Engagement et influence

Comment influence et engagement coexistent-ils ? L’engagement entraine t-il l’influence ? L’influence génère t-elle l’engagement ?

Engagement et influence sont deux termes très en vogue dans nos métiers du Marketing et de la Communication, et plus encore dans le métier des PR.

Mais comment coexistent-ils ? L’engagement entraine t-il l’influence ? L’influence génère t-elle l’engagement ?

En Marketing, l’engagement définit la propension d’une marque à interagir avec ses publics, à susciter un intérêt qui se traduit ensuite par un acte : un like, un tweet, un regram, un article, un post, et in fine un achat… Susciter l’engagement suppose, selon moi, deux prérequis : la finesse du ciblage et la qualité/créativité du contenu. Il s’agit donc de revenir aux bases de la communication et à davantage de pragmatisme : un contenu à forte valeur ajoutée adressé à la bonne personne, via le canal le plus adapté, dans le bon timing. La data nous facilite grandement la tâche pour identifier nos cibles, les bons canaux et trouver des insights engageants. Aux créatifs la lourde tâche de trouver la BIG IDEA capable de créer un levier d’engagement suffisamment puissant.

Président de Monet + Associés

Président de Monet + Associés

L’influence définit le processus par lequel une personne fait adopter son point de vue par une autre. Autrefois, les influenceurs étaient assimilés à des prescripteurs : des tiers de confiance crédibles, car experts de sujets auxquels les médias offraient une audience. Aujourd’hui, tout le monde peut donner son point de vue, marquer son intérêt, diffuser une information. Mais peut-on considérer qu’un post, une vidéo ou même un like ou un retweet traduisent l’influence ? Je reste convaincu que les vrais influenceurs, ceux qui bénéficient d’une forte audience parce qu’ils sont de véritables experts, sont peu nombreux. Lorsque l’information émane d’eux, les internautes ne sont au final que des diffuseurs de leurs points de vue.

D’un coté, nous assistons à la multiplication de petites formes d’engagement, indispensables à l’amplification des messages qui constitue la base de l’influence. De l’autre, des cercles d’influence forts, qui génèrent « naturellement» l’engagement de leur communauté.

C’est de la conjonction de ces deux tendances que naissent les campagnes d’engagement, pardon, d’influence réussies ! A nous de déterminer la bonne mécanique en fonction des marchés, des problématiques et des objectifs poursuivis.

Auteur : Julien Monet, Président de Monet + Associés

***

Un article de notre dossier Influence

(c) ill. Shutterstock

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>