Les réseaux sociaux : véritables tremplins pour l’emploi ?

Pour être connu professionnellement, il faut désormais être connu sur le web. Suivant le bon filon, les réseaux sociaux spécialisés se développent de plus en plus. Leurre ou vérité ?

71,3 %. C’est le pourcentage d’usagers de Viadeo qui pensent qu’un réseau social est autant, voire plus efficace, qu’un site d’offres d’emploi classique, selon un sondage réalisé par Viadeo auprès d’usagers du site en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Pour de nombreuses personnes, pour être connu professionnellement, il faut désormais être connu sur le web. Suivant le bon filon, les réseaux sociaux spécialisés se développent de plus en plus. Leurre ou vérité ?

Pour être connu professionnellement, il faut désormais être connu sur le web. Suivant le bon filon, les réseaux sociaux spécialisés se développent de plus en plus. Leurre ou vérité ?

Les réseaux sociaux spécialisés, outils de visibilité professionnelle ?

Internet propose aujourd’hui de nombreuses fonctionnalités, notamment celle de vous mettre en relation avec le monde entier. Crise oblige, les relations professionnelles se doivent maintenant d’être fortes et il est indispensable de les entretenir, en cas de recherche prochaine d’emploi. Viadeo, LinkedIn et d’autres réseaux spécialisés proposent depuis quelques années ce service. Une manière plus ludique et moins intrusive de garder le contact avec son ancien patron, en lui communiquant sa propre actualité et en suivant la sienne. Un bon moyen de rester visible, donc et surtout à l’écoute du marché et de ses opportunités. Cependant, on ne devient pas « visible » sur la toile en un clic. Pour être connu professionnellement, il est indispensable de connaître les bases des relations publiques et de savoir se vendre. Il ne sert à rien de se mettre en relation avec toutes les personnes présentes sur Viadeo pour espérer trouver un emploi. Savoir sélectionner ses contacts, en privilégiant les personnes réellement connues, voilà la clé pour une identité réussie. Mais, mauvaise nouvelle pour les impatients, soigner ses relations sur un réseau social prend du temps, aussi bien sur la toile que dans la réalité…

Des relations publiques mais pudiques

Aujourd’hui, il est possible de tout connaître d’une personne en procédant à une simple recherche sur Google. Mais il est naïf de croire que c’est inévitable. En effet, différents moyens existent pour paramétrer ses données et filtrer les informations privées. Comme tout travail de relations publiques, l’identité est un élément à soigner avec la plus grande attention. Les relations constituent évidemment une première image de la personne. La présentation du candidat se doit ensuite d’être irréprochable : pas de fautes d’orthographe évidemment, choix du vocabulaire adapté, photo de circonstance… Des impératifs qui demandent le plus grand soin, une seule erreur risquant ainsi, pour celui qui l’aura commise, de détruire son identité numérique. Une identité numérique dans la définition de laquelle crédibilité doit être le maître mot. Car ne soyons pas crédules. Si les réseaux sociaux peuvent servir à organiser un entretien d’embauche, ils servent d’abord à se renseigner sur l’identité du candidat. Selon RegionsJob, 47% des DRH utilisent les réseaux sociaux pour repérer des profils intéressants. Toutes les présences du candidat sur la toile et notamment sur les réseaux sociaux, doivent donc être contrôlées pour éviter par exemple les photos compromettantes ou les commentaires douteux. Une expérimentation récente menée par Alternative Research a notamment prouvé que la mise en place de CV anonymes était pour le moment impossible, les recruteurs demandant systématiquement à connaître l’identité du candidat pour en vérifier la véracité et la crédibilité. La sélection sur compétences exclusives n’existe donc pas et cette expérience renforce l’importance de l’identité numérique. Une fois de plus, un travail qui peut prendre du temps.

Un véritable travail… pour trouver un gagne-pain !

