La technologie accélère la transformation de la communication d entreprise

Collaboratif, mobilité, sécurité, productivité : la technologie accélère la transformation de la communication d’entreprise

Après avoir bouleversé le marketing, les nouvelles technologies transforment le métier des communicants et la nature des relations entre les entreprises, leurs agences, les médias et toutes les parties prenantes.

La communication deviendrait-elle une industrie de contenus comme les autres ? On peut se poser la question. Comme pour la musique, le livre ou même les médias, ce n’est pas tant le contenu lui-même que sa distribution qui est « disruptée » par l’intrusion de la technologie dans tous les process.

Désintermédiation du relationnel

Premier impact de la nouvelle génération de logiciels : la désintermédiation progressive du relationnel. On passe d’un modèle linéaire où les agences se situent entre leurs clients et les leaders d’opinion, à un modèle collaboratif où tous travaillent ensemble avec les mêmes outils. Connectées aux mêmes logiciels, les équipes communication des entreprises et de leurs agences pilotent, mettent en œuvre leurs actions et en mesurent la performance, ensemble. La technologie atténue les frontières habituelles entre les équipes intégrées et les consultants externes au profit d’un modèle d’entreprise « étendue ». La technologie favorise la collaboration entre les équipes RP, digitales, les relations investisseurs ainsi que la production et la gestion des contenus.

On constate aussi que les nouveaux logiciels entraînent une ré-internalisation des relations publiques. Les entreprises souhaitent reprendre le contrôle de leurs contenus, de leurs fichiers, de leur historique relationnel. La propriété et la sécurité de leur data est l’un des moteurs de cette tendance. Ceci ne signifie pas que les agences perdent leur raison d’être. Au contraire, la technologie leur permet de reprendre la main sur les contenus, les comptes sociaux et le reporting en collaboration avec leurs clients.

Jérôme Lascombe, Président de Wiztopic

Jérôme Lascombe, Président de Wiztopic

Les communicants peuvent aussi s’émanciper de leurs équipes techniques pour se réapproprier leurs process métiers. Quand on a un communiqué à diffuser, pourquoi devoir mobiliser ceux qui s’occupent du site, ceux qui s’occupent des comptes sociaux, ceux qui s’occupent de l’intranet, ceux qui s’occupent du référencement naturel, alors que ces fonctions peuvent être pilotées directement par un communicant généraliste équipé d’un bon logiciel de distribution.

La numérisation de la gestion et de la diffusion de contenus est en marche. On parle d’ailleurs de moins en moins de « diffusion de communiqué » mais plutôt de distribution multi-canal de contenus de tous formats (vidéo, image, infographies, live). Pourquoi continuer à diffuser du texte en pdf quand la photo et la vidéo deviennent les formats préférés des journalistes ? Les agences gagneraient toutes à se doter d’équipes de production d’images libres de droits au service de leurs clients.

Gains de productivité

Autre facteur d’accélération de la transformation digitale des directions de communication et des relations clients-agences : les nécessaires gains de productivité.

Il faut pouvoir en faire plus avec moins. Les nouvelles technologies doivent permettre de réduire le temps passé sur les tâches telles que le reporting, l’actualisation de fichiers, l’indexation des contenus. Et augmenter le temps consacré à l’essentiel : le conseil, la stratégie, la production de contenu, le relationnel. La technologie aide à revaloriser le métier des relations publiques, en entreprise comme en agence.

Les agences de communication et particulièrement de RP, ne disposent pas ou peu d’outils capables de leur donner une visibilité globale sur leurs actions : historique, cibles, contenus, résultats… Comment peuvent-elles démontrer enfin objectivement qu’elles contribuent au succès de la stratégie de leurs clients ? S’appuyer sur des données permet de valoriser des résultats, de mesurer le ROI des actions et d’installer un rapport de confiance avec leurs clients.

Les communicants sont souvent réticents à s’approprier les nouvelles technologies. C’est certainement parce que les outils à leur disposition étaient jusqu’à présent dissuasifs. Ils ne sont pas tous ingénieurs informatiques. C’est plutôt aux logiciels de s’adapter à leurs utilisateurs, pas aux utilisateurs à s’échiner à faire des semaines de formation pour prendre la main sur des outils trop complexes.

Le smartphone devient le premier device d’accès à l’information. Pourquoi utiliser des outils d’un autre âge, quand le référent du logiciel devient l’appli mobile ?

Auteur : Jérôme Lascombe, Président de Wiztopic

***

(c) ill. Shutterstock

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>