Habitat et bureau : Entrez dans notre salle de bain en toute intimité

Habitat et bureau : Entrez dans notre salle de bain en toute intimité. Les thermes de Caracalla

Les thermes de Caracalla

Une question de rapport à l’eau … et à l’hygiène

Tout au long de l’histoire, nous pouvons voir que la caractéristique essentielle de l’hygiène est l’eau. L’eau est d’abord sacralisée dans l’Église primitive car elle purifie non seulement le corps mais surtout l’âme… Jusqu’au XVe siècle, on voit se développer dans les villes de nombreux centres de bains dus à l’importance que prend l’hygiène dans la vie quotidienne. Mais ce développement des bains va changer « d’utilisation » au fil des temps et ces lieux vont devenir des lieux de débauches ce qui entrainera l’apparition et la propagation de maladies telle que la syphilis. Suite à cela, l’eau commence à susciter la méfiance et c’est le début de l’aire de la crasse.

Cependant sous Louis XVI, des pièces spécifiques, à l’abri des regards sont réservées pour l’hygiène corporelle : les salles de bains sont alors à la mode pour y faire salon, mais ce n’est qu’au XIXe siècle que le bain redevient une pratique hygiénique.
Depuis le XXe siècle, la notion de propreté se situe à la croisée d’un besoin privé et d’une politique publique.

Et aujourd’hui, salle de bain ou pas ?

Selon le site Internet www.la-salle-de-bains.com, il est observé qu’en 1962, 29 % des foyers avaient une douche, alors qu’aujourd’hui 85 % en sont équipés ; les dépenses consacrées à la salle de bain ont progressé de 21 % entre 1996 et 2002 et qu’en 2002, les dépenses en salle de bain (+2,5 %) progressent plus rapidement que la consommation courante (+1,9 %).

La salle de bain est considérée comme une pièce exigüe : selon Yvonne Bernard (Source : La France au logis – Yvonne Bernard), en 1992, 24 % de la population estimaient que leur salle de bain était trop petite et 4 % qu’elle était mal équipée. Il est à noter que dans les appartements, la salle de bain moyenne a une taille variant entre 4 et 9 m² alors que dans les maisons sa taille oscille entre 6 à 20 m² : on passe du simple au double.

Ainsi, le manque d’espace apparaît comme le motif majeur d’insatisfaction. L’absence d’aération et d’éclairage naturel est le second motif d’insatisfaction.

De plus, dans les immeubles de la banlieue parisienne, l’aération mécanique dispense de fenêtres… c’est pourquoi les pièces sont souvent sombres. A contrario, à Paris, on trouve plus souvent un éclairage naturel dans les salles de bain.

Et ce manque d’espace est accentué dans les familles avec des enfants.

Un rôle purement fonctionnel

La salle de bain d’antan affichait une vocation purement hygiéniste et s’apparentait à un cabinet aux dimensions réduites, équipé d’un lavabo et d’une douche : le strict minimum car la priorité était l’accès à l’eau chaude. Quant au mobilier de salle de bain, il est peu présent dans les appartements de grandes villes, en raison du manque d’espace, et les produits sont à vue (et à foison), alors que dans les maisons, l’on retrouve au moins une armoire et une commode. Plus généralement, les produits du quotidien sont à vue alors que les produits hebdomadaires et le change sont rangés.

Les produits utilisés sous la douche font partie des produits quotidiennement utilisés, et nous nous apercevons que les hommes et les femmes utilisent les mêmes produits phares : gel douche, shampooing, savon (Source : Ipsos « Les Français et la douche » Mai 2006).

Le rapport à l’hygiène change… comme nous le montre le schéma ci-dessous, et selon notre rapport à la salle de bain, nous en attendons quelque chose d’assez précis c’est-à-dire des sensations de beauté et de bien-être.

Mapping salle de bain

Mapping salle de bain

Et ainsi la salle de bain devient une pièce majeure de notre maison

Le confort est une notion primordiale dans l’aménagement de son logement. Aujourd’hui, la salle de bain en est l’une des clés de voûte. Nous sommes passés d’un espace fonctionnel à un espace à vivre, un espace intime où l’on se soucie de soi-même.

