Tourisme en Chine : à savoir par les professionnels

L’impact des chinois dans le tourisme mondial

La classe moyenne chinoise est en hausse et devrait atteindre 800 millions de personnes dans quinze ans, une augmentation de 300 millions à partir de 2015. Pendant les 5 prochaines années, la catégorie des consommateurs chinois aisés devrait s’accroitre et passer de 4 millions à 20 millions de personnes.

Ce développement économique a créé une nouvelle vague de touristes chinois, jeunes, aisés et qui voyagent de manière indépendante. Dans le passé, les touristes chinois voyageaient exclusivement en groupe, visitant de nombreux sites en peu de temps tout en suivant le drapeau de leur guide touristique.

Le paysage change aujourd’hui, plus de 80% des voyageurs chinois font désormais un travail de recherches en ligne et se renseignent sur les destinations et les marques à travers le web. Un tiers organise désormais leur propre voyage, restant plus longtemps et dépensant plus sur leur destination.

Cette nouvelle vague de touristes chinois est sophistiquée, cultivée, ultra-connectée et jeune.

Ainsi, près de un sur dix des touristes internationaux sont chinois. Mais seulement 5% de la population chinoise détient un passeport, et la plupart d’entre eux voyage à Hong Kong ou Macau. Il en ressort que 95% des touristes chinois ne sont pas satisfaits des articles et services de voyage qui leur sont proposés, que ce soit pour les destinations à l’étranger ou dans le pays même.

L’impact des chinois dans le tourisme mondial

L’ouverture au monde capitaliste il y a 20 ans a progressivement fait évoluer les mœurs, dont le tourisme.

En dix ans, le tourisme intérieur a vu sa croissance augmenter de 10% par an. Il est ainsi attendu pour les 10 prochaines années une augmentation annuelle de 17% pour les voyages internationaux, forte montée du e-tourisme (source).

En effet, de 2012 à 2013, le nombre total de touristes sortants avait déjà grimpé de 17%, soit 97.3 millions de touristes en plus.

Des chiffres qui donnent le tournis, surtout en prenant compte la déclaration de l’Organisation Mondiale du Tourisme qui prédit qu’il y aura une augmentation de 43 millions de touristes internationaux vers la Chine pour les 20 prochaines années, un nombre qui devrait atteindre 1.8 milliards de touriste en 2030.

Des mesures appliquées par le gouvernement chinois sont à l’origine de ce changement. En 2013, les citoyens chinois pouvaient seulement visiter 44 pays sans un visa préétabli, les citoyens Taïwanais en pouvaient 130 et les Américains et Britanniques, plus de 170. Ces derniers temps, la Chine a davantage ouvert ses portes et permet désormais à ses citoyens de voyager sans visa préétabli dans 150 régions et pays. Par ailleurs, les destinations à l’étranger les plus populaires sont les États-Unis, la Russie, la France, l’Australie, le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie, Singapour, la Thaïlande et les Maldives. Les endroits qui sont exemptés de visa, comme les Maldives, sont très prospères : l’année dernière, le nombre de visiteurs Chinois pour ces îles a connu une augmentation de 45% et a atteint près d’un tiers du total d’1.1 million.

La France a prévu un visa rapide livré en 24h pour booster les arrivées des touristes chinois.

La Thaïlande a également vu le nombre des touristes chinois croître après la sortie d’un blockbuster “Lost in Thailand” qui a inspire toute une génération à s’y rendre pour essayer la Thai beer, la bière locale.

Ainsi, les Iles Maurice espèrent obtenir le même engouement grâce à la sortie d’un film « Five minute to tomorrow », filmé en partie sur l’ile et dont l’actrice principale, Liu Shishi, est très populaire en Chine.

Les États-Unis ont commencé à mettre en place les demandes de visa en ligne pour les touristes chinois avec la possibilité de le récupérer à l’une des 900 succursales de banques chinoises, plutôt qu’à l’ambassade américaine. Cela a permis une augmentation de 22% du nombre de visiteurs chinois l’année dernière.

De leur côté, les stations de ski canadiennes forment des instructeurs chinois pour attirer les touristes chinois, avec comme but de passer de 5 millions à 10 millions de skieurs chinois, contre seulement 10 000 en 1996.

Chine, professionnels du tourisme

Source : The Economist

Dépenser plus en vacances

Mais pourquoi ces pays veulent-ils attirer les touristes chinois ?

Les voyageurs chinois ont dépensé 129 milliards de dollars en 2013, tout en faisant 97 millions de voyages à l’étranger, et sont en voie de connaître une croissance de 15% en 2014. Dans la même période les touristes américains ont dépensé 86 milliards de dollars.

