Les jeux vidéo générationnels grisent les séniors

Peter Hofstede, directeur du développement des jeux chez SpilGames, éditeur de plate-forme de jeux

52 % des joueurs sociaux français sont désormais des joueuses selon une récente étude. Une évidence est en train de s’imposer : les femmes jouent aujourd’hui plus que jamais auparavant. La diversification du paysage des jeux vidéo en est la cause, à la fois parce que les contenus sont plus accessibles et parce que l’outil informatique est devenu un produit de grande consommation. Si les développeurs ont déjà pris le train en marche, les acteurs du secteur ont encore du chemin à parcourir pour se mettre totalement au diapason. En clair, comment des groupes démographiques distincts perçoivent-ils exactement les jeux et quel effet générationnel leurs différents points de vue produisent-ils ?

Peter Hofstede, directeur du développement des jeux chez SpilGames, éditeur de plate-forme de jeux

Les jeux video générationnels se développent de manière... fulgurante

Noël approche à toute vitesse et lorsque je vois la liste des cadeaux que les enfants ont demandé au Père Noël, je suis frappé de constater à quel point notre société est technologiquement avancée. C’est un fait, nos têtes blondes ont pris l’habitude de demander des objets technologiques à Noël, que ce soit des robots ou des tablettes conçues spécifiquement pour eux. Dans le monde entier, des sourires radieux illumineront à n’en pas douter le matin de Noël, sous l’œil éberlué de papy. Mais cela reflète-t-il vraiment la réalité ?

Les occasions sont nombreuses pour les grands-parents de se trouver confrontés à un monde numérisé qui s’étend désormais de la sphère professionnelle à celle des loisirs. Pour commencer, il est bien plus difficile pour eux de trouver les arguments pour décoller leurs petits-enfants de leur gadget. Ne l’oublions pas : le concept même de console de jeux n’existait pas quand la plupart des grands-mères d’aujourd’hui étaient encore des petites filles. De là à imaginer qu’un jour ces appareils envahiraient les foyers des classes moyennes — et avec la complicité du Père Noël, en plus ! Il y a deux générations de cela, les mamies jouaient à la toupie et au houla-hoop. Elles offraient à leurs petites-filles la nouvelle coqueluche de la fin des années cinquante : Barbie. Motivées par le défi de divertir une jeunesse à la pointe de la technologie et de la maintenir dans le droit chemin, de nombreuses grands-mères ont appris à se servir elles-mêmes des nouveaux appareils. C’est une façon pour elles de rester connectées avec leurs petits chéris. Avec leur pouvoir d’achat et une attitude qui les pousse à profiter de l’instant présent, elles ne resteront pas à la traîne. Quant au marché des internautes seniors, il ne peut que se développer puisqu’à l’horizon 2020, les plus de cinquante ans seront majoritaires en France !

Peter Hofstede, directeur du développement des jeux chez SpilGames, éditeur de plate-forme de jeux

Peter Hofstede, directeur du développement des jeux chez SpilGames

Plus les grands-parents jouent avec les membres de leur famille, ce qu’ils font généralement sur une console ou un ordinateur de bureau, plus la dynamique et les avantages de cette activité leurs sont bénéfiques. Selon une étude, les personnes âgées qui ont l’habitude de jouer peuvent combattre la dépression et trouver un meilleur équilibre grâce à cet entraînement cérébral. Une recherche de l’INSERM a récemment montré que les personnes de 65 et plus jouaient aux jeux vidéo pour rester mentalement au top. De nombreuses résidences pour personnes âgées ont choisi d’acquérir des consoles Wii de Nintendo et ont remplacé les traditionnelles soirées loto par des compétitions de jeux en ligne. C’est génial que ces personnes qui pratiquaient un sport et étaient très actives dans leur jeunesse puissent à présent renouer avec ces sensations à un âge plus avancé, grâce à la réalité virtuelle créée par des titres très spécifiquement adaptés aux consommateurs, comme Wii Sports.

Les jeux ont également permis aux grands-mères de combler le fossé technologique qui s’était creusé dans leur vie. Un jeu offrant une navigation simple, comme un Sudoku virtuel, sera ainsi l’occasion de la première incursion d’une retraitée dans le monde « en ligne », lui permettant d’apprendre le maniement de la souris, du pavé ou de l’écran tactile. Des dames d’un certain âge légèrement plus en avance technologiquement jouent avec frénésie à des jeux occasionnels sur Facebook. Elles adorent les jeux de réflexion comme Words With Friends pour le défi à relever, la stimulation cérébrale et les liens sociaux. Ces expériences technologiques ont vocation à s’étendre à d’autres dispositifs car ces femmes âgées se sentent rassurées au moment d’acheter une liseuse électronique, une tablette ou tout autre appareil de ce type. Mieux encore : elles constituent un moyen pour elles de conserver le contact avec les membres les plus jeunes de la famille. Il n’y a plus longtemps à attendre pour que soient reléguées au passé les cartes adressées par les adolescents à leurs grands-parents en remerciement de leur cadeau de Noël ou d’anniversaire.

C’est évident : l’appel du jeu est en train de transcender les genres et de s’étendre à toutes les générations, et cela ne peut que se poursuivre en 2013. Comme un nombre croissant de femmes de tous âges s’aventurent dans les jeux vidéo et y consacrent toujours plus de temps, ce secteur doit s’adapter. De fait, développeurs et experts en marketing doivent cerner les aspects psychologiques spécifiques des femmes dans leur ensemble, mais pas seulement : ils doivent aussi distinguer les différentes façons dont elles approchent les jeux en fonction de leur catégorie d’âge. C’est en saisissant cette opportunité — qui passe par l’identification et la promotion des avantages proposés aux joueuses de la nouvelle comme de l’ancienne génération — que les acteurs du secteur augmenteront leurs chances de voir grossir les rangs de ces publics convoités. Je suis sûr qu’à Noël, dans de nombreuses familles, on déballera des jeux auxquels chacun aura plaisir à jouer, sans distinction de génération.

Auteur : Peter Hofstede, directeur du développement des jeux chez SpilGames, éditeur de plate-forme de jeux

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>