Les salles de bains, tout comme les cuisines ne sont plus des salles d’aisance, mais bien des pièces de mode, révélant notre propre personnalité.

La salle de bain version an 2000 est un mélange d’équipements modernes, de matériaux chaleureux et d’accessoires « bien-être ».

Ainsi, les Français consacrent-ils en moyenne 1 200 € à l’aménagement de cet espace détente (Source : www.la-salle-de-bains.com)

Aujourd’hui la salle de bain moderne est conçue pour le plaisir et la détente

La salle de bain est devenue une véritable pièce à vivre : on s’y relaxe d’un rendez-vous d’affaires stressant, on s’y débarrasse des tensions urbaines le temps d’un bain aux sels marins, on s’y ressource dans l’intimité d’un rituel beauté hebdomadaire…

De plus on s’aperçoit que l’aménagement et la décoration de cette pièce déclenche de nos jours un véritable engouement.

La tendance actuelle est une salle de bain très épurée. Comme pour la cuisine, les particuliers définissent la salle de bain en trois zones pour les plus chanceux :
- La zone lavabo (ou beauté-bien-être), avec miroir et rangements
- la zone bain, avec une baignoire pour la détente
- La zone dite « tonique », avec une douche.
Et pour les moins chanceux d’entre nous, il y a la zone « toilettes » en plus.

Les équipements prennent le moins de place possible

Salle de bain préfabriquée (c) http://www.dekio.fr/deco/rechercher/Salle+de+bain/gres_3

Salle de bain préfabriquée (c) http://www.dekio.fr/deco/rechercher/Salle+de+bain/gres_3

Selon le site www.la-salle-de-bains.com, pour plus de confort, de plus en plus de particuliers optent pour des lavabos doubles, qui offrent à chacun plus d’espace.

La baignoire est souvent le point central de la pièce et la tendance aujourd’hui est d’installer une baignoire encastrée dans un podium, ou une baignoire en îlot central, au centre de la salle de bain. Les douches, elles aussi se modernisent et la douche aménagée à l’italienne apparait, sans receveur en creux ni porte, ce qui permet un gain d’espace.

Au niveau de la décoration, la salle de bain traditionnelle est en carrelage car peu sensible aux éclaboussures dues à l’eau.

Cependant, certains matériaux font leur apparition dans les salles de bains, comme le bois (sols et meubles), qui font de la salle de bain un lieu de détente et d’évasion…

Et ainsi, baroque, zen, rustique et/ou épurée, la salle de bain devient une pièce à part entière qui est plus moderne, plus classe, et plus chic.

La salle de bain renforce aujourd’hui ses fonctions détente

Salle de bain, salle de bien (c) http://www.douche.fr

Salle de bain, salle de bien (c) http://www.douche.fr

En effet, de plus en plus de Français soucieux de leur forme, y installent un coin gym (7 % des ménages), investissant de préférence dans des appareils peu encombrants, type barre à fixer entre deux portes, vélo d’appartement, espalier, haltères, poids ; ou bien encore dans des appareils de fitness, un sport pratiqué par 22 % des Français de 18 à 64 ans.

Les équipements des clubs de sport et des piscines pénètrent le foyer.

Les douches multi jets notamment semblent faire une véritable percée grand public.

La cabine de douche multifonction avec massage, drainage lymphatique, hammam, etc. devient accessible pour un budget de l’ordre de 2 000 à 3 000 euros… Et pour les grandes salles de bain, les baignoires à remous !

« Il y a 20 ans, on avait identifié 4 ou 5 principaux styles de vie. Aujourd’hui, il y a eu une implosion du système et la création de micro-systèmes à la fois plus sophistiquées et plus précis : les styles romantique, classique, glamour, nostalgique, vintage, funky, naturel, fun… », remarque Marc Newson designer d’Ideal Standard.