On l’a compris, les réseaux sociaux peuvent fonctionner pour trouver un emploi, mais ils nécessitent de s’y plonger réellement et d’avoir du temps devant soi pour en exploiter toutes les possibilités. Il faut donc se préparer à l’idée de « perdre » beaucoup de temps pour peut-être décrocher un emploi. Une simple inscription ne suffit malheureusement pas pour espérer recevoir la visite de tous les DRH du secteur visé. Les relations restent néanmoins le moyen le plus efficace pour trouver un emploi, notamment dans des secteurs spécifiques, tels que le marketing ou la communication. Selon Gwenaëlle Quénaon-Hervé, directrice de la communication de RégionJobs, « en marketing et en presse, les annonces de recrutement sont rares sur les sites d’emploi. Ceux qui recherchent un poste dans ces domaines font donc jouer leurs relations pour savoir si une place est vacante ». La meilleure méthode est donc de diffuser l’information auprès de tous ses amis, sa famille, ses anciens collègues et espérer une recommandation pour une offre. Pour cela, il n’est pas forcément nécessaire de passer par un réseau social, le réseau réel restant encore le moyen le plus efficace. En outre, un site concurrent de Viadeo, Monster.com a lui aussi réalisé une enquête auprès des Français à propos de la meilleure manière de trouver du travail. Résultat, 57% considèrent qu’en matière d’accès à l’emploi, le « piston » reste le moyen le plus efficace dans le contexte actuel. A contrario, un Français sur trois (34%) renouvèle sa confiance aux méthodes « classiques ». Viadeo et ses collègues peuvent prendre du grade, le Pôle Emploi a encore de beaux jours devant lui.

Auteur : Cindy Bonnefous

————–

Sommaire de notre dossier sur la fonction Marketing, l’emploi et les RH liées à notre métier

Introduction iconoclaste : Les métiers du marketing, nourris aux paradoxes, Jean-Marie Blanc, Directeur Institut APEC du Conseil

Emploi et marketing : les jeunes diplômés s interrogent

Emploi et marketing : les jeunes diplômés s’interrogent

Le recrutement côté employeur et cabinet conseil

Jeunes diplômés, comment “entrer” dans le marketing

Réseaux sociaux, recrutement et ressources humaines

Marketeur : entre sauteur dobstacles et super-héros ?

Marketeur : entre sauteur d’obstacles et super-héros ?

La formation professionnelle en marketing

Exercice des métiers du marketing et parcours professionnels

Témoignages sur le marché et les métiers du marketing

Stress, dépendance au travail… et bien être des salariés

Sommaire détaillé de notre dossier sur la fonction Marketing, l’emploi et les RH liées à notre métier

Les métiers du marketing : sans stress ?

Les métiers du marketing : sans stress ?

… avec retour sur la page sommaire du dossier de janvier 2010 :

Suivez-nous sur Twitter !



2 commentaires

  1. avatar

    Stephan

    5 janvier 2011 at 13:29

    Viadéo et Linkedin sont les leaders sur le marché du réseau social professionnel.
    Il existe d’autres réseaux sociaux plus récents et complètement gratuits comme le site sus-mentionné.
    Comme expliqué dans l’article ci-dessus, les réseaux sociaux professionnels présentent de nombreux avantages pour les recruteurs et aussi pour les candidats à la recherche d’un emploi :
    - Un profil bien rempli donne beaucoup plus d’informations qu’un CV classique,
    - Le candidat et le recruteur peuvent échanger des messages en direct,
    - Il devient possible de se faire recommander par des amis, des ex-collègues,
    Etc.
    Si ces sites rencontrent un tel succès, c’est bel et bien parce qu’ils sont efficaces et qu’ils apportent un progrès (même par rapport aux sites d’emplois classiques).
    Enfin, les réseaux sociaux professionnels permettent aussi de trouver des clients…

  2. avatar

    Magda

    6 novembre 2014 at 12:52

    Etre visible sur les réseaux sociaux professionnels, pour un demandeur d’emploi, c’est presque la base je dirai… Le nec plus ultra est aussi d’avoir son propre blog… En terme de personal branding, il n’y a pas mieux je trouve.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>