliser cette méthode pour envoyer un e-mailing à un particulier. N’oubliez pas de mettre en place des contrôles de saisie afin de vérifier la présence de @ et d’un point dans l’adresse, pour ne pas cumuler de fausses adresses.

Une autre méthode de collecte pourrait nuire à la délivrabilité de votre message : vous pourriez récupérer des adresses appelées spamtraps, créées par les fournisseurs de messagerie dans le but d’attirer les spams. Ces adresses n’ayant jamais été inscrites à des listes d’envoi, tous les messages reçus sont par conséquent des messages indésirables.

2ème étape : utiliser une structure de routage professionnelle

Les fournisseurs de messagerie analysent la réputation des serveurs utilisés pour tous les envois vers leurs services et attribuent un score à chacun de ces serveurs identifiés grâce à leurs adresses IP.

Mathieu Tarnus, Directeur Général de Sarbacane Software

Mathieu Tarnus, Directeur Général de Sarbacane Software

Il est donc important d’utiliser un service de routage professionnel disposant de serveurs d’envois de bonne réputation. Les routeurs reconnus entretiennent habituellement des relations d’échange avec les fournisseurs de messagerie qui les identifient comme légitimes.

3ème étape : écrire le message

La personnalisation des e-mails est un atout majeur pour une bonne délivrabilité. Plus vos envois sont individualisés, plus ils correspondent aux attentes de vos destinataires. En ajoutant, par exemple, le nom et/ou prénom du destinataire, vous êtes davantage dans le dialogue que dans la communication de masse.

Aussi, il est important de bien choisir l’objet pour obtenir de bonnes performances marketing, mais également pour la délivrabilité. Les filtres anti-spams sont sensibles au contenu des objets et ne pardonnent aucune erreur.

Quelques exemples :

  • ne jamais envoyer de campagne avec un objet vide
  • ne pas employer de majuscules sur des mots entiers
  • ne pas abuser de la ponctuation
  • éviter les caractères spéciaux…

La meilleure façon de s’assurer que l’objet ne posera pas de problèmes de réception est de le tester sur les principaux logiciels de messagerie et webmails.

4ème étape : concevoir l’e-mailing

Les boîtes de réception n’affichent plus automatiquement les images contenues dans l’e-mailing. Il faut donc mixer entre le texte brut et les images. Optez pour un ratio de 60% d’images et 40% de texte brut, ce rapport a le mérite d’améliorer la compréhension et d’augmenter la délivrabilité du message.

Quand vous créez des e-mailings, pensez à les tester sans ouvrir les images. Si vous ne comprenez pas le message, modifiez-le.

Livre Blanc Sarbacane : comment optimiser la délivrabilité des emails

Livre Blanc Sarbacane : "Optimiser la délivrabilité de vos e-mailings ?"

E-mail rendering

L’une des difficultés de l’e-mail marketing est de parvenir à rendre ses e-mailings lisibles correctement sur la multitude de clients de messagerie. Les solutions e-mailing vous proposent de tester le rendu de vos e-mailings sur les principaux terminaux de messagerie, qu’il s’agisse de webmails ou de logiciels de messagerie.

La délivrabilité intervient à différentes étapes de la création d’une campagne d’e-mail marketing. Elle est devenue l’enjeu numéro 1 pour tous les professionnels désireux de communiquer via le canal de l’e-mail. Ainsi, les différents éléments doivent être maîtrisés par le fournisseur de solution d’e-mailing, mais aussi par l’expéditeur dans le travail de ses campagnes et de ses données.

Alors, n’hésitez pas à tester votre campagne avant l’envoi.

Auteur : Mathieu Tarnus, Directeur Général de Sarbacane Software

Pour en savoir plus :

  • Téléchargez gratuitement le livre blanc de Sarbacane sur la délivrabilité
  • Lisez tous nos articles sur la problématique de la délivrabilité des emails

Découvrez notre dossier email marketing

Pratiques et astuces pour développer l’efficacité de l’email marketing

L’email marketing à la recherche de l’efficacité

Emailing, crosscanal et réseaux sociaux

Précédents dossiers en rapport avec le sujet

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


4 commentaires

  1. avatar

    Hubert

    9 mai 2011 at 11:07

    Merci pour cet article pertinent.
    Pour plusieurs de nos clients, nous utilisons Mailjet, un site qui permet de maximaliser sa délivrabilité justement. Je le recommande car je suis maintenant certain que les mails arrivent bien dans la inbox des destinataires :-)

  2. avatar

    Bob le bricoleur

    9 mai 2011 at 15:40

    Maximiser? Mailjet est tout neuf. Dès qu’il sera connu et pourri par les bourrins de l’emailing et le petit commerçant spammeur, on verra si l’offre gratuit tient toujours la route :D

  3. avatar

    Jérôme

    10 mai 2011 at 7:31

    article intéressant. Concernant la collecte des emails des particuliers, mis à part le cadre légal. Il me paraît préférable que l’utilisateur ait donné son accord auparavant. Les gens ne supportent plus d’être constamment interrompus sans avoir donné leur accord. C’est d’ailleurs ce qu’explique Seth Godin dans son bouquin permission marketing.

  4. avatar

    Marc

    9 janvier 2013 at 11:36

    Bonjour, Je suis d’accord avec vous sur le fait que le contenu du message est primordial et qu’il n’est pas recommandé d’envoyer un email avec un objet vide car c’est la première chose que voit la personne qui réceptionne le mail. A ce sujet je vous conseile un article ( lien : http://bit.ly/Sg0KQ0 ) complémentaire au votre qui traite des éléments de la délivrabilité les plus conséquents.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>