Aujourd’hui la thalassothérapie entre dans la maison par la salle de bain

On voit se développer de nombreuses innovations pour un consommateur à la recherche de bien-être.
Au centre de la toilette, le sanitaire de salle de bain est aujourd’hui le support de nombreuses innovations : l’hydromassage, tout d’abord, apporte bien-être et détente en équipant cabine et colonnes de douches ou baignoires. On n’hésitera pas à rendre l’expérience totalement polysensorielle avec des cabines équipées d’une radio ou d’un lecteur mp3, de générateur de vapeur pour effet hammam, de lumières colorées pour une cure de chroma thérapie, et de diffuseur d’huiles essentielles, pour que le nez aussi soit charmé.

La salle de bain devient aussi plus numérique

Selon l’étude « Synovate pour Ideal Standard », pour toujours plus de confort et de détente, 80 % des consommateurs utilisent au moins un appareil électronique dans leur salle de bain, et 60 % déclarent qu’ils passeraient plus de temps dans leur salle de bain si elle était équipée de technologies numériques.

Les Français préfèrent au numérique les outils plus traditionnels comme la radio : 1 Français sur 3 l’écoute dans sa salle de bain, 32 % des Français l’écoute pour pouvoir chanter devant son miroir, 31 % des femmes et 40 % des ados français ont tendance à passer leurs coups de fil dans la salle de bain : c’est le deuxième appareil qu’ils utilisent le plus dans cette pièce, après la radio.

Cependant, les intentions d’achats numériques concernent majoritairement l’environnement : « La consommation d’eau baisse dans les grandes villes européennes » (Etude credoc 2006). Et ainsi 35 % des français déclarent qu’ils achèteraient des produits numériques seulement si ces derniers leur permettent de préserver la planète. Donc, même si les Français passent en moyenne deux minutes de plus dans leur salle de bain (revenant à 11 minutes), ils sont plus écolos que leurs voisins européens… Les Français se situent parmi les groupes des pays développés les plus faibles consommateurs en eau avec 147l/personne/jour

La salle de bain devient l’expression de soi, une loge privée pour « se préparer à entrer sur la scène publique »

Aujourd’hui qu’ils aient ou non une grande salle de bain, les français veulent du bien-être.
Pour les petites salles de bain, ceci est possible grâce à des lavabos plus petits et des meubles plus pratiques.

C’est pour cela qu’il y a depuis quelques années un fort engouement pour les petits meubles de rangement non intégrés.

La salle de bain est devenue l’expression de la personnalité de son ou ses habitants et de son mode de vie.
La salle de bain est un espace de vie et de détente, royaume de l’hédonisme et du plaisir « douce promesse d’un rendez-vous avec soi », on s’y occupe de sa forme, on se fait beau pour soi et pour les autres, pour rester jeune et séduisant… ce sont autant de nouveaux concepts qui font vivre la salle de bain.

Dès lors que la salle de bain s’est modernisée, que ses équipements se sont multipliés, les produits de beauté aussi… que l’on soit un homme ou une femme, dans notre salle de bain nous avons l’impression d’être une star.

Telle une loge de star, la salle de bain a un éclairage spécial, un espace spécial, une glace dans laquelle nous nous reflétons tous les matins, etc.

C’est une pièce qui nous met en valeur et l’on se prépare à entrer en scène.

La salle de bain c’est aussi l’endroit qui connait tout nos petits secrets

On s’y montre naturel, elle nous voit tricher quand on s’arrange avec du maquillage, des vêtements, on peut y pleurer, on peut s’isoler, etc. En bref la salle de bain connait tout de nous, même notre intimité la plus profonde et la plus cachée ; on y est nous même.

Et les toilettes dans tout ça ?

Toilettes d'angle Jacob Delafon

Toilettes d'angle Jacob Delafon

Dans la majorité des cas, les toilettes étaient dans la salle de bain dans un souci de gain d’espace. Puis elles ont été séparées de la salle de bain par une cloison et la cuvette est tournée de façon à la placer dans l’axe de ce nouvel espace.

