L’histoire plus ou moins vraie de la RFID

La vraie histoire de Frid
La vraie histoire de Frid

La véritable histoire de Frid

Il était une fois, dans une contrée pas si lointaine, habitée par des gens pas si différents de nous, un petit garçon dont la vie fut rythmée à coups de NTIC (Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication). Son histoire, nous pourrions l’appeler RFID Story. La voici…

Attention, cette histoire fictive est fondée sur des faits parfois réels. Toute ressemblance entre les personnages et des personnes existantes ou ayant existé serait fortuite.

L’utopie des débuts

Frid n’était pas un enfant comme les autres. Tout petit déjà, il rêvait de servir la noble cause médicale. C’est ainsi que pour ses 8 ans, comme tous ses petits camarades et sa maîtresse de l’école de Lyon, il accepta de se trouver équipé d’une puce électronique, nommée RFID. Les spécialistes lui expliquèrent que cette expérience permettrait de lutter contre une étrange maladie, dénommée « Grippe H1N1 » ou « Grippe A ».

Ainsi équipé, tous ses faits et gestes, quels que soient les lieux où il se trouvait, étaient désormais enregistrés par l’équipe scientifique, et cela l’enthousiasmait. Microscopique, la puce était enfouie en lui, cachée tel un secret précieusement gardé, son secret. Pour l’éternité. Du moins l’espérait-il.

Frid était un garçon étrange. Il était allergique aux petits pois et à tous les légumes verts en général. Mais cela, personne ne voulait y croire, hormis son médecin. Ce dernier décida donc d’intégrer cette information dans sa puce sous-cutanée. Ainsi, à chaque fois qu’une personne s’avisait de proposer à Frid une assiette de laitue, il pouvait désormais se permettre de décliner l’offre sans rougir.

Lorsque Frid devint majeur, il décida de transformer sa puce implantée un véritable couteau suisse. Petit à petit, il y ajouta de plus en plus de données et pouvait ainsi, avec sa RFID, effectuer ses courses dans les magasins, s’identifier partout, accéder aux espaces VIP des clubs branchés… Il avait décidément la RFID dans la peau !

Un rêve qui vire au cauchemar ?

En 2006, Frid, devenu un homme mature, était un grand collectionneur et un ami des animaux. Il décida d’élever 1260 souris. Mais comme il avait peur de les perdre, il choisit de les équiper, elles aussi, d’un implant RFID. De cette manière, il saurait à tout moment où chacune d’entre elles se trouvait. Malheureusement, parmi toutes ses souris, 4,1% moururent mystérieusement.

C’est à l’âge de 46 ans que Frid fût atteint d’un cancer. Il mourut quelques années plus tard, un beau matin, dans un square du quartier, pendant une promenade. Il fallut très peu de temps aux ambulanciers pour le localiser et le transporter à l’hôpital. 10 minutes leur furent nécessaires pour savoir qu’il était donneur d’organe. Ainsi, Frid sauva la vie d’une parfaite inconnue.

Morale de l’histoire

Il n’y a pas de morale à cette histoire, juste quelques petites informations à connaître avant de passer à l’acte.

L’implant d’une puce RFID n’est pas un geste anodin.

Face aux nombreuses inquiétudes que peuvent ressentir les individus au sujet de la protection des informations personnelles et l’atteinte à la vie privée, qu’en est-il de la santé, tout simplement ?
Certes, la RFID semble être une solution miracle pour de nombreux problèmes sanitaires, mais serions-nous prêts à gagner du temps au prix de notre ADN ? (Des chercheurs européens ont confirmé que les radiations émises par les lecteurs de RFID endommagent l’ADN humain).

Dans cette course effrénée à la performance, l’heure est peut-être au ralentissement. Mais ce choix, c’est à nous seul de le décider.

Auteur : Cécile Huang

——————

Sources

  • http://www.numerama.com/magazine/5229-les-implants-rfid-au-coeur-d-un-prochain-scandale-sanitaire
  • www.4verichip.com
  • http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1257262722&page=0

Dossier spécial technologie RFID / NFC et marketing

Pratiques et utilisations de la RFID / NFC

Les dangers et limites de la RFID

Lire le sommaire détaillé de notre dossier sur la RFID.



2 commentaires

  1. avatar

    eric

    13 mai 2012 at 20:45

    Votre histoire sent le parti pris à plein nez.

  2. avatar

    Serge-Henri Saint-Michel

    14 mai 2012 at 8:17

    Parti pris ? Sur un tel sujet ? Parti pris de la puce, du chien… ou de la grenouille ?

    Nous avons eu aussi dans ce dossier des articles plutôt critiques vs. la RFID :
    - La technologie RFID : gardons-nous le contrôle ?
    - Puces RFID : un danger pour nos données personnelles ?

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>