Plus de 80% de touristes chinois disent que le shopping est vital dans leurs projets, comparé à 56% des touristes du Moyen-Orient et 48% de Russes.

Schiphol Airport, à Amsterdam, est directement lié à 7 villes chinoises. A la période du nouvel an Chinois, le personnel de l’aéroport offre des cadeaux aux arrivées des Chinois, ainsi qu’une application gratuite de traduction pour diriger les voyageurs chinois aux boutiques de luxe, acceptant toutes les RMB et Union Pay. Harrods à London possède 100 terminaux Union Pay éparpillés dans tout le magasin.

Ces deux initiatives sont juste le début des actions des commerçants pour attirer les touristes chinois. L’autre grand domaine où les commerçants commencent à changer de stratégie est l’hôtellerie.

Les hôtels

Une récente enquête menée par Brand Karma a montré que les voyageurs chinois internationaux préfèrent les hôtels de marque chinoise que les hôtels de marque internationale. Pour les voyages intérieurs, 48% préfèrent les hôtels chinois. Les commentaires de voyageurs sont aussi très appréciés par la clientèle chinoise sur les sites de réservation.

Les grosses chaînes d’hôtel comme Starwood, Hilton, Mariott et Intercontinental ont ainsi annoncé des initiatives spécifiquement destinées aux touristes chinois. Ces initiatives incluent l’ajout des plats populaires chinois dans les menus de restaurants, une ou plus de chaines de télévisions chinoises dans les chambres, les aménageant en disposant des pantoufles et bouilloires, avec un concierge parlant couramment le Mandarin.

Mais pourquoi les grandes marques font-elles autant d’efforts pour plaire aux voyageurs chinois ?

Les commentaires sur les réseaux sociaux

En deux ans et demi, 42% des avis postés sur les hôtels de luxe ont été écrits par les touristes chinois. Ces derniers ont posté plus du double des avis en 2013, soit 800 000. Une croissance globale des commentaires chinois qui s’élève à 89% en 2013.

88% des avis des touristes chinois en 2013 ont été postés sur les sites des agences de voyage. Le site de réservation de voyage en ligne a vu le volume des commentaires augmenter de 419%, et les partages des commentaires en Chine grimper à 5% contre 2% en 2012.

Les touristes chinois écrivent plus que les autres touristes

Les compagnons de voyages chinois sont par ailleurs influencés par ce qu’ils lisent sur le web. La révolution mobile impacte aussi énormément sur les avis des voyageurs en Chine : les touristes chinois utilisent énormément leur mobile pour poster des critiques, à travers les réseaux sociaux, ce qui à fait baisser le nombre de mots dans les commentaires.

Les stratégies des marques doivent plus que jamais se focaliser sur de la veille internet et la culture web du bouche à oreille sur les réseaux sociaux chinois, avant, pendant, et après les interactions des consommateurs.

Olivier Verot, Gentlemen Marketing Agency

Olivier Verot, Gentlemen Marketing Agency

En conclusion, la Chine est encore une économie émergente pour laquelle les annonceurs ne savent pas tellement comment cibler ces nouveaux consommateurs. Les consommateurs chinois sont au premier plan des tendances technologiques et digitales et ont incroyablement accru leur utilisation d’internet et du Smartphone pour les recherches et les achats en services de voyage.

90% des sondés dans une enquête du magazine Forbes, laquelle comprenait plus de 300 patrons bases en Chine, a révélé que le marketing digital et sur mobile sont déterminants pour atteindre les consommateurs chinois, spécialement ceux de catégorie jeune et aisée.

628 millions de personnes, soit 46% de la population chinoise est maintenant connectée. 81% de ces personnes utilisent les smartphones. Depuis que les touristes chinois utilisent différemment les moteurs de recherche et les plateformes de réseaux sociaux du reste du monde, le succès dépend largement de ce qui est relayé sur ces réseaux.

Les internautes sont largement devenus influencés par les réseaux sociaux, le IWOM ( bouche a oreille web) et les médias traditionnels pour gagner de nouvelles expériences à l’étranger. Cela a créé un espace pour du marketing innovant pour prospérer parmi les consommateurs qui répondent à un marketing moderne et intelligent.

Se connecter avec les touristes chinois à travers les outils de réseaux sociaux est ce dont les marques ont besoin si elles veulent que ces consommateurs jeunes, aisés et ouverts d’esprit utilisent leur marque quand ils voyagent à l’étranger ou en Chine.

Auteur : Olivier Verot, Gentlemen Marketing Agency

***

(c) ill. Shutterstock

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>