Aborder autrement la formation en marketing, une nécessité

Vers de nouveaux concepts de formation ?

Les collaborateurs d’une entreprise vivent dans un environnement en perpétuelle évolution (arrivée permanente de nouveaux outils, de nouvelles méthodes, de nouveaux concurrents, etc.). Dans ce cadre, la formation aide l’homme à s’adapter et à progresser.

Vers de nouveaux concepts de formation ?

Vers de nouveaux concepts de formation ?

Cependant, les directions d’entreprise souhaitent à la fois :

  • Réduire les budgets de formation, s’ils n’apparaissent pas comme un levier direct et mesurable de performance. En 2010, Ecofac estime que 13% des fonds alloués précédemment à cette discipline ont été repositionnés sur de l’emploi.
  • Elargir les publics formés. Au delà du strict encadrement supérieur, les directions aimeraient pouvoir former les flottes de commerciaux mobiles et sédentaires, les cadres intermédiaires, etc.

Dans ce contexte, la formation « classique », promulguée depuis des décennies, apporte une réponse partielle aux besoins. Partielle, car :

  • Ponctuelle. Jusqu’à présent, la formation professionnelle est dispensée majoritairement en salle. Son contenu est pertinent, adapté aux problématiques rencontrées sur le terrain ; elle apporte une émulation et de vraies réponses aux stagiaires … mais à un instant « T ». Or les besoins du professionnel évoluent tous les jours sur le terrain !
  • Trop vite oubliée. Pour maîtriser des techniques et des méthodes, il faut les pratiquer. Bref, être acteur de sa formation et s’en servir au quotidien !
  • Difficilement mesurable. L’absence de définition d’objectifs chiffrés (ex. : taux de transformation d’une visite en un contrat), le manque de suivi ou l’espacement des formations traditionnelles, ainsi que le caractère collectif des apprentissages, empêchent toute mesure précise du retour sur investissement de la part des Directions des Ressources Humaines.

Voilà pourquoi il faut arrêter de faire de la formation et passer à l’entraînement ! Proposer deux jours de formation à un salarié tous les trois ans est presque aberrant. Autant essayer de courir le Marathon avec deux séances d’entraînement dans l’année !

Il est donc urgent d’en visager de nouveaux concepts de formation, comme ceux utilisant le serious game.

Auteur : Gilles Mercier, PDG d’Ecofac

————–

Sommaire de notre dossier sur la fonction Marketing, l’emploi et les RH liées à notre métier

Introduction iconoclaste : Les métiers du marketing, nourris aux paradoxes, Jean-Marie Blanc, Directeur Institut APEC du Conseil

Emploi et marketing : les jeunes diplômés s interrogent

Emploi et marketing : les jeunes diplômés s’interrogent

Le recrutement côté employeur et cabinet conseil

Jeunes diplômés, comment “entrer” dans le marketing

Réseaux sociaux, recrutement et ressources humaines

Marketeur : entre sauteur dobstacles et super-héros ?

Marketeur : entre sauteur d’obstacles et super-héros ?

La formation professionnelle en marketing

Exercice des métiers du marketing et parcours professionnels

Témoignages sur le marché et les métiers du marketing

Stress, dépendance au travail… et bien être des salariés

Sommaire détaillé de notre dossier sur la fonction Marketing, l’emploi et les RH liées à notre métier

Les métiers du marketing : sans stress ?

Les métiers du marketing : sans stress ?

… avec retour sur la page sommaire du dossier de janvier 2010 :

Suivez-nous sur Twitter !

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>