Pinterest : intérêt pour les entreprises françaises ?

Pinterest suscite intérêt international... et la prudence en France face à un réseau méconnu, à l’audience limitée et aux bénéfices potentiels incertains ou mal identifiés.

Avec plus de 10 millions d’utilisateurs plus rapidement que n’importe quel autre réseau social, Pinterest suscite intérêt international… et la prudence en France face à un réseau méconnu, à l’audience limitée et aux bénéfices potentiels incertains ou mal identifiés.

Pinterest suscite intérêt international... et la prudence en France face à un réseau méconnu, à l’audience limitée et aux bénéfices potentiels incertains ou mal identifiés.

Pinterest et les entreprises : entre intérêt et prudence...

Créé en 2010, mais réellement populaire depuis mai 2011, Pinterest mêle à la fois réseau social et partage de photos. D’une utilisation et d’une ergonomie simples, il permet à l’utilisateur de créer un « board », tableau de liège virtuel sur lequel il « pin » et classe des visuels correspondant à ses centres d’intérêts pour les partager avec sa communauté.

Pinterest, un outil stratégique pour le e-marketing ?

Par sa nature virale due aux fonctionnalités de « repin » et « like » (à l’image du « retweet » de Twitter et du « like » de Facebook), Pinterest semble constituer une vitrine idéale pour développer une stratégie de marketing à moindre coût. En effet, elle permet de fournir un contenu visuel sur les produits d’une marque en assurant leur diffusion par les abonnés. A l’instar de Twitter, Pinterest offre aux entreprises l’opportunité de se mettre au niveau de leurs clients en devenant elles-mêmes simples utilisatrices du réseau, tout en ajoutant une dimension ludique, plus moderne que celle proposée par Facebook. Enfin, les entreprises peuvent importer leur audience issue de Twitter afin de constituer la base de leur nouvelle communauté.

Pour autant, Pinterest ne propose actuellement aucune fonctionnalité spécifiquement conçue pour les professionnels. Tandis que Twitter propose des tweets et trends sponsorisés ou que Facebook propose des pages de profil dédiées aux marques, Pinterest n’a pas encore pris ce virage et affirme privilégier la croissance de sa communauté avant de revoir son business model. Ainsi, rien ne distingue a priori le « board » d’une entreprise de celui d’un particulier, ce qui ne permet donc pas aux professionnels de se mettre en avant. De plus une entreprise ne peut pas vendre directement via ce réseau et ne peut au mieux qu’y insérer des liens vers son site marchand. Il n’existe pas encore non plus de connecteurs vers les principaux outils de social CRM du marché. Quel est alors l’intérêt pour les entreprises de s’y investir ?

Pour le moment, il consiste essentiellement à jouer la carte de l’avant-garde et de la notoriété en s’impliquant dès à présent sur un réseau social auquel les experts prédisent un avenir brillant.

Une audience française encore loin de l’engouement outre-atlantique

Rebecca Krief, consultante chez Kurt Salmon

Rebecca Krief, consultante chez Kurt Salmon

De nombreuses marques américaines l’ont bien compris, à l’image de Gap, Wholefoods ou même General Electrics qui s’appuient sur la forte popularité du réseau aux Etats-Unis.

En France, l’engouement reste encore limité et la présence des entreprises très faible. L’audience de Pinterest a néanmoins connu une exceptionnelle croissance de +1263 % entre mai 2011 et février 2012. La tendance pourrait donc s’inverser et le second semestre de l’année sera déterminant pour Pinterest. Si le mouvement se maintient dans les prochains mois, bon nombre d’entreprises françaises devront compter sur Pinterest comme un élément indispensable de leur stratégie e-marketing.

En effet si le public français montre souvent une réticence à l’adoption des innovations médias et bien que l’audience soit très féminine (80 % des utilisateurs), il rattrape actuellement son retard. Face à cette récente effervescence, les « boards » de Zadig & Voltaire ou de Naturalia voient par exemple leur activité s’accentuer depuis quelques semaines.

Dans l’univers des réseaux sociaux, Pinterest présente donc un profil atypique pouvant susciter l’indifférence de bon nombre d’utilisateurs professionnels. Pourtant, une entreprise disposant déjà d’un contenu, d’un community manager et d’une audience sur d’autres réseaux sociaux n’aura pas d’investissement majeur à réaliser pour proposer un « board » à ses clients et profiter d’un outil au potentiel grandissant. C’est donc avant tout la cohérence de la démarche de marketing web adoptée et le choix des bons outils qui permettront de servir au mieux la stratégie de l’entreprise.

Auteurs : Rebecca Krief, consultante chez Kurt Salmon ; Stéphanie Mercier-Bonay, Senior Consultante chez Kurt Salmon.

—————–

Lire notre Dossier Social Commerce

Suggestion bibliographique de la rédaction (nous n’avons pas lu l’ouvrage) : Le Guide Du Marketing Sur Pinterest

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>