Les marketeurs sont les nouveaux conteurs - Marketing Professionnel e-magazine

Les marketeurs sont les nouveaux conteurs

Les marketeurs sont des nouveaux conteurs car un bon conteur doit transmettre et éveiller des émotions autour des mots...

Les marketeurs sont des nouveaux conteurs. Il était une fois… un métier magique et ancestral. Un bon conteur doit transmettre et éveiller des émotions autour des mots.

Les contes sont les réservoirs des savoirs ancestraux. Entre le début et la fin du conte, il faut que le spectateur ait été touché dans son imaginaire ou ses sentiments. Le conteur est un homme ou une femme qui se met en scène en racontant des histoires passionnantes et passionnées à destination de tous les publics. Pour le consommateur et les marques, c’est le même principe, l’audience d’une marque doit être réceptif à son histoire et à son langage.

Des valeurs de marques c’est bien, raconter des histoires pour marquer les esprits et tisser du lien, c’est mieux.

Le conteur d’aujourd’hui, fait résonner les valeurs territoriales de la marque, tend avant tout à rechercher dans sa prestation l’universel et à prendre en charge la réalité de son époque.

La décision d’achat se prend d’abord via des émotions ressenties et est ensuite justifiée de manière rationnelle pour se rassurer. Les contenus plus que les sollicitations poussent à la vente.  37% des dirigeants ont acheté un produit ou service suite à la découverte d’un contenu publié sur les réseaux sociaux. Les articles et vidéos sont les supports qui génèrent le plus de vente. Les articles et posts sont les plus efficaces devant les recommandations d’un contact, les vidéos et les publicités.

Dans un environnement où règne la culture du zapping. Le marketeur élargit son champ de conquête via des stratégies de contenu d’influence pour nouer des nouveaux liens de convivialité et entretenir un relationnel avec son consommateur. Chaque réseau social possède sa spécificité et offre des résultats différents en matière d’Influence.

L’influence est partout. Les influenceurs ont la possibilité de modifier les comportements des consommateurs et leur perception d’une marque, d’un produit ou d’un service. Ils sont devenus des leaders d’opinion sur les réseaux sociaux grâce à leur individualité, leur personnalité, et leur capacité à communiquer. Il est autant sollicité par les marques qui le considère comme un levier incontournable pour leurs stratégies de contenu. Le profil, la taille, et l’engagement de sa communauté d’un influenceur peuvent être très bénéfique pour les marques qui font appel à ce dernier.

Marie-Laure Laville, Directrice de LEWIS France

Marie-Laure Laville, Directrice de LEWIS France

Avec l’utilisation toujours plus forte des réseaux sociaux, les marques se transforment et les attentes des consommateurs aussi.

Il est incontestable que chaque support, chaque canal de communication de dialogue et d’interaction nécessite une forme de langage adapté. Le copie-collet ne fonctionne plus ! Les bons contenus reposent sur une vision et la mise en récit.

Une stratégie de langage, un planning stratégique de l’expression doit être programmé par l’équipe marketing. Une charte de langage va permettre de définir les traits de personnalité verbale d’une entreprise ou d’une marque (registre de langage, univers sémantique, incarnation du discours…). Elle peut être prolongée par la création d’une charte éditoriale, outil opérationnel destiné aux collaborateurs de l’entreprise.

Le langage façonne le comportement et chaque mot que la marque utilise va être imprégnée d’une multitude de significations. Le choix des mots va avoir une résonance et une influence sur la réaction des consommateurs. Ils jouent donc un rôle déterminant dans la construction de la marque ainsi que dans son évolution dans le temps. L’abus de certains mots ou expressions peuvent créer des limites, des mauvaises compréhensions, des règles qui finissent par l’emprisonner.

Elle doit en outre proposer un univers, un modèle culturel, qui répond au besoin de des consommateurs et faciliter leur identification à cette marque. A ce titre, la marque a besoin de construire une culture pour renforcer sa dimension aspirationnelle. Les pratiques environnementales plus responsables sont au cœur des préoccupations des consommateurs.

L’objectif ultime d’une politique de contenus et le développement d’une stratégie culturelle. Les contenus sont donc essentiels pour construire un monde de marque dense et faire passer cette culture. Les contenus reflètent l’image et les valeurs de votre marque.

C’est par l’immersion et le ressenti que le consommateur va trouver le sens, intellectuel, affectif ou intuitif qui va lui donner envie d’acheter.

Les bons réflexes du marketeur conteur :

  • Maîtriser les méthodes de narration pour démarrer un récit
  • Oser aller à la rencontre de son audience
  • Construire les éléments de langage
  • Bien choisir ses points de vue narratifs
  • Maîtriser l’art de complexifier un scénario
  • Préciser son message et le rendre cohérent avec l’intrigue
  • Toucher les sens
  • Être initié à l’art de parler en public

Auteure : Marie-Laure Laville, Directrice de LEWIS France

***

(c) Ill. DepositPhotos

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.

Commentez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *