Prédictions marketing B to B 2017

En 2017, le marketing BtoB s'illustrera par plus de data, de mobile, de contenus, d'intelligence et de ciblage

A chaque nouvelle année, son lot de prédictions et surtout de tendances dont il faudra tenir compte. Selon moi plusieurs points seront importants dans notre métier, le marketing BtoB, qu’il ne faudra pas négliger.

La data sera encore plus au cœur du marketing

Alors que la transformation digitale s’opère un peu partout, le marketing qui était déjà impacté le sera d’autant plus. Que ce soit dans la quantité des données, leur qualité et leur traitement en temps réel ainsi que dans leur visualisation pour en extraire la substantifique moelle. Ainsi, les marketeurs devront mieux identifier leurs données (internes et externes), les faire communiquer entre elles pour leur donner plus de sens, un contexte orienté client, pour ainsi pouvoir en extraire les personas et les besoins inhérents à chacun. Tout ceci dans un objectif de targeting et nurturing optimum. Le bon message, à la bonne personne, au bon moment. Bien sûr cela implique aussi de mettre les bons KPI en face pour être certain que les opérations marketing sont en ligne avec les objectifs définis.

Le mobile deviendra un canal central

Alors que tout le monde a son téléphone à la main les marketeurs devront donc adresser leurs cibles via ce biais. Cette tendance va bien au-delà d’un site responsive design nécessaire pour le SEO aujourd’hui (Google a clairement orienté son moteur de recherche sur les sites mobiles en 2016). Il faudra également s’approprier de nouvelles techniques de publicité et des technologies adaptées pour atteindre nos cibles par ce biais. En cherchant pour le CMIT à organiser une matinée sur le mobile marketing en B2B, je me suis rapprochée de différents interlocuteurs reconnus du marché qui m’ont signifié que ce qui existait relevait d’une approche B2C, je ne doute pas que prochainement des offres spécifiques pour le B2B apparaitront.

Sandrine Avenier, Regional Marketing Director EasyVista, Vice-Présidente du CMIT

Sandrine Avenier, Regional Marketing Director EasyVista, Vice-Présidente du CMIT

D’autre part les apps (mobile ou web) et surtout les marketplaces se développeront car tout le monde va vouloir proposer ses offres au « meilleur endroit ».

Le contenu évolue

Si les images et vidéos existent depuis longtemps, de nouveaux formats apparaissent avec les réseaux sociaux et les formats « instantanés ». On préférera des formats courts, simples mais originaux, mettant en scène l’utilisateur. Car le plus gros changement est vraiment l’orientation du contenu du message : on ne met plus en avant un produit ou une solution mais on met l’utilisateur et son usage au cœur du message, l’idéal étant bien sur quand le client lui-même réalise ce contenu. Et comme il peut y avoir plusieurs usages pour un produit, il faudra pour chaque persona un contenu spécifique, une histoire à raconter : le fameux storytelling. De fait l’investissement marketing va invariablement croître pour concevoir un contenu innovant, percutant et différenciant.

Le marketing sera plus intelligent (AI)

La communication requiert de plus en plus d’interactivité, cependant les équipes n’augmentent pas pour autant. Ainsi pour apporter une qualité de service et de réponse aux différents interlocuteurs (ou objets connectés), le marketing utilisera des moyens technologiques pour le soutenir. De l’intelligence artificielle, aux chatbots ou tout simplement à de l’analyse de sentiment pour anticiper les requêtes des interlocuteurs, la liste n’est pas exhaustive. Précédemment je parlais du mobile, mais rapidement nous irons plus loin avec la reconnaissance vocale : une personne posera une question et aura la réponse automatiquement… les assistants personnels fonctionnent très bien aujourd’hui.

Le destinataire du message est clé

La communication s’oriente encore plus sur le destinataire du message et son propre intérêt, en toute sincérité. Les relations d’influence iront croissantes mais cela s’accompagnera d’une forte compréhension des intérêts de ses interlocuteurs qui deviennent de vrais partenaires. Une relation de confiance devra réellement s’instaurer et de fait cela changera le relationnel de chacun. Les relations virtuelles devront évoluer et participer à créer une réelle dynamique entre les personnes, des relations plus solides qu’aujourd’hui.

Et vous ? Quelles tendances envisagez-vous et lesquelles vous impacteront le plus ?

Auteure : Sandrine Avenier, Regional Marketing Director EasyVista, Vice-Présidente du CMIT

***

Un article de notre dossier Prévisions et prospective marketing 2017

(c) ill. Depositphotos

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


1 commentaire

  1. avatar

    Serge WOJTOWICZ

    20 mars 2017 at 12:27

    En matière de B2B, je pense également que la marketing ABM ou les technologies de réalité virtuelle ou augmentée peuvent être aussi des tendances à suivre en 2017. Si le sujet de l’expérience client en B2B vous intéresse, je vous invite à consulter aussi le topic http://www.scoop.it/t/customer-experience-client-b2b

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>