La green music : quand la société passe au vert, la musique aussi !

La green music : quand la société passe au vert, la musique aussi !

Les Français sont devenus des partisans du développement durable… La preuve en chiffres : 16,2%, 8,3 millions et 69%. Trois chiffres qui montrent que les préoccupations des Français sont en train de changer totalement et sans doute irrémédiablement.

La société passe au vert…

Le premier chiffre, c’est le pourcentage des Français qui ont voté pour la liste Europe Écologie et son porte-parole, Daniel Cohn-Bendit. Le deuxième est le nombre des téléspectateurs (soit 33% des parts de marché) qui ont suivi, sur France 2, le documentaire « Home » de Yann Arthus-Bertrand. Et le dernier, c’est le pourcentage des entreprises qui considèrent que la crise va les conduire « à renforcer leurs actions de développement durable »*. Autre fait nouveau, les français jugent les entreprises sur leur respect des règles de l’environnement, afin de consommer intelligemment. En conséquence, l’écologie investit chaque jour un peu plus l’univers de la publicité.

Aurélien Sooukian, Directeur de création de l agence By Music

Aurélien Sooukian, Directeur de création de l'agence By Music : "La "green music' est à l'ordre du jour dans la pub"

Le marché réclame aujourd’hui des produits éthiques, c’est un mouvement qui fait vendre, et qui peut à lui seul mobiliser tous les départements d’une entreprise. Parallèlement, le comportement des marques change : elles participent à cette prise de conscience collective.

…et la musique aussi !

Le « Développement durable » – l’un des termes les plus en vogue du moment – investit même la planète musique. Voilà que l’on parle de musique « éthique », de « recyclage sonore », de marketing écolo… En effet le phénomène « sustainability » , qui relève plus de la rétrogradation que du réel progrès, applique à la musique ses règles de simplification et de retour aux origines. Après des mélodies toujours plus travaillées, des arrangements édulcorés, des disques sur-produits, on assiste au retour des musiques minimalistes, dites parfois « organic », plus en harmonie avec Dame Nature.

Il est même surprenant de voir certains gros industriels, célèbres pour les taxes phénoménales sur l’émission de carbone dont ils doivent s’acquitter, reprendre les codes de l’écologie dans leurs musiques de pub. Pour compenser, ils choisissent de dépolluer nos oreilles. Prenons Total avec le titre « Could you do », composé spécialement pour la marque. Une voix de femme pure et sensuelle, posée sur une mélodie douce, valorise l’image de Total. Ça se confirme, la green music est à l’ordre du jour dans la pub !

Air France

Air France

Au hit parade de la pollution, l’aviation commerciale est plutôt bien classée. Elle représente en moyenne 2,5% des émissions mondiales de dioxyde de carbone et n’émet d’ailleurs pas que du CO2. On estime que le transport aérien mondial relâche davantage de gaz à effet de serre que l’ensemble des activités d’un pays comme la France. Pollution de l’air donc, mais aussi pollution sonore pour les habitants des villes d’aéroports. En réaction à ces nuisances, les compagnies aériennes doivent mieux communiquer et choisissent de le faire en musique. A l’instar de Air France et son célèbre spot TV « le passage » avec les Chemical Brothers, une musique calme et apaisante. Suit la compilation « In the air » pour le groupe français, « Club 1 world » pour British Airways, et même les compagnies low-cost se mettent au mix : Transavia sort un disque qui rappelle à ses voyageurs son engagement en faveur du développement durable.

Le pari est à la simplicité et Véolia Environnement l’a bien compris. Son dernier film nous montre que l’on peut relever la somme des défis industriels lors de simples gestes quotidiens : boire de l’eau, prendre une douche, le bus ou encore sortir les poubelles. Pour la musique, il s’agit d’un piano-voix signé Tahiti Boy & The Palmtree Family. Une réussite de synchro TV.

D’ailleurs, Apple excelle dans ses choix musicaux, avec notamment les voix douces et bohème de Yael Naim et de Feist. Mais la marque n’a pas été aussi ponctuelle sur le créneau de l’écologie. Objet de vives polémiques à propos des MacBook qui ne respectaient pas les chartes environnementales, Apple rattrape son retard en proposant une nouvelle famille de Macbook « bio ». Le géant de l’informatique redore ainsi son blason auprès des plus écolos d’entre nous.
Voici le clip vidéo ventant les mérites du « plus écologique des Macbook! » qui fait de Apple une marque « propre » : http://funzz.fr/5496-publicite-apple-macbook-green.html.
La marque de la pomme et son agence TBWA ont choisi le titre « Run » de Broadcast 2000. Le groupe londonien joue un rock acoustique, agréable et pur que l’on doit au multi-instrumentiste Joe Steer. Le titre est téléchargeable sur le Itunes Music Store et permet à Apple d’illustrer les bonnes performances environnementales des nouveaux Macbook.
L’autre géant qui réalise des bonnes performances en la matière est le constructeur pionnier des voitures propres, Toyota. Pour la communication sonore de son dernier spot TV, il a choisi une musique plus que minimaliste, le titre a capella « Love you » de The Free Design, c’est envoûtant… Le scénario du spot est tout aussi basique et efficace : les acteurs ôtent la carrosserie d’un modèle de voiture pour en laisser apparaître un autre, et ainsi de suite, comme une poupée russe.

D’un esprit sain à un corps sain, il n’y a qu’un pas. Mac Donald’s habille son site internet d’un design sonore léger, tellement léger qu’il nous donnerait presque l’illusion qu’on mangera équilibré au fast food. La stratégie est reprise en spot TV : le dernier sandwich de Mac Do, « So grilled » dit moins calorique, défile au ralenti sur un doux fond sonore (« Heaven » de I Monster).

Dans le secteur alimentaire toujours, Rians va plus loin et joue la carte nature pour illustrer son site. Musique relax parsemée de chants de cigales et d’oiseaux, et nous voilà en quelques clics au beau milieu d’un verger provençal. Retour aux sources garanti sur le net, et ce n’est pas fini ! Place au e-commerce, qui se fait une place dans la catégorie écolo, puisque acheter en ligne permet de réduire les émissions de C02**.

Auteur : Aurélien Sooukian, Directeur de création de l’agence By Music

* sondage Ifop La Poste mars 2009.

** une étude présentée par la Fevad et réalisée par Estia et Médiamétrie//NetRatings (avec le concours de Coliposte et Kiala) qui compare l’impact environnemental d’un achat en ligne versus un achat traditionnel en magasin.

Lire le dossier Design sonore sur Marketing-Profesionnel.fr

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>