Réussir son projet d’identité sonore

Accéléror et sécurisons les projets de création d identité sonore !
Accélérer et sécuriser les projets de création d identité sonore !

Accélérons et sécurisons les projets de création d'identité sonore !

Emmanuelle Lévy-Provençal dirige l’agence de conseil en communication et design Les Editions Stratégiques, spécialisée en positionnement de marque, problématique de communication interne et externe. Elle constate depuis plusieurs années que la question de l’identité sonore se pose avec plus de force mais que passer de la théorie à la pratique ne se fait pas sans mal. Une expérience à méditer et à partager pour éviter les pièges et réussir son projet d’identité sonore.

Quelle importance les marques apportent-elles aux questions d’identité sonore et de design musical ?

Les marques comprennent depuis longtemps que les questions d’identité sont au cœur de ce qui fonde leur communication. Nous les accompagnons sur ces sujets et c’est assez naturellement que nous échangeons avec elles sur les questions d’identité sonore. Je crois que les directeurs de la communication ou du marketing ont globalement pris conscience de l’importance du son et de la musique dans leurs prises de parole. Néanmoins, il y a un déficit de sensibilisation sur la création de valeur très forte que peu générer une bonne identité sonore. Il y a aussi quelques freins qui entravent un engagement plus marqué des entreprises dans ce domaine.

De quelles natures sont les freins que vous rencontrez ?

Emmanuelle Lévy-Provençal, directrice de Les Editions Stratégiques

Emmanuelle Lévy-Provençal, dirigeante de Les Editions Stratégiques

A mon goût, beaucoup d’agences ou de professionnels parlent de la question du son. Beaucoup trop. Beaucoup le font par opportunisme sans s’être dotés de l’expertise nécessaire. D’autres n’aident pas les entreprises ou les marques à comprendre qu’une bonne musique ne fait pas forcément une bonne identité sonore. D’autres enfin peuvent mener une démarche stratégique séduisante mais qui s’effondre à l’heure de passer à la création et au déploiement. Finalement, je pense que l’expertise dans ce domaine est très rare et que le principal enjeu pour les dirigeants d’entreprise est de trouver le bon partenaire, expert et expérimenté. Les loupés que je connais viennent d’un choix hasardeux ou fait pour de mauvaises raisons.

Comment s’inscrit l’identité sonore dans votre propre démarche ?

Notre agence a une expertise forte dans le design de marque et la communication. Nous aurions pu envisager de développer un département sonore en interne. Nous avons décidé de ne pas le faire car une expertise de haut niveau dans ce domaine est longue est très complexe à acquérir. Les quelques agences de communication ou de design qui ont fait le choix contraire l’ont regretté car elles ont eu un mal fou à offrir une expertise réellement à la hauteur. Néanmoins, nous n’avons pas du tout renoncé à épauler nos clients dans ce domaine. C’est même légitimement notre rôle au service de la valorisation de leur marque. En choisissant de travailler avec Sixième Son, nous avons décidé d’offrir à nos clients l’expertise la plus forte et la plus aboutie. Nous accompagnons donc notre client et aidons Sixième Son dans toutes les phases où notre valeur ajoutée est tangible, à savoir dans la réflexion stratégique et dans les phases de recherche créative. Nous développons également toutes les synergies possibles entre la marque, sa plateforme, son identité visuelle et son identité sonore.

C’est une démarche qui fonctionne parfaitement. Une bonne part de la création de valeur vient de là.

Quel conseil adresser à un Directeur de la Communication ou du Marketing qui souhaite se doter d’une identité sonore ?

Je crois tout d’abord que le créateur de l’identité sonore ne doit pas être un sous-traitant d’une agence, être soumis à son bon vouloir ou n’être cantonné qu’à un rôle de faire-valoir. Les contacts doivent être directs, le nombre d’échelons limité pour que l’identité sonore soit en prise directe avec la marque, son univers et sa personnalité. Je crois aussi que les marques doivent se défaire d’un certain nombre de préjugés sur la musique qui serait une affaire de goût.

Enfin, je pense qu’il est important que les marques comprennent qu’elles ont besoin d’une identité sonore performante et qu’elles ne doivent pas trop attendre. Le son est devenu un enjeu trop essentiel pour le maltraiter, le négliger. L’identité de marque en a besoin, alors autant ne pas se tromper.

———-

Dossier spécial design sonore, identité sonore et marketing sonore sur Marketing-Professionnel.fr

Marketing sonore et identité sonore : un métier !

Cas pratiques et applications sectorielles de design sonore, identité sonore et illustration sonore

La musique comme outil, objet et sujet

Accès direct à notre dossier sur identité sonore et design sonore 2009

Identité sonore et design sonore, dossier Marketing-Professionnel.fr de l’an dernier :

  • Les fondamentaux en identité sonore
  • Design sonore, création, moyens et coûts
  • Approches sectorielles du design sonore
  • Remarquables business cases d’identité sonore et de design sonore


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>