Les Smart Grids mettent de l’intelligence dans les réseaux électriques

Les Smart Grids arrivent en France

« Le Smart Grid est vraiment le dernier chaînon manquant pour électrifier complètement notre société. Nous vivons dans une société qui est électrifiée à 75 %. Les Smart Grids apporteront les 25% restants. Si le concept est omniprésent en ce moment, c’est parce qu’il dépasse le simple compteur intelligent », Andres Carvallo, Austin Energy.

Lorsqu’on évoque le réseau électrique français, les premiers mots qui viennent à l’esprit, le plus souvent, sont « factures », « coupures » ou encore « vétusté ». Soit autant de termes qui ne reflètent pas vraiment la technologie d’aujourd’hui. C’est alors que le terme « Smart Grids » prend tout son sens. Encore méconnu du grand public, il représente pourtant l’évolution majeure que va connaître le secteur de l’électricité ces cinq prochaines années.

Les Smart Grids sont des réseaux intelligents

Que se cache-t-il derrière ce terme d’apparence complexe ? Les Smart Grids sont, en réalité, des « réseaux électriques intelligents ». Dans les faits, il s’agit d’adapter le réseau aux problématiques actuelles et de le rendre plus performant, de passer d’une stratégie autrefois divergente à une convergence des acteurs et infrastructures du secteur en l’alliant aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). La production et la distribution d’électricité en France ont évolué de manière significative, rendant les structures actuelles inadaptées. En effet, elles ne dépendent plus uniquement des centrales thermiques, nucléaires et hydrauliques puisque les technologies éoliennes et photovoltaïques sont en pleine expansion, d’autant que la France s’est engagée à intégrer au moins 23 % d’énergies renouvelables dans sa consommation énergétique finale brute en 2020 (contre 12,2 % en 2008). En outre, la production ne dépend plus uniquement d’EDF depuis l’ouverture à la concurrence, ce qui requiert d’assimiler tous ces nouveaux acteurs (grands groupes mais également particuliers) au réseau existant.

S’adapter aux nouveaux usages

Dans le même temps, la consommation d’électricité ne cesse d’augmenter avec l’apparition de nouveaux usages. « Réseau de Transport d’Electricité prévoit une augmentation de la consommation d’électricité entre 0,8 et 0,9 % par an en moyenne d’ici à 2025 », indique Raymond Durand, député du Rhône. Les nouvelles préoccupations environnementales entraînent l’apparition de nouveaux comportements. Les pompes à chaleur se multiplient, les véhicules électriques rechargeables préparent leur entrée sur le marché et ce sont ces nouvelles sources de consommation qu’il est primordial de prendre en compte. Equilibrer et maîtriser en temps réel la production à la consommation constitue l’enjeu majeur des Smart Grids comme, l’a décrit Deloitte, cabinet d’audit et de services professionnels: « un réseau électrique doublé d’une technologie numérique permettant de réduire et d’aplanir la demande et d’intégrer plus efficacement la fourniture en base comme l’intermittence des renouvelables ». Mais, concrètement, comment les Smart Grids vont-ils se matérialiser ? La première brique de cette mise en place de grande envergure repose sur les « Smart Meters ». Il s’agit de compteurs électriques intelligents et communicants qui vont remplacer les traditionnels compteurs inventés il y a plus d’un siècle. La plupart des pays européens ont déjà mis en place des tests, mais la France ne s’est lancée dans l’aventure de façon opérationnelle que depuis mars 2010.

Linky, le compteur intelligent

Pour ce qui est du réseau électrique français, la mise en place des Smart Grids et surtout le déploiement des nouveaux compteurs est assuré par ERDF, le distributeur historique. Depuis mars 2010, 300 000 compteurs ont été installés chez des clients de Lyon et autour de Tours pour un retour d’expérience prévu début 2011. Outre son esthétisme retravaillé, ce petit compteur apporte de nombreux avantages à ses utilisateurs avec pour but la réduction des consommations électriques par une gestion active de la demande. L’accès aux données personnelles est immédiat pour une optimisation de la consommation et l’adaptation à la meilleure offre, les index de consommation sont à disposition des fournisseurs en temps réel, rendant ainsi les interventions plus rapides et sans dérangement. Des études réalisées dans plusieurs pays montrent d’ailleurs que les usagers équipés pourraient réduire leur consommation d’électricité de 5 à 15 %, voire 20 %. Cependant, un gros travail de recherche est en cours concernant la confidentialité des données et la protection du système face aux pirates car les Smart Grids vont augmenter le volume d’informations personnelles disponibles. La mise en place de contrats juridiques entre le fournisseur et le client constitue ainsi un point clé du déploiement des nouveaux compteurs.

Éduquer les usagers

Selon Richard Walker, Président de Control4 Energy Systems, « il est très choquant de voir à quel point l’éducation des consommateurs sur les technologies liées aux compteurs intelligents a été négligée. La plupart des consommateurs ne comprennent même pas pourquoi ils devraient prêter attention à tout ceci ». Ce retour d’expérience américain n’est pas à prendre à la légère. Eduquer les utilisateurs et les sensibiliser à l’importance de ces nouveaux outils constitue un enjeu majeur dans la réussite des Smart Grids. ERDF a d’ores et déjà prévu des brochures explicatives à destination des consommateurs équipés, mais les tests sont encore trop récents pour en tirer des enseignements. Par ailleurs, le groupe américain General Electric mène actuellement une campagne de sensibilisation aux Smart Grids auprès du grand public. Une vidéo pédagogique explique de manière très concrète les atouts des Smart Grids au quotidien et un site internet très interactif accompagne cette vidéo.

Verrons-nous bientôt ce genre de sensibilisation sur nos écrans lorsque la vague de déploiement des compteurs Linky sera réellement lancée ? Rendez-vous en 2011 !

Auteur : Hélène Blanquet

Dossier Marketing-Professionnel.fr sur l’énergie et les transports

Intelligence, énergie et transports

Le secteur de l’énergie et des transports repose sur de nouveaux comportements

Les produits innovants en matière d’énergie et de transports

A lire aussi sur Marketing-Professionnel.fr



Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>