Désormais, dans les constructions récentes, on sépare bien les toilettes des salles de bains dans un souci de recyclage de l’eau (eaux vannes / eaux usées). Il n’est plus recommandé de mettre les WC dans sa salle de bain, car les eaux vannes des toilettes peuvent être recyclées

Aujourd’hui les toilettes sont devenues un endroit où il fait bon vivre

Les toilettes sont une invention datant d’au moins 2.500 avant J-C puisqu’elles étaient utilisées par les Harappas en Inde et fonctionnaient déjà par eau dans chaque maison, reliées par des drains couverts de briques d’argile brûlée. Créditée à l’anglais John Harrington, l’invention de la chasse d’eau date de 1596.
Depuis cette dernière invention, les toilettes n’ont guère évolué. Néanmoins cette pièce commence depuis quelques années, à connaître de sensibles bouleversements…et à s’orienter vers une tendance « tout domotique ».

Les toilettes sont devenues de vrais lieux de confort et de plaisir, hormis ce que nous sommes censés y faire basiquement…

Comme la salle de bain, les toilettes sont très vite devenues un endroit pour s’isoler… passer un appel discrètement, pleurer discrètement, se calmer discrètement si l’on est énervé, retrouver ses esprits discrètement si nous sommes trop étourdis… et en plus, on peut s’y reposer en s’asseyant !

Plus que la salle de bain, les toilettes sont également devenues une pièce où l’on exprime ce que l’on veut que personne ne sache de nous…

Source

Les toilettes du futur (présentées par LCI…)

Mise en scène les toilettes et les salles de bains dans la publicité

Prenons l’exemple des publicités pour le papier toilette Lotus. Traditionnellement, la publicité met en avant des caractéristiques produit (douceur, épaisseur, résistance) et le moment de consommation est simplement suggéré et non clairement mis en scène.

Aujourd’hui, les publicités Lotus bousculent les codes du marché en proposant la mise en situation du public (nouvelle cible : jeunes adultes). Ces publicités créent également un lien émotionnel fort entre le produit et son consommateur par la référence à des insights propres à chaque typologie… et l’utilisation de l’humour qui permet de dédramatiser la situation.

Nous nous sommes alors interrogés sur les recommandations que nous pourrions faire à un annonceur qui souhaite faire de la publicité.

Il est tout d’abord important de se souvenir que les salles de bains sont rarement spacieuses, qu’elles sont très souvent mal éclairées et ventilées et que les produits sont souvent à vue.

Deuxièmement, que le consommateur est à la recherche de confort et de plaisir : il se bichonne dans sa salle de bain.

Donc pour pousser plus loin cette idée, il serait intéressant d’introduire le « spa chez soi » c’est-à-dire l’extrême bien- être chez soi.

Les fabricants de salle de bain déploient leurs innovations autour des jets, des bains à remous…
En termes d’insights, nous pourrions nous impliquer dans les suivants :
- « La salle de bain c’est plus qu’un endroit où l’on se lave. C’est plus qu’un endroit où ça sent bon, où il fait chaud. C’est un endroit déstressant, un univers à part, un voyage vers le bien-être extrême et la détente. Un lieu magique où je me sens merveilleusement bien. »
- « J’adore me prélasser, dans mon bain, j’y reste des heures, entre attendre que la mousse s’en aille, en remettre, me masser avec mon gant et mon huile de bain, m’attarder sur quelques minutes de gommage et enfin sortie de l’eau m’enduire de lait puis d’huile pour le corps. Ma salle de bain ressemble de plus en plus à un véritable spa ! »
(Source : freethinking 2.0)

De plus, la salle de bain, comme nous l’avons dit précédemment est vraiment un lieu d’intimité : on est face à soi-même, on peut s’y défouler sans complexe et sans pudeur.

Un peu comme nous présentons fièrement notre salon, ne présenterons-nous pas un jour aussi fièrement notre salle de bain et nos toilettes ?

Auteurs : Raphaëlle Formosa, Nadège Grillet, Jean-Baptiste Mazade, Marie Potard Lécussan et Déborah Tapia

Notre dossier sur le marketing dans le secteur de l’habitat, de la maison et du bureau



1 commentaire

  1. avatar

    Clément

    19 mars 2015 at 16:08

    Les moments de détente dans la salle de bains deviennent de plus en plus agréables, notamment pour ceux qui dispose d’une douche hydromassante, d’une baignoire de bien-être ou d’un hammam. Les avancées de la technologie sont de plus en plus intéressantes, notamment si on peut écouter de la musique, de la radio ou parler au téléphone. Merci pour toutes ces idées.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>